article:4625338:article

Des voitures en libre service à Montréal?

car2go offre des voitures en libre-service, des Smart Fortwo, selon le même principe que le vélo.

Agrandir

car2go offre des voitures en libre-service, des Smart Fortwo, selon le même principe que le vélo.

Photo Guenter Schiffmann, Bloomberg

Publicité

Publicité

Sébastien Templier | La Presse

Publié le 25 février 2013 | Mise à jour le 25 février 2013 à 18h01

L'entreprise spécialisée dans l'offre de voitures en libre service, car2go, cherche à s'implanter à Montréal. La filiale du géant de l'automobile Daimler AG a entrepris des démarches en ce sens auprès de la Ville de Montréal.

Depuis le 28 janvier dernier, un lobbyiste du cabinet de relations publiques Hill+Knowlton Stratégies est mandaté par car2go Canada pour effectuer des démarches auprès de la Ville de Montréal «en vue d'obtenir des permis de stationnement (...) afin de mettre en oeuvre l'automobile libre-service car2go à Montréal», indique le Registre des lobbyistes du ministère de la Justice du Québec. Ce mandat court jusqu'au 1er novembre 2013. Des rencontres avec des représentants de la Ville ont déjà eu lieu, fait-on savoir du côté de l'hôtel de ville.

Présente dans 18 villes dans le monde, dont Vancouver, Calgary et Toronto, car2go offre des voitures en libre-service, des Smart Fortwo, selon le même principe que le vélo. Le service est conçu pour de courts trajets dans les centres-villes. Une voiture peut être louée à n'importe quel moment, sans réservation. Aucun lieu ni heure de retour n'est imposé. Elle peut être laissée sur n'importe quel stationnement public réservé à cet effet par car2go. Ce sont ces espaces de stationnement dont a besoin l'entreprise pour s'implanter à Montréal.

La proximité, la flexibilité et l'accessibilité du service semblent séduire les utilisateurs. Et les élus. «On n'est pas contre ce genre de service», affirme le porte-parole du maire de Montréal, Jonathan Abecassis. Mais il faut examiner «sa faisabilité», ajoute-t-il.

Ce service représente-t-il une concurrence non négligeable pour les entreprises d'auto-partage? Ces dernières soutiennent qu'elles ne font pas la même chose et que car2go est simplement complémentaire à leurs offres en matière de déplacements urbains. Un an après l'arrivée de car2go à Vancouver, le service d'auto-partage Modo ne semblerait pas avoir pâti de cette concurrence.

Ces démarches de car2go à Montréal sont-elles néanmoins une source de préoccupations pour un service d'auto-partage comme Communauto? «Je ne vois rien de particulier dans leur démarche par rapport à ce qu'ils font depuis un certain temps, à savoir approcher des villes, dont Montréal», répond Marco Viviani, directeur développement et relations publiques chez Communauto.

Lancée d'abord en 2009 en Allemagne, car2go offre la même tarification (essence incluse) dans les neuf villes nord-américaines desservies: 38 cents la minute, 14$ de l'heure ou 73$ la journée (taxes en sus). Les frais d'inscription sont de 35$, sans autre coût mensuel ou annuel.

Publicité

À titre de comparaison, chez Communauto, un abonné non-membre paie 39$ de cotisation annuelle. La tarification (essence incluse) est de 15 cents le kilomètre, de 4,95$ à 5,95$ de l'heure selon le jour de la semaine ou de 49,50$ à 59,50$ la journée selon la période (taxes en sus).

Au moment d'écrire ces lignes, car2go n'avait pas répondu à nos demandes d'entrevue.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer