article:4682437:article

Volvo ouvrira deux nouvelles usines en Chine

Agrandir

PHOTO REUTERS

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Agence France-Presse

Publié le 23 août 2013 | Mise à jour le 23 août 2013 à 07h01

STOCKHOLM - Le constructeur automobile suédois Volvo (groupe Geely) a annoncé vendredi dans un communiqué avoir reçu de Pékin le feu vert pour exploiter une deuxième et une troisième usine en Chine.

Volvo prépare déjà le début de la production «au quatrième trimestre» sur un site de sa maison mère à Chengdu (centre).

Il a obtenu l'autorisation pour ouvrir une usine de moteurs à Zhangjiakou, au nord-ouest de Pékin, qui commencerait à produire «au cours de l'automne», une usine d'assemblage à Daqing, au nord-est de la capitale, qui sortirait ses premiers véhicules-tests «fin 2013».

Volvo, qui reste une marque marginale sur son plus grand marché national, les États-Unis, et qui souffre de la crise de l'automobile en Europe de l'Ouest, fait de son développement en Chine une priorité.

La marque a été rachetée en 2010 par Geely, constructeur chinois dont les marques (Geely, Gleagle, Emgrand et Englon) sont inconnues en Occident.

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (3)
  • Premièrement, la Chine est un pays où la corruption règne parce que les médias d'information sont muselés et cela comprend l'internet.
    Deuxièmement, Nicolas Sarkozy avait déjà dit publiquement que la France et les autres pays industrialisés ne peuvent rivaliser à armes égales avec ce pays où la main-d'oeuvre gagne une minime fraction des salaires européens et dont la monnaie n'a pas libre cours à la bourse et est maintenue artificiellement basse pour favoriser les exportations.
    Troisièmement, il y a deux ans, la Chine avait menacé tous les manufacturiers d'automobiles étrangers qu'ils ne pourront plus vendre leurs produits s'ils ne partageaient pas leur expertise en matière de moteurs hautement efficaces. Il y avait de quoi à tenir occupés bien des diplomates en service là-bas.
    Finalement, la Banque de Chine finance à hauteur de près de 50% l'énorme dette publique américaine. Qui tient le bon bout du bâton ces années-ci?
  • J'ai entendu à deux reprises cet été que Volvo se retirerait du marché américain en 2014. Ce qui me surprendrait. De un parce que tant qu'à se retirer du plus gros marché, aussi bien mieux fermer la marque au complet; et de deux parce que la marque ne semble pas souffrir d'un marché faible. À tout le moins, dans la région de Rochester, NY où j'habite, au moins une voiture sur 3 ou 4 est une Volvo. Est-ce que quelqu'un aurait une référence ou une réponse à ce sujet? Merci!
  • La Chiine! Et bien, ça ne fera qu'accélérer la tendance que l'on voit chez Volvo depuis quelques années: un constructeur qui, jadis, offrait des véhicules fiables mais qui sont loin de l'être maintenant. Le manque de fiabilité des Volvo ne va que s'accentuer.

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer