Les pilotes F1 secoués comme des pommiers... et heureux des nouvelles voitures

Lewis Hamilton au volant de sa nouvelle Mercedes... (AP)

Agrandir

Lewis Hamilton au volant de sa nouvelle Mercedes durant les essais pré-saison de la F1, mardi matin à Barcelone. Les pilotes sont soumis à une force centrifuge accrue dans les virages.

AP

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Associated Press

Même s'il s'en retrouve meurtri, Lewis Hamilton adore la façon dont sa nouvelle et demandante Mercedes se comporte en piste.
Si un peu plus de douleurs est le prix à payer pour obtenir plus de vitesse, alors Hamilton et les autres pilotes de la Formule 1 sont plus qu'heureux de contribuer.

Daniel Ricciardo (Red Bull). PhotoL AFP d... - image 1.0

Agrandir

Daniel Ricciardo (Red Bull). PhotoL AFP d

«Je trouve la voiture beaucoup plus exigeante physiquement à conduire que par le passé», a d'ailleurs déclaré Hamitlon au cours des essais hivernaux de Barcelone, la semaine dernière.

Les pilotes ont commencé ce matin la deuxième période d'essais pour apprivoiser la nouvelle puissance de leurs bolides sur la même piste. Ces essais dureront jusqu'à vendredi.

«Je trouve que la voiture a un look d'enfer. J'adore les pneus plus larges, le châssis plus large.  Souhaitons que les partisans apprécierons», a dit Hamilton.

Plus large signifie plus rapide, puisque la largeur ajoutée aux pneus et aux ailerons augmente l'adhérence du véhicule sur la piste et permet aux pilotes d'atteindre des vitesse plus élevées, notamment dans les virages. Mais ces virages plus rapides signifient une plus grande force G absorbée par les pilotes, tours après tours.

«La force que vous ressentez sur votre corps et dans votre cou est plus grande. J'ai des meurtrissures à des endroits où je n'en ai jamais eu auparavant. (...) C'est la voiture la plus difficile à conduire. Je crois que dans les prochains mois, nous verrons des transformations au niveau du cou des pilotes. Ils auront un nouveau profil physique.»

Lewis Hamilton
Au sujet des nouvelles F1

Hamilton n'est pas le seul à encenser les résultats obtenus à la suite du plus important changement aux règles depuis 2014 qui vise à revigorer la F1. Et possiblement à défier davantage les Mercedes, qui dominent le plateau depuis trois ans.

Pour Fernando Alonso, peu importe les problèmes qu'éprouvent présentement les McLaren, ça ne fait pas de doute: les voitures des dernières années n'étaient pas suffisamment rapides.

«Je m'excuse auprès des amateurs pour les cinq ou six dernières années: ils ont vu des voitures horribles.»

Fernando Alonso

L'Espagnol ajoute que les nouvelles voitures «permettent d'exprimer votre style de conduite» sans se retenir pour sauver ses pneus.

Valtteri Bottas, qui remplace Nico Rosberg chez Mercedes, a été le plus rapide des quatre jours d'essais de la semaine dernière, établissant même des records de piste à Barcelone. Il dit que les pilotes se sont soumis à un entraînement plus intense afin de se préparer à cette conduite plus difficile.

«J'ai modifié mon entraînement pour répondre aux nouvelles normes de force G que produiront ces nouvelles voitures,  a-t-il affirmé. Ça a fonctionné: je me suis senti bien dans la voiture dès le départ.»

Massa plus en forme que jamais

Felipe Massa, qui s'est brièvement retiré à la fin du dernier calendrier avant de finalement remplacer Bottas chez Williams, a décidé lui aussi de se garder en meilleure forme.

«J'ai embauché un nouvel entraîneur et je travaille fort à tous les jours. Je m'entraîne plus que jamais. J'ai 35 ans: j'ai probablement besoin de m'entraîner plus que les autres. C'est difficle, mais quand vous décidez de revenir à la compétition, vous devez le faire de la bonne façon», a dit le vétéran qui se retrouve aussi dans un rôle de mentor envers la jeune recrue montréalaise Lance Stroll.

Moins d'espace pour dépasser

On devra toutefois patienter pour voir si cet apport en vitesse signifiera des courses plus intéressantes pour les spectateurs sur place ou à la maison.

Felipe Massa (Williams). Photo: Reuters... - image 9.0

Agrandir

Felipe Massa (Williams). Photo: Reuters

Des voitures plus larges pourraient vouloir dire moins de dépassement et voir la F1 se transformer en un circuit de qualifications.

«C'est certain qu'il y a moins d'espace qu'au cours des dernières années, a admis le pilote Renault Nico Hulkenberg. Alors, oui, je pense que les courses seront plus difficiles.»

Hamilton doute aussi que ces nouvelles voitures mènent à une révolution, surtout que les gommes plus résistantes signifieront mois d'arrêts aux puits. Nous verrons si Hamitlon voit juste à compter du 26 mars, à Melbourne, en Australie.

Essais pré-saison : Massa meilleur temps du matin

Le Brésilien Felipe Massa (Williams) a dominé la première matinée des deuxièmes essais de préparation à la saison 2017 de Formule 1, mardi sur le circuit de Barcelone, devant l'Australien Daniel Ricciardo (Red Bull).

Sebastian Vettel (Ferrari). Photo: AP... - image 11.0

Agrandir

Sebastian Vettel (Ferrari). Photo: AP

Chaussé de pneus super tendres, Massa, en 1:19.726, a échoué à seulement 21 millièmes du meilleur temps réalisé par le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) lors de la première session des essais hivernaux, et a devancé Ricciardo, en ultra-tendres, de 174 millièmes.

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), qui a lui utilisé des pneus tendres, a obtenu la troisième marque, à sept dixièmes du Brésilien.

L'Allemand Sebastian Vettel (Ferrari), qui a bouclé le plus de tours (80), a réalisé le quatrième temps, à plus d'une seconde et demie de Massa, mais avec des pneus medium, globalement privilégiés depuis le début des essais lundi dernier par l'écurie de Maranello.

Un autre pilote allemand, Pascal Werhlein (Sauber), absent la semaine passée en raison d'une blessure au dos, a affectué ses premiers tours de piste lundi matin.

Renault a été contraint de procéder à un changement de groupe propulseur à cause d'un problème de capteur sur la monoplace du Britannique Jolyon Palmer, tombée en panne dans la voie des stands vers 10h30.

Essais d'avant-saison 2, Barcelone, 1er jour, en matinée

Felipe Massa (BRA/Williams-Mercedes) 1:19.726 (65 tours)

Daniel Ricciardo(AUS/Red Bull-Renault) 1:19.900 (49)

Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 1:20.456 (49)

Sebastian Vettel (GER/Ferrari) 1:21.127 (80)

Esteban Ocon (FRA/Force India-Mercedes) 1:21.347 (59)

Kevin Magnussen (DEN/Haas-Ferrari) 1:21.676 (45)

Daniil Kvyat (RUS/Toro Rosso-Renault) 1:21.965 (45)

Stoffel Vandoorne (BEL/McLaren-Honda) 1:22.698 (34)

Pascal Werhlein (GER/Sauber-Ferrari) 1:23.336 (47)

Jolyon Palmer (GBR/Renault) 1:24.790 (15)




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer