| Commenter Commentaire (1)

Suisse: enquête contre les concessionnaires Volkswagen

L'enquête vise à déterminer si différents concessionnaires du... (Photo: AFP)

Agrandir

L'enquête vise à déterminer si différents concessionnaires du groupe Volkswagen ont conclu des accords illicites pour fixer des rabais sur des ventes de voitures.

Photo: AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
ZURICH

Les autorités de la concurrence en Suisse ont ouvert jeudi une enquête à l'encontre de concessionnaires du groupe automobile allemand Volkswagen, soupçonnés d'entente sur les prix de véhicules neufs.

L'enquête vise à déterminer si différents concessionnaires du groupe Volkswagen, dont les marques incluent VW, Audi, Skoda et Seat, ont conclu des accords illicites pour fixer des rabais sur des ventes de voitures, a indiqué la Commission de la Concurrence (Comco) dans un communiqué.

«La Comco a donc décidé d'ouvrir une enquête, afin d'examiner si des accords illicites en matière de concurrence ont réellement eu lieu», selon le communiqué des autorités suisses de la concurrence.

L'enquête a été ouverte à la suite d'une dénonciation du groupe Amag, un importateur automobile suisse spécialisé sur les marques de Volkswagen, a confirmé la Comco à l'AFP.

La société est elle-même membre du réseau des partenaires du groupe Volkwagen par le biais de sa branche de commerce de détail Amag Retail.

La société a contacté les autorités de la concurrence après avoir obtenu des informations laissant penser que certains de ses concessionnaires avaient eu des pratiques «pas tout à fait conformes à la loi», a indiqué le porte-parole d'Amag à l'AFP lors d'un entretien téléphonique.

«C'est contraire à notre idéologie. Nous sommes très fiers d'avoir un comportement économique éthique et 100 % conforme à la loi», a-t-il indiqué.

Dans un communiqué, la société a souligné qu'elle entend aider la Comco dans son enquête et s'est dite prête à proposer tous les moyens qui sont à sa disposition.

Les auto-dénonciations et coopérations avec les autorités de la concurrence peuvent permettre à une entreprise de bénéficier d'un assouplissement des sanctions sous certaines conditions.

L'association des partenaires du groupe Volkswagen a de son côté indiqué avoir pris connaissance de l'enquête, précisant cependant qu'elle n'était pas elle-même directement visée.

Dans une prise de position, l'association a affirmé qu'elle entend contribuer à clarifier la situation.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2018

Jeep - Cherokee 2018

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box
image title
Fermer
image title
Fermer