Une autre espèce menacée: les normes antipollution

Tout baigne dans l'huile, littéralement, et ce n'est pas bon pour la planète.... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Denis Arcand
La Presse

Tout baigne dans l'huile, littéralement, et ce n'est pas bon pour la planète. La surabondance de pétrole et la chute du prix de l'essence incitent les constructeurs automobiles à contester les nouvelles normes antipollution adoptées par l'administration du président Barack Obama.

«Nous baignons dans un surplus d'énergie fossile bon marché inimaginable il y a cinq ans», a déclaré à la revue Automotive News Michael Greenstone, un ancien conseiller économique du président Obama qui enseigne maintenant l'économie à l'Université de Chicago. «Ça rend plus difficile le plan de restriction des gaz à effet de serre du président.»

Ce plan inclut des normes antipollution automobiles fixant à 54,5 milles au gallon (4,32 L/100 km) la consommation d'essence moyenne de tous les modèles offerts en 2025 aux États-Unis (et à toutes fins utiles au Canada aussi). «L'essence pas chère est une embûche de plus à cette norme déjà ambitieuse», a dit Ed Cohen, un responsable de Honda USA. Quand la norme de 54,5 milles au gallon a été adoptée en 2012, le prix moyen de l'essence aux États-Unis - 3,97$/gallon - était 89% plus chère que la semaine dernière, soit 2,10$/gallon. (Au Québec, l'essence était 49% plus chère en septembre 2012 que la semaine dernière.)

Certains constructeurs automobiles vont probablement demander une révision à la baisse de la norme lors de la prochaine révision qui doit avoir lieu l'été prochain à Washington, affirme un analyste boursier cité par Automotive News. Les normes européennes pourraient aussi être remises en question. Sans réclamer une baisse, Toyota dit s'attendre à une «conversation robuste» sur la norme lors des audiences. Ford et BMW ont récemment indiqué qu'ils maintiennent leurs investissements dans l'électrification automobile parce qu'ils s'attendent à ce que le prix de l'essence remonte tôt ou tard. On ne sait pas ce que dira chaque constructeur lors des audiences fédérales de l'été prochain, mais au récent Salon de l'auto de Detroit, GM a présenté une Cadillac CTS-V mue par un V8 de 640 chevaux. Mais GM a aussi présenté une Volt hybride à autonomie accrue et un prototype tout électrique Bolt pouvant parcourir 400 km sur une charge.

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer