Menu du jour : des autos végétariennes

À l'Université technologique d'Eindhoven, aux Pays-Bas, des professeurs... (PHOTO : UNIVERSITÉ TECHNOLOGIQUE D'EINDHOVEN)

Agrandir

À l'Université technologique d'Eindhoven, aux Pays-Bas, des professeurs et étudiants ont construit une auto quatre-places biodégradable.

PHOTO : UNIVERSITÉ TECHNOLOGIQUE D'EINDHOVEN

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Denis Arcand
La Presse

À l'Université technologique d'Eindhoven, aux Pays-Bas, des professeurs et des étudiants ont construit ce qu'ils appellent une auto à quatre places biodégradable. Les panneaux de carrosserie sont faits de feuilles de fibre de lin. La résine qui lie ces feuilles est dérivée de betteraves à sucre et le résultat est une carrosserie ultralégère. Cette voiture à hayon --nommée Lina-- pèse à peine 310 kg.

Ce n'est pas la seule tentative, loin de là, d'introduire dans la production automobile des procédés utilisant des plantes.

Dans ces lignes, nous avons déjà évoqué les efforts de Ford, qui veut faire des pièces de bioplastique à partir de l'agave, plante mexicaine qui sert à faire de la téquila.

Pneus à l'orange, pièces en tomate

Les ingénieurs de Ford ont aussi un oeil sur les pelures de tomates, qui pourraient, selon eux, donner un autre bioplastique.

Des pneus à base de pissenlit ?... - image 3.0

Agrandir

Des pneus à base de pissenlit ?

L'industrie automobile utilise aussi une mousse de soja pour rembourrer ses sièges, et des matériaux composites à base de noix de coco et de riz.

Il y a aussi Yokohama et Michelin, qui travaillent sur des pneus faits en partie avec de l'huile de pelure d'orange. 

Continental veut mettre de l'huile de pissenlit dans les siens, tandis que l'Université de l'Ohio a inventé un pneu fait partiellement d'huile de pelure de tomate.

Loin du frigo

L'Université de Kyoto a un projet de bioplastique dont l'origine n'est pas dans le frigo ni dans le garde-manger, mais dans la forêt : elle traite de la cellulose (tirée de copeaux de bois) selon un procédé nanotechnologique et la mélange à des plastiques conventionnels.

Tous ces projets visent à réduire l'utilisation de pétrole et à diminuer le poids des voitures.

Rappelons que Henry Ford lui-même avait essayé toutes sortes de plantes pour faire des panneaux de carrosserie, notamment la fibre de chanvre. Certains historiens pensent qu'il a aussi fait des recherches avec de la cellulose de soja, de pin d'Elliott, de paille et de ramie.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer