article:4707489:article

Toyota: un concept à pile à combustible à Tokyo

Ce véhicule de taille moyenne et doté de quatre places affiche une autonomie de 500 km et peut être rechargé en hydrogène gazeux stocké dans deux réservoirs à haute pression en trois minutes.

Agrandir

Ce véhicule de taille moyenne et doté de quatre places affiche une autonomie de 500 km et peut être rechargé en hydrogène gazeux stocké dans deux réservoirs à haute pression en trois minutes.

Photo fournie par Toyota

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Agence France-Presse

Publié le 5 novembre 2013 | Mise à jour le 5 novembre 2013 à 14h25

Tokyo - Le constructeur d'automobiles japonais Toyota va présenter un nouveau concept de voiture à pile à combustible au salon de l'automobile de Tokyo fin novembre, deux ans avant la sortie espérée d'un modèle commercial.

Ce véhicule de taille moyenne et doté de quatre places affiche une autonomie de 500 km et peut être rechargé en hydrogène gazeux stocké dans deux réservoirs à haute pression en trois minutes, a expliqué le premier constructeur mondial lors d'une conférence de presse.

Le groupe vise la commercialisation d'un premier véhicule de ce type «autour de 2015». D'ici là, il estime que «plusieurs centaines de stations-services serviront de l'hydrogène» au Japon, en Europe et en Amérique.

Le principe de la pile à combustible est celui de l'électrolyse inversée. De l'électricité est générée en faisant passer dans un circuit des électrons extirpés d'atomes d'hydrogène. Puis ces derniers sont ensuite recombinés avec l'oxygène de l'air pour créer de l'eau. En roulant, la voiture n'émet pas de gaz à effet de serre, mais recrache simplement cette eau.

Outre Toyota, qui travaille sur le sujet avec l'allemand BMW, des associations Honda-General Motors et Nissan-Ford-Daimler veulent sortir rapidement un tel type de voiture sur les routes à grande échelle. Honda en commercialise déjà un, mais en très petit nombre.

Au Tokyo Motor Show (20 novembre au 1er décembre), Toyota va présenter aussi un prototype de taxi prévu pour le marché japonais, censé répondre aux défis environnementaux et du vieillissement de la population.

Cette voiture, plus haute à l'arrière qu'à l'avant, est équipée d'une large porte électrique coulissante pour les passagers et d'un plancher bas, permettant d'y entrer en fauteuil roulant ou avec un enfant sur sa poussette. Un écran placé derrière les sièges avant permet aux passagers de consulter des informations sur l'itinéraire et les tarifs. Toyota aimerait pouvoir commercialiser un taxi de ce type d'ici aux Jeux olympiques de 2020, où la demande de courses sera très élevée.

Publicité

Le groupe présentera en outre un modèle futuriste, le «Fun Vehicule 2», qui se conduira «de façon intuitive». Dénué de volant, ce véhicule est doté d'une seule roue à l'avant, deux au milieu sur les côtés et une dernière à l'arrière. L'utilisateur peut le conduire debout, juste en inclinant son corps dans la direction qu'il veut prendre.

Le pare-brise fournit un système de réalité augmentée, qui colore par exemple en rouge un obstacle pour bien le faire apparaître au conducteur, et l'apparence de la carrosserie (couleur, motifs) est changeable à volonté.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Escape 2012: Rideau

Ford - Escape 2012: Rideau

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (13)
  • @c_rien_kunchar
    Vous êtes enthousiaste pour la pile à combustible.
    Tout le monde souhaiterait bien avoir les avantages qu'elles promettent, mais on est loin du compte.
    Durabilité extraordinaire! Où avez-vous lu cela ? Pour l?instant on annonce moins de 150 000 kilomètres avant le remplacement d?une PAC qui coûte bien davantage qu?une batterie de Tesla.
    Et lorsque vous ferez le plein d?hydrogène, combien croyez-vous que cela vous coûtera?
    3 à 10 fois plus chère que parcourir la même distance avec des batteries probablement.
    Et je ne voudrais pas demeurer près d?une station-service à hydrogène.
    Pour la dégradation des batteries de la Leaf, vos sources sont douteuses.
    J?ai une 2012 avec 38 000 kilomètres et 18 mois d?utilisation et aucune dégradation détectable.
    Je parcours de plus longues distances maintenant qu'avant, surtout par une confiance bonifiée dans la capacité du véhicule à les parcourir.
    Vos renseignements sont discutables, mais vous être très prompt a critiqué ce que vous connaissez mal.
  • Aussi, j'aimerais ajouter que des conpagnies comme Plug Power, Fuel Cell Energy., Ballard Power, Bloom, etc. vendent tous des piles à combustibles partout sur la planète. Plug vend des systèmes compétitifs pour les lift truck aux Wal Mart et gros joueurs de notre monde. La pile à combustible est probablement plus durable et par conséquent moin chère que les batteries à long terme. Si ça marche pour les lifts truck et applications en télécom... ça viendras bien vite dans nos chaumières et nos bazous.
  • Si c'est vrai que c'est 100 00$ pour un prototype de voiture électrique à pile à combustible, c'est moins cher qu'une Tesla électrique! Les piles à combustibles ne sont pas plus chères que le sbatteries actuelles qui ont atteint leur ,limite au point d ela densité enérgique emmagisanble avant de nous péter au visage.... La pile à combustible est très durable et très efficace énergétiquement. L'hydrogène même comprimé offre une meilleure densité energétiuque qu'une batterie chimique ou autre condensateurs. Seuls les nanotubes pourraient supplanter l'hydrogène et avant même qu'on y arrive, on roulera tous à l'hydrogène. C'est une question de joules... et les batteries vont se faire varloper par les piles à combustibles. Elles ne font tout simplement pas le poids et sont plus chères.
  • Vous êtes conscient que la dernière fois que Toyota avait parlé de si. Prototype, ils parlaient d'un prix avoisinant les 100 000$? J'aimerais donc bien connaître votre source pour dire que cette voiture sera abordable.
    Pendant ce temps, la voiture à batterie est déjà une réalité. Les stations de recharge sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus rapide. La voiture à hydrogène devra competitionner avec cela, si elle arrive chez nos concessionnaires un jour.
    C'est vrai, comme le dit simon_c, que l'ajout d'une pile à une batterie permettrait de régler à court terme les problèmes de la technologie actuel. Mais ça ne serait qu'une solution temporaire qui serait dépassé lorsque les batteries seront moins cher. Car il est la le vrai problème des batteries : le coût. Mais à chaque année qui passe, leur prix diminue de façon importante. Et un jour viendra où nous changerons la chimie des batteries : déjà plusieurs entreprises annoncent la commercialisation de nouvelle chimie dans un horizon de 1 à 5 ans.
    J'ai déjà aussi cru à la voiture à l'hydrogène. Mais aujourd'hui, avec le marche des voitures à batterie qui s'améliore très rapidement, et qui offrent beaucoup d'avantages, je crois que l'hydrogène arrive trop tard pour réussir à convaincre.
  • @c_rien_kunchar Le premier problème fondamental est de l'hydrogène est que le rendement énergétique est moins bon que l'électricité puisque l'on prend de l'énergie, souvent électrique, pour fabriquer et comprimer l'hydrogène puis on transforme cet hydrogène en électricité pour faire avancer le véhicule. À chaque étape, il y a une perte justement selon les lois de la thermodynamique.
    .
    Concernant l'évolution possible des batteries, les Li-Air, Zonc-Air et autres métal-air ont un potentiel théorique de 10x les batteries actuelles. Alors, on peut avoir des surprises de ce côtés aussi.
    .
    Finalement, les réservoirs d'hydrogène peuvent aussi s'améliorer et éventuellement avoir des dimensions plus réduites. Il n'est donc pas fou d'envisager des hybrides rechargeables avec pile à hydrogène pour remplacer le moteur à essence des hybrides actuelles.
    .
    De toute façon, je suppose que même les premiers modèles à pile à hydrogène ont sont des hybrides avec une "petite" pile pour récupérer l'énergie au freinage. Sinon, ce serait un peu bête d'avoir un moteur électrique pour avancer et de ne pas l'utiliser pour récupérer de l'énergie au freinage.
  • Les lois de la physique limitent le développement des batteries. Je serais surpris que des avancées incroyables soient faites dans le futur à moins de changer la technologie par des nanotubes etc. ce qui prendra des décennies à développer. Il y a des limites à stocker chimiquement de l'énergie imposée par la thermodynamique dans des batteries et ces limites sont atteintes. Les systèmes de contrôle de la température sophistiqués des Tesla aident à prolonger la vie des batteries contrairement aux Leaf refroidies à l'air qui vont se dégrader et perdre 30 40% de capacité avec les années. Mais les Teslas sont chères et leur prix ne sera pas plus bas que les piles à combustibles probablement. Et les pétrolières vont se faire un plaisir de développer les infrastructures de distribution pour l'hydrogène en un rien de temps pour nous vendre le carburant du futur... Trimbaler un càble... brancher des heures sa voitures... etc. Rouler électriquement avec zero emission et pouvoir recharger un réservoir d'hydrogène en 3 minutes et repartir pour un autre 500 km la climatisation ou chauffage au tapis sans se soucier de l'autonomie ça déclassera l'électrique en moins de deux ans. Ah oui, sans parler que les piles a combustibles feront probablement d'excellentes génératrices non polluantes et silencieuses d'appoint pour la maison en cas de problèmes.
  • @ Francis29
    Ah ok, désolé, c'est quand vous avez écris "?lorsque ce premier modèle sortira (peut-être), les voitures électriques auront?" qui m'a fait croire que vous ne saviez pas.
  • @simon C:
    Une Prius PHEV avec une pile a combustible au lieu du moteur thermique ça serait super mais ça risquerait de couter un peu cher et avec les réservoirs d'hydrogène il risque de ne plus rester de place pour les batteries Une auto a pile a combustible ferait toutefois l'affaire pour achever zero emission de toute façon dans les grands centre urbains qui étouffent sur la planète.
  • @Franci29 : je vois plutôt la pile à combustible comme un complément de la pile électrique. Une voiture pourrait avoir les 2 et passer la majorité du temps sur la pile électrique et, pour les longs déplacement, utiliser des stations service à hydrogène, ce qui permettrait des «recharges» rapides.
  • @Francis 29:
    pourquoi vous dites que la technologie des batteries va faire des progrès fulminants alors que les piles à combustibles vont stagner et avoir un prix prohibitif. Les piles à combustible évoluent tout autant que les batteries et ne coûtent probablement pas plus cher aujourd'hui qu'une batterie et leur efficacité et durabilité est étonnante. La technologie des batteries chimiques stagne et pourquoi il y aurait des miracles en 8 ans au point de battre les piles à combustible qui ne seront probablement pas plus chères et nettement plus efficaces. Produire de l'hydrogène à partir du gaz naturel sera bientôt une réalité partout sur la planète pas juste pour les voitures et le stockage de l'hydrogène n'est plus un problème. Produire de l'électricité coûte cher aussi. L'hydrogène sera le carburant de choix pour les grandes villes. La pile à combustible a des avantages indéniables de durabilité et autonomie sur la batterie. Les batteries chimiques actuelles des Leaf se dégradent après 1 ans et une autonomie de 150 km ne sera que de 110 km après un an puis de 50 -70 km après 5 ans.. Personne ne sait combien se vendra une Leaf usagée dans 5 ans avec son sa batterie à 50% - 60% de capacité et un coût de 15 000$ pour un remplacement. La pile a combustible risque de détroner les batteries en un rien de temps...
  • @francois_qc
    Merci pour la précision, mais ce détail ne m'avait pas échappé! Par la combustion de l'hydrogène, je voulais parler du processus qui se déroule dans la pile (d'où le nom de pile à combustion).
    On pourrait donc dire que la bataille c'est pile à combustion versus batteries. Vous aurez compris que par "voiture électrique", je voulais parler d'une voiture électrique avec batterie. Désolé pour ce raccourcis!
  • @ Francis29
    Juste une petite précision, les véhicules à pile à combustible SONT des véhicules électriques. C'est que l'électricité vient d'une pile à combustible à la place de batteries. L'avantage ? Théoriquement, une meilleur autonomie, pour l'instant du moins.
  • La réalité, c'est que l'électrolyse est très coûteuse, et que notre hydrogène est actuellement dérivé du gaz naturel. Et de toute façon, même si nous utilisions réellement l'électrolyse, elle est extrêmement inefficace, comme la combustion de l'hydrogène, comparé à la voiture électrique.
    En 2015, lorsque ce premier modèle sortira (peut-être), les voitures électriques auront déjà fait beaucoup de progrès. Son prix prohibitif et le manque de stations à hydrogène terminerons de tuer cette technologie.

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer