Avant d'acheter votre cabriolet...

Mercedes-Benz Classe E (Photo : Daimler)... (Photo fournie par Daimler)

Agrandir

Mercedes-Benz Classe E (Photo : Daimler)

Photo fournie par Daimler

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Alain McKenna

Collaboration spéciale

La Presse

Souvent, on pense qu'une voiture neuve n'a aucun défaut. Dans le cas des cabriolets, c'est loin d'être toujours le cas. Alors préparez-vous à quelques compromis, sans quoi vous risquez de le regretter...

Les cheveux (et tout le reste) dans le vent

Évidemment, quand on rabat le toit, c'est qu'on veut sentir le soleil et le vent dans l'habitacle. Toutes les voitures à toit amovible ne sont pas conçues également, et certaines protégeront davantage des éléments que d'autres. Certaines marques de luxe, comme Mercedes-Benz, recourent à un déflecteur qui surgit au haut du pare-brise quand on abaisse le toit de leur décapotable, ce qui réduit la turbulence dans l'habitacle. Les cheveux dans le vent, c'est bien... mais pas trop.

BMW Serie 3... (Photo fournie par BMW) - image 2.0

Agrandir

BMW Serie 3

Photo fournie par BMW

Bye bye lave-auto !

Détail important pour tous les véhicules à toit amovible : le passage dans un lave-auto automatisé est non seulement déconseillé, il est carrément proscrit par leurs fabricants. Dès sa sortie de l'usine, le cabriolet de Série 3 de BMW a longtemps été si peu étanche que l'eau s'infiltrait entre les vitres latérales. Avec le temps, le problème n'est pas de nature à se corriger de lui-même... Même sur la route, la météo devient un enjeu important non seulement quand on se trouve à bord du véhicule, mais aussi une fois qu'on en sort. « On peut avoir des surprises quand on laisse le toit abaissé », confirme Sylvain Légaré, analyste en automobile pour CAA Québec. On ne voit pas toujours le nuage, les travaux publics, ou les intempéries qui menacent sa voiture alors qu'on sirote un café à deux pâtés de maisons de là...

Jeep Wrangler... (Photo fournie par FCA) - image 3.0

Agrandir

Jeep Wrangler

Photo fournie par FCA

Un hiver froid et coûteux

Une voiture décapotable, par définition, n'est pas conçue pour l'hiver. Ça n'empêche pas certains propriétaires de vouloir conduire leur voiture durant toute l'année. Les modèles à toit dur comme le Jeep Wrangler ou la Volkswagen Eos s'en tirent bien, mais dans l'ensemble, un habitacle moins bien isolé et une ventilation inadéquate rendent la vie à bord moins confortable : il fait froid plus longtemps, et les vitres s'embuent plus facilement. L'autre option est évidemment de remiser sa voiture l'hiver. « Dans ce cas, il faut prévoir des coûts d'entreposage au moment de l'achat », avertir Sylvain Légaré. 

PHOTO & BV

3-Jeep Wrangler.jpg

(Photo : FCA)

•••

Un toit dur plus élégant, mais...

D'ailleurs, de nouvelles technologies permettent aux fabricants de produire des cabriolets à toit dur plus abordables, ces jours-ci. Ils ont aussi plus fière allure que leurs homologues à toit souple, puisque leur ligne de toit s'agence plus naturellement avec celles de la carrosserie. C'est le cas du petit roadster MX-5 RF de Mazda, notamment. Ça va évidemment coûter un peu plus cher, puisque ces toits sont animés par des systèmes électriques et mécaniques parfois très sophistiqués. 

...des coûts d'entretien plus élevés

Ces systèmes électriques, qui permettent d'abattre ou de relever le toit d'une simple pression du doigt sur une touche encastrée dans le tableau de bord, ne sont pas à l'épreuve de tout. Et quand ils flanchent, ça peut se traduire par une facture salée. « On compte plusieurs petits moteurs électriques dans le mécanisme de toit des véhicules plus haut de gamme, explique le porte-parole de CAA Québec. Alors quand il faut les remplacer, ça risque de coûter plusieurs centaines de dollars par moteur. » Autrement dit, il faut prendre soin de la mécanique d'un bout à l'autre de la voiture...

Une occasion pas toujours belle

Une décapotable d'occasion ? Pourquoi pas. Comme tout véhicule usagé, une inspection rigoureuse est fortement conseillée par les associations de consommateurs. En fait, elle devrait l'être davantage pour un véhicule de ce type, qui comporte plus de pièces mécaniques, et qui est davantage sujet aux intempéries. « Il faut inspecter de près les tapis et le plancher pour voir si l'eau s'est déjà infiltrée », explique Sylvain Légaré. Ne pas oublier non plus de faire évaluer l'usure du toit souple. Remplacer sa toile peut s'avérer une opération coûteuse elle aussi.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer