Dieselgate ? Quel dieselgate ? Volks No 1 mondial en 2016 après des ventes records

Volkswagen a montré son nouveau (et gros) VUS... (Photo : AFP)

Agrandir

Volkswagen a montré son nouveau (et gros) VUS Atlas lors de l'avant-première médias du Salon de l'auto de Détroit lundi dernier.

Photo : AFP

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

D'après AFP

Les livraisons du groupe automobile allemand Volkswagen, au coude à coude avec le japonais Toyota pour la place du numéro un mondial, ont augmenté de 3,8% à 10,3 millions de véhicules en 2016, un record malgré une image entachée par le dieselgate.

Volks n'a pas fini de payer pour le... - image 1.0

Agrandir

Volks n'a pas fini de payer pour le scandale du diesel sale, mais au moins, ses ventes sont bonnes. Photo : AFP

Volkswagen, maison mère de douze marques automobiles dont Audi, Porsche, Seat, Skoda et Bentley, avait dépassé en 2014 pour la première fois de son histoire la barre symbolique des 10 millions de véhicules écoulés, à 10,14 millions d'unités, avant de retomber à 9,93 millions en 2015, affecté par le scandale de ses moteurs diesel truqués et le ralentissement du marché chinois.

Cela avait profité à Toyota, champion du secteur depuis 2008 à l'exception de l'année du séisme de 2011.

10,3 millions de Volks, 10,09 millions de Toyota

Mais selon une estimation donnée par le groupe en décembre, le groupe nippon table sur 10,09 millions de véhicules vendus en 2016, ce qui ferait de Volkswagen le nouveau numéro un mondial pour la première fois.

Les ventes de Toyota s'essoufflent en Amérique du Nord, son traditionnel point fort, et il est confronté à un marché japonais atone ainsi qu'à des difficultés sur les marchés émergents.

Cette photo fournie par le bureau du Shérif... (AP) - image 3.0

Agrandir

Cette photo fournie par le bureau du Shérif du comté de Broward, en Floride, montre le directeur de l'ingénierie et des affaires environnementales de Volkswagen USA, Oliver Schmidt, après son arrestation lundi. M. Schmidt a été accusé pour son rôle allégué dans le camouflage de données chez Volkswagen après l'éclatement du scandale dieselgate.

AP

À l'inverse, après une mauvaise année 2015, Volkswagen s'est remis en selle en termes de livraisons aux clients. Le rebond de la demande enregistrée en Chine (+12,2%) et le dynamisme du marché européen (+4%) ont compensé une situation difficile en Amérique du Sud (-25%) et la désaffection des clients américains (-2,6%).

C'est aux États-Unis qu'a éclaté au grand jour en septembre 2015 la tricherie du premier constructeur européen, destinée à faire passer ses véhicules diesel pour moins polluants qu'ils n'étaient en réalité.

Le scandale du logiciel fraudeur installé sur 11 millions de véhicules dans le monde pèse toujours sur Volkswagen, qui a mis de côté 18 milliards d'euros pour faire face à une avalanche de poursuites judiciaires et demandes en dédommagement. Un cadre de la filiale américaine, Oliver Schmidt, a même été arrêté lundi.

Le pilier des ventes du groupe, la marque généraliste Volkswagen, a enregistré une progression de 2,8% sur un an avec près de 6 millions de voitures vendues, mais le fabricant haut de gamme Audi et le tchèque Skoda ont également contribué à la bonne performance du géant allemand de l'automobile.

Les chiffres pour 2016 de General Motors, jusqu'ici troisième plus grand constructeur mondial en terme de ventes, ne sont pas encore connus.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer