Salon de Détroit : Volks réinvente le minibus Kombi, en version électrique

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Denis Arcand
La Presse

Volkswagen se démène pour redéfinir son image et faire oublier son lien sulfureux avec le diesel.
Le constructeur a montré au Salon de Détroit le prototype I.D. Buzz, un descendant direct du célèbre minibus Kombi Type 2. Les designers de Volks ont découvert que la longueur de ce véhicule permet de loger sous le plancher une énorme batterie au lithium-ion qui permettrait une autonomie de 435 km.

Une version production de l'I.D. Buzz devrait être lancée en 2020. Le prototype laisse entrevoir un système de fauteuils modulaire, un toit rétractable, des instruments lisibles via un système tête-haute et la conduite autonome.

Le Kombi Type 2 d'antan et son descendant... - image 2.0

Agrandir

Le Kombi Type 2 d'antan et son descendant électrique I.D. Buzz.

C'est un véhicule multi-fonctionnel dont les sièges du milieu et arrière peuvent se rabattre pour charger des objets de toutes sortes, ou accueuillir six passagers de plus que les deux qui sont assis devant. Les sièges peuvent être tournés ou déplacés pour aménager un environnement genre salon quand l'I.D. Buzz est arrêté ou roule en mode autonome.

Pour enclencher le pilote automatique, on n'a qu'à appuyer sur le volant, qui se rétracte et disparaît dans le tableau de bord. 

Les anciens Kombi de hippies n'allaient pas très vite, mais le nouveau a un moteur électrique de 369 chevaux qui devrait changer les choses. Il a une batterie de 111 kilowatts-heure, mais Volks en offrira aussi une plus petite, de 83 kilowatts-heure.

L'I.D. Buzz ne sera aussi simple que le Kombi qui a été fabriqué des années 50 à la fin de la décennie 80. Il risque aussi d'être plus cher. À l'époque, c'était la force du deutsche mark par rapport au dollar canadien qui le rendait hors de prix pour la plupart des familles.

Cette fois, ce sera peut-être la technologie et le coût des batteries au lithium-ion.

Mais Volks, qui veut vraiment se réinventer en constructeur vert, envisage de construire à l'image de Tesla, sa propre super-usine de super-batteries.

Cela lui permettrait d'abaisser ses coûts de production et --peut-être-- de vendre des véhicules électriques comme l'I.D. Buzz à un prix abordable.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer