Volks va présenter à New York un pickup pour l'Amérique du Nord (mais pas un vrai)

Pas le premier essai - Volkswagen a déjà... (PHOTO VOLKSWAGEN)

Agrandir

Pas le premier essai - Volkswagen a déjà présenté un prototype de pickup fait pour le marché nord-américain. En 2000 au Salon de l'auto de Détroit, Volks avait présenté l'Advanced Activity Concept (ci-haut). L'AAC était fait sur la plateforme du Touareg. Volks n'a pas donné suite au projet.

PHOTO VOLKSWAGEN

Denis Arcand
La Presse

Après des années de valse-hésitation, Volkswagen semble plus tenté que jamais de s'essayer sur le lucratif marché nord-américain des pickups. Car Volks s'apprête à présenter au Salon de l'auto de New York un prototype de camionnette construit sur la même plateforme que le gros VUS Atlas.

C'est ce que rapporte le magazine Automotive News sur son site internet.

Officiellement, le constructeur allemand était censé présenter seulement un concept d'Atlas à deux rangées de sièges au Salon de New York, dont l'avant-première médias commence mercredi. Le pickup n'est pas un ajoût de dernière minute; Volks souhaitait maximiser l'impact de son annonce par un effet de surprise, ajoute Automotive News, citant des sources anonymes.

Le véhicule ne serait pas assemblé sur un châssis en échelle, comme l'Amarok --un pickup intermédiaire vendu par Volks un peu partout au monde-- et comme tous les «vrais» pickups américains assemblés aux États-Unis et faits pour le gros ouvrage.

Le pickup Volks serait construit sur la même plateforme monocoque que l'Atlas, donc assemblable sans investissement majeur sur la chaîne de montage de l'usine Volkswagen de Chattanooga, au Tennessee (où est assemblé l'Atlas et la Passat).

1499161407_jipedia_ladder_frame_vs_monocoque_punahnya_era_ladder_frame Le châssis en échelle d'un F-150. Photo Ford

Choisir son risque

D'un point de vue de gestion du risque financier, ce choix de design s'explique, puisqu'il n'implique pas la construction d'une nouvelle chaîne de montage. Mais un pickup sur une plateforme d'auto crée un autre type de risque, en ouvrant les portes d'un marché très limité : par exemple, Honda a mis beaucoup d'argent et beaucoup d'énergie au début des années 2000 dans la conception de la plateforme monocoque renforcée du Honda Ridgeline. Mais aux chapitre des ventes, le Ridgeline est avant-dernier au Canada et bon dernier aux États-Unis. Et au chapitre de la perception, le Ridgeline est souvent décrit comme un «pickup style de vie».

Automotive News souligne que la direction de Volkswagen n'a pas encore donné le feu vert à la production du pickup nord-américain. Mais le magazine de Détroit cite une source anonyme affirmant que le patron de la marque, Herbert Diess, aurait soutenu le projet dès son tout début.

Volkswagen a déjà présenté un prototype de pickup fait pour le marché nord-américain. En 2000 au Salon de l'auto de Détroit, Volks avait présenté l'AAC (Advanced Activity Concept). Volks n'a pas donné suite au projet.

L'AAC était fait sur la plateforme du Touareg et --preuve que Volks n'avait pas d'intentions sérieuses-- les designers avaient imaginé un V10 diesel de 313 chevaux sous le capot. Le prototype du prochain Salon de New York pourrait être mû par un des deux moteurs de l'Atlas, soit le V6 de 3,6 litres et 276 ch. ou le 4-cyl.-turbo de 2 litres et 235 ch..

On peut supposer que ce prototype soit une façon de tester la réaction du marché à un pickup allemand. Son lancement, si la compagnie décide de faire le saut, aurait le bénéfice indirect de changer la perception de la marque Volkswagen après le scandale Dieselgate.

volkswagen_aac_concept_6 Le prototype Volkswagen AAC. Photo Volkswagen



Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box
image title
Fermer
image title
Fermer