• Accueil > 
  • Auto > 
  • Auto écolo > 
  • Seulement des électriques et des hybrides chez le chinois BAIC d'ici 2025

Seulement des électriques et des hybrides chez le chinois BAIC d'ici 2025

  • Vue des visiteurs au stand de BAIC au Salon de l'auto de Pékin le 25 avril 2016. (photo : REUTERS)

    Plein écran

    Vue des visiteurs au stand de BAIC au Salon de l'auto de Pékin le 25 avril 2016.

    photo : REUTERS

  • 1 / 8
  • Une hôtesse pose devant le <strong></strong>stand de BAIC au Salon de l'auto de Pékin 2016. (REUTERS)

    Plein écran

    Une hôtesse pose devant le stand de BAIC au Salon de l'auto de Pékin 2016.

    REUTERS

  • 2 / 8
  • La chaîne d'assemblage dans l'usine BAIC de Pékin. (AP)

    Plein écran

    La chaîne d'assemblage dans l'usine BAIC de Pékin.

    AP

  • 3 / 8
  • Un employé parle à un visiteur devant un modèle représentant les composantes intérieures du prototype de voiture sport électrique Arcfox-7 lors du Salon de l'auto de Pékin le 26 avril 2016. (AP)

    Plein écran

    Un employé parle à un visiteur devant un modèle représentant les composantes intérieures du prototype de voiture sport électrique Arcfox-7 lors du Salon de l'auto de Pékin le 26 avril 2016.

    AP

  • 4 / 8
  • Le prototype de voiture sport électrique Arcfox-7 lors du Salon de l'auto de Pékin le 26 avril 2016. (AP)

    Plein écran

    Le prototype de voiture sport électrique Arcfox-7 lors du Salon de l'auto de Pékin le 26 avril 2016.

    AP

  • 5 / 8
  • Une voiture électrique EV200 de BAIC. (BAIC)

    Plein écran

    Une voiture électrique EV200 de BAIC.

    BAIC

  • 6 / 8
  • Le prototype de voiture sport électrique Arcfox-7. (BAIC)

    Plein écran

    Le prototype de voiture sport électrique Arcfox-7.

    BAIC

  • 7 / 8
  • Trois ingénieures près d'une BAIC C71 au Salon de l'auto de Pékin 2016. ()

    Plein écran

    Trois ingénieures près d'une BAIC C71 au Salon de l'auto de Pékin 2016.

  • 8 / 8

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Agence France-Presse
PÉKIN

Le constructeur automobile étatique chinois BAIC va cesser d'ici 2025 la production sous ses propres marques de voitures seulement équipées d'un moteur à combustion, a-t-il annoncé, à l'heure où Pékin entend doper les ventes de véhicules électriques et hybrides à coups de quotas.

«Notre objectif est d'arrêter d'ici 2020 les ventes de voitures à essence traditionnelles sous nos propres marques dans la ville de Pékin, puis de stopper la production et la vente (de ces véhicules) dans tout le pays d'ici 2025», a annoncé au cours du week-end Xu Heyi, président du groupe public, cinquième constructeur chinois.

Objectif titanesque

S'exprimant lors d'un forum, il a ensuite assuré que le groupe prendrait «des mesures concrètes pour le développement durable et vert» du secteur automobile, selon des propos rapportés mardi par l'agence étatique Chine nouvelle.

Le gouvernement chinois avait annoncé en septembre, sans fournir de précisions, préparer «un calendrier» vers «une interdiction» de la production et de la vente de voitures à carburants fossiles: un pari titanesque pour le premier marché automobile mondial.

Dès 2019, tous les constructeurs automobiles en Chine seront soumis à d'ambitieux quotas de ventes de «véhicules à énergie nouvelle» calculés selon un système complexe de crédits.

Cette perspective a électrisé le marché des véhicules propres, poussant les constructeurs étrangers à contracter de nouvelles coentreprises dans le pays pour muscler drastiquement leur offre de voitures électriques et hybrides.

Partenaire d'assemblage de Daimler et Hyundai

Outre les véhicules produits par BAIC sous ses marques, il est également associé dans des coentreprises avec le sud-coréen Hyundai et l'allemand Daimler, produisant des voitures sous les marques de ces deux constructeurs.

Mais le calendrier annoncé par M. Xu ne s'appliquerait pas à cette partie de sa production. Contacté par l'AFP, BAIC s'est refusé à divulguer d'autres précisions.

Daimler s'est notamment déjà associé à BYD, le spécialiste chinois de la voiture électrique.

Parmi les autres constructeurs, Volkswagen et ses partenaires locaux ont annoncé leur intention d'investir plus de 10 milliards d'euros en Chine d'ici 2025 pour le développement de véhicules verts.

L'américain Ford, de son côté, s'est associé au chinois Zotye Auto, promettant un investissement conjoint de 650 millions d'euros sur le même créneau, promettant de lancer d'ici 2025 quinze nouveaux modèles partiellement ou entièrement électriques.

Sur les 2,7 millions de véhicules vendus en Chine en octobre, ceux «à énergie nouvelle» ne représentaient qu'une goutte d'eau (91 000 unités), mais leurs ventes ont doublé sur un an, suggérant une robustesse de la demande en dépit d'une forte baisse des subventions incitatives accordées par Pékin.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
  • Fini le moteur à essence chez le chinois BAIC d'ici 2025
    Vue des visiteurs au stand de BAIC au Salon de l'auto de Pékin le 25 avril 2016. (photo : REUTERS)

    photo : REUTERS

    Vue des visiteurs au stand de BAIC au Salon de l'auto de Pékin le 25 avril 2016.

    Les plus récentes dans Photos
  • Fini le moteur à essence chez le chinois BAIC d'ici 2025
    Une hôtesse pose devant le <strong></strong>stand de BAIC au Salon de l'auto de Pékin 2016. (REUTERS)

    REUTERS

    Une hôtesse pose devant le stand de BAIC au Salon de l'auto de Pékin 2016.

    Les plus récentes dans Photos
  • Fini le moteur à essence chez le chinois BAIC d'ici 2025
    La chaîne d'assemblage dans l'usine BAIC de Pékin. (AP)

    AP

    La chaîne d'assemblage dans l'usine BAIC de Pékin.

    Les plus récentes dans Photos
  • Fini le moteur à essence chez le chinois BAIC d'ici 2025
    Un employé parle à un visiteur devant un modèle représentant les composantes intérieures du prototype de voiture sport électrique Arcfox-7 lors du Salon de l'auto de Pékin le 26 avril 2016. (AP)

    AP

    Un employé parle à un visiteur devant un modèle représentant les composantes intérieures du prototype de voiture sport électrique Arcfox-7 lors du Salon de l'auto de Pékin le 26 avril 2016.

    Les plus récentes dans Photos
  • Fini le moteur à essence chez le chinois BAIC d'ici 2025
    Le prototype de voiture sport électrique Arcfox-7 lors du Salon de l'auto de Pékin le 26 avril 2016. (AP)

    AP

    Le prototype de voiture sport électrique Arcfox-7 lors du Salon de l'auto de Pékin le 26 avril 2016.

    Les plus récentes dans Photos
  • Fini le moteur à essence chez le chinois BAIC d'ici 2025
    Une voiture électrique EV200 de BAIC. (BAIC)

    BAIC

    Une voiture électrique EV200 de BAIC.

    Les plus récentes dans Photos
  • Fini le moteur à essence chez le chinois BAIC d'ici 2025
    Le prototype de voiture sport électrique Arcfox-7. (BAIC)

    BAIC

    Le prototype de voiture sport électrique Arcfox-7.

    Les plus récentes dans Photos
  • Fini le moteur à essence chez le chinois BAIC d'ici 2025
    Trois ingénieures près d'une BAIC C71 au Salon de l'auto de Pékin 2016. ()

    Trois ingénieures près d'une BAIC C71 au Salon de l'auto de Pékin 2016.

    Les plus récentes dans Photos
image title
Fermer