| Commenter Commentaires (7)

Les voleurs, «allergiques» à la Prius

Pour les années-modèle 2008 à 2010, seulement une... (Image  fournie par Toyota)

Agrandir

Pour les années-modèle 2008 à 2010, seulement une Toyota Prius sur 606 a été rapportée volée. C'est presque huit fois moins que le taux de vol moyen enregistré aux États-Unis.

Image fournie par Toyota

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Denis Arcand
La Presse

Les voleurs d'autos n'aiment pas la Prius.

Les voleurs d'autos ont un goût marqué pour les 4x4 et les grosses voitures de luxe, avec des moteurs puissants, beaucoup de chrome et d'options. À l'inverse, les petites voitures sages et respectueuses de l'environnement, comme la Toyota Prius, ne les excitent pas du tout. C'est un facteur à considérer quand on magasine une voiture.

Aux États-Unis, la Prius a un taux de vol bien plus faible que la moyenne. De plus, elle est parmi les voitures volées les plus souvent retrouvées, selon une analyse du National Insurance Crime Bureau (NICB) américain. Comme si les voleurs, une fois au volant de cette placide hybride, regrettaient de s'être donné la peine de la voler et la laissaient au bord de la route.

La différence est tellement marquée que le NICB vient de publier un petit rapport pour souligner l'allergie apparente des voleurs à la Prius.

Publicité

Le NICB compile des statistiques sur les vols de Prius depuis le lancement de cette voiture en Amérique du Nord, en avril 2000. Le taux de vol de la Prius aux États-Unis a toujours été plus bas que la moyenne de toutes les voitures, indique l'analyse de six pages intitulée Theft History of the Toyota Prius, qui s'est penchée plus précisément sur les Prius des années-modèles 2008 à 2010. Seulement une Prius sur 606 a été volée - c'est presque huit fois moins que le taux de vol moyen pour l'ensemble des véhicules 2008 à 2010 immatriculés aux États-Unis, qui est d'un véhicule sur 78.

Le rapport ne dit rien à ce sujet, mais on peut se demander si les réseaux de receleurs n'ont pas un déficit de savoir-faire technique par rapport à la voiture partiellement ou entièrement électrique. On sait que les réseaux de vols de voitures écoulent leurs autos par l'exportation illicite, par la vente sur le marché régional après maquillage des numéros de série, immatriculation contrefaite, etc. L'autre canal important est le démontage dans des ateliers clandestins et l'écoulement des pièces dans des réseaux de recel de pièces usagées.

Or, les chiffres américains montrent que non seulement on vole peu de Prius - seulement 2439 entre avril 2000 et le 1er juillet 2012 -, mais qu'on a retrouvé 96,7% d'entre elles, ce qui est énorme, selon le NICB. L'organisme d'assureurs ajoute que seulement 80 Prius volées étaient encore des dossiers de vols actifs dans les postes de police américains.

Comme si les voleurs, en ouvrant le capot des Prius et en voyant tous ces trucs électriques en plus du moteur à essence, se disaient: «Oh, c'est trop compliqué...»

Par ailleurs, l'État où le plus de Prius ont été volées est évidemment celui où la voiture est la plus populaire, c'est-à-dire la Californie (1062 vols). Suivent la Floride, l'État de New York, l'État de Washington et le Texas (chacun avec moins de 130 Prius volées).

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer