article:4602764:article

Pas encore branchés, les condos

Dans les condos, l'infrastructure de recharge est inexistante à cause d'une demande inexistante.

Agrandir

Dans les condos, l'infrastructure de recharge est inexistante à cause d'une demande inexistante.

Photo Ivanoh Demers, archives La Presse

Publicité

Publicité

Sébastien Templier | La Presse

Publié le 11 décembre 2012 | Mise à jour le 25 décembre 2012 à 10h49

Le nombre de modèles de voitures électriques augmente progressivement. Ces nouveaux véhicules ne disposent cependant pas de places privilégiées dans les immeubles d'habitation. L'infrastructure de recharge y est inexistante. La faute à une demande... justement inexistante. Ou presque.

Futur propriétaire d'un condo, Rémi Chartrand a récemment découvert à ses dépens qu'il ne pourra pas recharger à domicile sa prochaine voiture - électrique, s'il est besoin de préciser. «Aucune prise de courant ne sera offerte dans le stationnement souterrain de l'immeuble. Je ne parle pas de la prise spéciale pour les recharges rapides. Je parle d'une petite prise 120 volts de base. Aucune», s'étonne-t-il.

Cette situation qu'il considère comme «aberrante» n'a rien d'extraordinaire. Elle est la norme dans le domaine de la construction résidentielle.

«Les promoteurs immobiliers qui installent des bornes de recharge se comptent sur les doigts d'une main à Montréal. C'est très marginal. Il faut qu'ils y voient un avantage immédiat. Et il n'y a aucune aide ou mesure incitative destinée aux promoteurs», indique Emmanuel Cosgrove, directeur d'évaluation pour une certification environnementale LEED chez Écohabitation.

Publicité

La raison fondamentale de cette absence d'offre de recharge dans un projet immobilier est simple: il n'y a pas de demandes en ce sens de la part des particuliers.

Sur 300 condos vendus l'an dernier, le promoteur DevMcGill n'a eu par exemple qu'une seule demande de raccordement à une borne.

Spécialisée dans la construction de maisons certifiées LEED, l'entreprise Écohabitations Boréales n'a jamais reçu de demande en ce sens non plus. «Je propose le raccordement électrique ou l'installation d'une borne de recharge, dit par contre son président Robin Gauthier-Ouellet. Et le client accepte chaque fois. Mais dans la tête des gens, c'est encore loin, la voiture électrique. Dans le marché, les gens n'en sont pas encore rendus là alors que nous, on est prêts.»

Promoteurs immobiliers et copropriétaires n'en sont manifestement pas encore à définir une convention relative à la consommation d'électricité d'une ou plusieurs bornes de recharge pour véhicules électriques. «Cela ne fait pas partie des charges communes dans une copropriété», confirme Richard Hylands, président de la Corporation immobilière Kevric.

«Il faut que le coût de l'électricité puisse être calculé individuellement par une borne placée devant le stationnement de la personne», estime Louis Conrad Migneault, vice-président marketing du promoteur DevMcGill. Ce qui est loin d'être impossible. Ou encore installer un compteur pour la borne, indépendant de celui de l'appartement du propriétaire en question. Ce qui est faisable.

L'exemple

Les promoteurs ne restent cependant pas les deux pieds dans le même sabot. La Corporation Kevric installera ainsi neuf bornes à 240 volts dans le stationnement de son futur immeuble de bureaux et de logements en copropriété qu'est l'Altoria, au centre-ville de Montréal. L'accès payant à la recharge se fera par carte. Deux raisons ont motivé ce choix. «C'est un plus pour l'obtention de la certification LEED Or et on anticipe la demande en bornes», explique M. Hylands.

Mais le meilleur exemple - ou l'un des meilleurs - reste celui de la Place des Nations, dans l'arrondissement de Saint-Laurent. Deux bornes de recharge à 240 volts sont au sous-sol de la phase I de cet ensemble immobilier qui compte trois copropriétaires roulant en voiture électrique. Deux autres bornes seront installées dans la phase II, où aucun futur acquéreur n'a pour l'instant manifesté d'intérêt. Pour la phase III, un seul futur copropriétaire a demandé une borne raccordée à son compteur électrique.

 

En parlant de la Volt comme d'une voiture électrique, Chevrolet joue sur les mots.

En parlant de la Volt comme d'une voiture électrique, Chevrolet joue sur les mots.

Photo AFP

Agrandir

Avant la concurrence

La beauté du projet réside ici dans l'accord conclu entre les copropriétaires. «Les trois automobilistes de la phase I ont convenu avec les 31 autres copropriétaires qu'ils faisaient un chèque à la copropriété à la fin de l'année. Les trois déclarent le nombre de recharges, qui coûtent 3 ou 4$ chacune. Le contrôle est basé sur la bonne foi des propriétaires de véhicules électriques», explique Guy St-Jacques, vice-président construction du promoteur Sotramont.

Ce promoteur va encore plus loin. Il installera l'an prochain une borne de recharge dans les garages de chacune des 30 maisons en rangée qu'il prévoit faire construire.

«On n'attend pas que la concurrence le fasse, justifie M. St-Jacques. Les bornes ne représentent pas une grosse demande, c'est encore marginal, mais on espère que la voiture électrique va se répandre.»

Et les comportements sembleraient évoluer. «Des consommateurs qui n'ont pas de voiture électrique sont contents de savoir qu'il y a une borne de recharge. Cela les incite à penser à l'achat d'une voiture électrique comme second véhicule», observe M. St-Jacques.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (21)
  • Intéressant!
    http://nouvelles.hydroquebec.com/fr/nouvelles/113/rouler-electrique-au-quebec-le-point-de-vue-des-conducteurs/#.UNDHOG-U18E
  • @MisterB
    Entièrement d'accord avec vous...
  • @SamPiq "quand j'ai été pour négocier un condo en construction, le constructeur croyait q'il fallait installer des bornes de type commercial comme on voit dans des stationnements public. "
    .
    Il faudrait donc que Hydro-Québec fasse une campagne d'information directement auprès des constructeurs pour être sûr qu'ils comprennent bien ce dont il est question et des avantages de passer les fils au moment de la construction.
    .
    Dans l'article, on dit que les acheteurs de condos à qui on propose l'option d'un circuit pour une borne de recharge, l'acceptent. C'est normal que les clients n'y pensent pas encore d'eux-même mais ils comprennent rapidement que c'est un bon investissement.
    .
    Ce serait donc le bon moment (après le fêtes ;-) de faire une campagne d'information grand public. À Hydro-Québec et/ou au gouvernement de l'enclencher!
  • @PYTHON-1
    Je sais bien que ce n'est pas si simple, c'était juste pour dire que durant la construction des garages de condos, c,est facile de passer des câbles et tout le tralala...et contrairement à ce que plusieurs disent, pas besoin d'installer de bornes, ni même de brancher les câbles immédiatement car ces installations ne seront pas requises par tous. Donc pas de coupe circuits et autres bidules avant le branchement d'une borne. Pour des condos valant entre 200000$ et 600000$, le cout de passer des câbles et gaines seulement est presque négligeable et dans 15 ans, si vous vendez, ca aidera probablement à la vente même si le branchement n,est pas terminé.
    Aussi, quand j'ai été pour négocier un condo en construction, le constructeur croyait q'il fallait installer des bornes de type commercial comme on voit dans des stationnements public. Ce me surprendrait que ça soit exigé pour des garages car ça coute la peau des fesses. Peut être que c,est exigé pour des stationnements de visiteurs à l'extérieur. Par contre une prise 110 volts moins couteuse comme pour les chauffes moteurs à l'extérieur peut faire l'affaire de plusieurs. Aussi, le cout d'une borne domestique de 240 volts 25 amp est entre 500$ et 1000$. La mienne me revient à 375$ avec le remboursement du gouvernement plus la taxes calculée sur le prix avant subvention (sans l'installation évidement) Bien des gens parlent de 2000$ et même plus.
  • @SamPiq
    Dans une maison, amener du 240V est facile. Le panneau est proche et le compteur situé juste de l'autre coté. Dans votre maison, le fil à gaine souple est toléré. Dans un immeuble à condo, c'est un autre histoire.Tous les fils électriques doivent passer dans des conduits. L'espace de stationnement est parfois situé très loin de la chambre électrique et comme on doit etre raccordé au compteur, on oublie le branchement en série.
    À l'extérieur, c'est encore pire. Le 240V doit être enfoui jusqu'à la borne et doit être équipé d'un dijoncteur extérieur pour couper le courant. Je ne dis pas que c'est impossible, c'est juste pas mal plus cher que d'installer une prise de sécheuse dans sa maison.
  • Je pense que plusieurs sont un peu mélangés. C'est pas une borne de recharge qu'on as besoin dans un garage de condo, c'est seulement une prise de 240 volts de 30 amp ou plus. Facile, un peu comme prise de sécheuse. Quand on dit qu'on as besoin d'une prise de sécheuse dans un condos, c'est pas une sécheuse qu'on demande au constructeur. Idem pour une borne. Je l'ai ma borne 240 volts et ça coute entre 500$ et 1000$. C'est seulement un fin de calibre 12 ou 10 que ca prend, un rien a passer pendant la construction.
  • Avec de la peinture solaire et des amortisseurs dynamos, la question ne se poserais même plus.
  • @PYTHON-1 Votre comparaison avec la fibre optique est tout à fait juste.
    .
    Par contre, j'ai entendu dire que Hydro-Québec a fait des représentations depuis un bon bout de temps auprès de l'APCHQ pour sensibiliser les constructeurs.
    .
    Un "nouveau" code de l'électricité, entré en vigueur en 2011, améliorait les normes déjà existantes pour les circuits de raccordement des bornes de recharge. Donc, cela ne date pas d'hier!
    .
    En janvier 2012, Hydro-Québec a publié un Guide technique d'installation des bornes. Il est facile à lire et bien illustré:
    http://www.hydroquebec.com/electrification-transport/pdf/guide-technique.pdf
    .
    Donc, ça s'en vient. Lentement mais sûrement.
  • @MisterB
    Malheureusement, l'industrie de la construction n'a pas votre vision, sinon ils installeraient dès aujourd'hui la fibre optique. D'ici 10 ans, tout le contenu multimédia et la domotique d'une maison passera par là.
    La plupart des condos sont construits sur du tape à l'oeil et tout ça pour le moins cher possible. On doit vendre vite et à bon prix. Si vous refusez d'acheter un condo sans borne de recharge, quelqu'un d'autre va le trouver très convenable et l'acheter à votre place. Les entrepreneurs le savent bien.
  • @motorbob "l'offre suit la demande." C'est exactement là où est le problème. Une maison, c'est fait pour longtemps; il faut donc savoir anticiper les besoins surtout en ce qui concerne un domaine technologique comme les automobiles.
    .
    Il y a plein d'exemples de gens d'affaires qui ont su voir venir les nouvelles possibilités technologiques et anticiper les besoins: le Walkman, les iPAD et autres produits d'Apple, Paypal, Facebook, etc ... Ils furent des succès commerciaux.
    .
    En ce qui concerne les bornes de recharge dans les condos, il ne faut être devin ou très imaginatif pour savoir que la demande s'en vient. Un projet de condo se fait sur plusieurs années: des plans d'architecte et d'ingénieur sont requis, des approbations municipales, les concept de mise en marché, etc. C'est aujourd'hui qu'on planifie le condo qui sera vendu dans 5 ans.
    .
    Tout ce qu'il faut faire, c'est de prévoir des conduits dans le béton des stationnements pour passer des fils 240v, rien de mystérieux ni de coûteux. Le faire une fois le béton coulé devient un casse tête. Ensuite, il suffit de passer des fils et installer des boîtes de "sortie de sécheuse" sans les bornes de recharge, le coût: moins de quelques centaines de $ pour des condos qui se vendront 250000$ à 500000$. C'est aussi simple que ça "se préparer pour l'avenir" et être prêt à répondre à la demande de demain.
    .
    La borne de recharge elle même, qui coûte actuellement dans les 2000$ et dont les prix vont baisser progressivement, pourra être installée plus tard, au besoin.
  • Peut etre que l'offre suit la demande. Les ventes d'autos elect sont symboliques. Peut-on blamer les constructeurs de condos de r/epondre aux besoins.
    De plus j'ai beaucoup aime le ton braillard, et victime du futur acheteur de condo. Il ne demeure que "futur" acheteur. PS Excusez le clavier "anglais" sans accents.
  • @ DeatyPoo
    Nissan Volt? C'est quoi? Si vous parlez d'une Chevrolet Volt, ça revient à 40215$ incluant les taxes et une borne 240 volts installée dans mon cas le tout incluant les subventions du gouvernement, soit 35000$ avant taxes. Il y en as en masse des voitures a 35000$ sur la route. Ça ne veut pas dire que tout ces conducteurs sont des riches.....
  • 43,850, c'est le prix de base de la Nissan Volt. Je suis convaincu qu'il reste un budget à tous les propriétaires qui ont le moyen de s'offrir ce luxe pour trouver une solution sans en faire un article.
  • @MisterB : moi aussi j'ai mis à jours l'entrée, de 100 A à 200 A, ce qui nécessité plusieurs travaux. Puis percer la fondation (le panneau est au sous-sol), isoler le tout, faire passer l'électricité.
    Pour les condo, mes parents ont acheté en 2001, aucun bâtiment n'avait de tel équipement. Mon père a fait adopter une résolution par l'assemblée de copropriétaires demandant qu'en cas de travaux majeurs, l'électrification du garage soit considérée. Ça faillit arriver en mai dernier, quand nous avons eu les inondations. Ils ont faillit avoir de sérieux problèmes électrique dans l'immeuble qui aurait obligé à tout refaire.
  • @simon_c Quand nous déménagerons dans un condo, la présence d'une borne de recharge sera une exigence dans notre liste; cette disponibilité augmente la valeur d'un condo. (Mais de la façon dont les choses se passent encore, il semble que nous devrons attendre encore longtemps avant qu'il y en ait! :-)
    Quand nous avons fait des travaux à la maison, il y a 2 ans, nous avions à faire changer notre entrée électrique 150A pour ajouter des circuits. Nous avons plutôt décidé de passer à une 200A, moyennant "léger" supplément, de façon à avoir toute la capacité requise quand viendra le temps d'installer une borne (ou deux) de recharge. Ce sera sûrement un argument de vente aussi.
  • @S. Templier
    Merci de soulever la question des bornes de recharge dans ce reportage. Ceux qui magasinent des condos présentement vont maintenant y penser!
  • Mes parents, retraités, auraient bien voulu que leur prochaine voiture soit électrique. Dans leur ligne de mire était la Volt, ce qui leur aurait permis de continuer à rouler qu'avec un seul véhicule (ils font autour de 25 000 km par année). Malheureusement, leur immeuble à condo, construit il y a plus de 25 ans, ne comporte pas dans prises dans le sous-sol où est situé le garage.
    Depuis au moins 3 ans, j'écris sur ce site qu'il faudrait prévoir des installations haute tension pour les garages de condo. On dit toujours que la voiture électrique est destinée aux urbains, mais pour la plupart, c'est une impossibilité, à cause l'impossibilité de recharger.
    Pour ma part, j'ai reconstruit le garage qui donne sur la ruelle. J'y ai fait entrer l'électricité, par une ligne souterraine. Il a fallu percer la fondation, mais ça valait la peine. Quand viendra le temps de changer de voiture, quelque part au début de la prochaine décennie, j'aurai plus d'options.
  • Attendre que l'industrie de la construction installe des bornes, c'est rêver. Ça fait 20 ans que les normes pour l'accès aux handicapés sont établies et encore aujourd'hui, une minorité d'immeubles résidentiels sont adaptés aux besoins des handicapés.
  • Que l'être humain a de la misère à planifier et à se préparer pour l'avenir!
    .
    Une maison, c'est fait pour 50 à 100 ans. Il est évident que sur cette période il y aura beaucoup d'autos électriques. Passer des fils (40 A, 240v) entre les compteurs et les stationnements ne coûte pas cher au moment de construire un édifice. Le faire par la suite est un casse-tête! La borne de recharge comme telle peut être installée à la demande, plus tard.
    .
    Depuis 2008, la ville de Vancouver exige que les nouveaux appartements aient 20% de stationnements prêts pour l'installation de bornes et des espaces supplémentaires dans les panneaux électriques pour des circuits supplémentaires.
    .
    Que le citoyens moyen ne pense pas à demander pas de borne de recharge, cela se comprend; mais que les professionnels du domaine, les constructeurs et les administrations municipales, ne fassent rien depuis des années: c'est dramatique!
    .
    Pourtant, plusieurs blogeurs l'ont mentionné ici et à plusieurs reprises, depuis des années!
  • Dans le complexe immobilier où j?habite, en ville, aucune prise de courant dans les stationnements intérieurs (extérieurs non plus). La seule que j?ai vu est au stand de lavage, on nous pouvons laver notre véhicule. Faut dire que ça été construit dans les années 70, alors les chars électriques dans ce temps là ?
  • Pas besoin d'installer de bornes commerciales avec cartes et autres complications, juste une prise 240 volts est suffisant. Branché ensuite cette prise au compteur d'Hydro du condo. Le propriétaire de la voiture rechargeable aura juste a brancher sa propre borne, ce qui revient plus économique. A la maison, j'ai fait installer ma borne 240 volts et c'est très simple. Une prise 240 volts sur le mur et c'est terminé. A la limite, une prise 120 volts dépanne.

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer