Alonso absent au GP de Monaco pour courir les 500 milles d'Indianapolis

La saison de F1 de McLaren-Honda est très... (photo REUTERS)

Agrandir

La saison de F1 de McLaren-Honda est très mal partie et Fernando Alonso ne se gêne pas pour dire que la McLaren MCL32 n'avance pas. En accordant à son pilote étoile une excursion à Indianapolis et en évoquant une présence permanente en Indy Car, McLaren-Honda lui donne peut-être un incitatif pour rester à bord le temps d'amener le moteur Honda à niveau.

photo REUTERS

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

AFP, AP

Fernando Alonso, le pilote espagnol de McLaren, ne disputera pas le Grand Prix de Monaco de Formule 1 le 28 mai, afin de participer aux 500 miles d'Indianapolis, a annoncé mercredi son écurie.

«Le 28 mai, McLaren alignera une seule voiture aux 500 miles d'Indianapolis, avec un moteur Honda, qui sera pilotée par Fernando Alonso, notre pilote actuel en Formule 1», a indiqué l'écurie McLaren-Honda dans un communiqué.

Les problèmes du moteur Honda sont apparus dès... - image 1.0

Agrandir

Les problèmes du moteur Honda sont apparus dès les essais d'hiver, à Barcelone, début mars. La MCL32 d'Alonso a dû être ramenée sur un camion plus d'une fois. Photo: AP

Elle annoncera «en temps voulu» l'identité du pilote qui remplacera Alonso en Principauté.

«Une des mes ambitions est de remporter la Triple couronne, ce qu'un seul pilote est parvenu à réaliser: Graham Hill», a expliqué le double vainqueur à Monaco en 2006 et 2007.

La Triple couronne consiste en les trois courses les plus prestigieuses du sport automobile: le GP de Monaco, les 500 miles d'Indianapolis et les 24 Heures du Mans.

Alonso en fin de contrat

«C'est un défi très relevé mais je suis prêt. Je ne sais pas quand je courrai au Mans mais j'ai l'intention de le faire un jour. J'ai seulement 35 ans, j'ai beaucoup de temps devant moi».

Fernando Alonso est rentré à pied après son... - image 3.0

Agrandir

Fernando Alonso est rentré à pied après son abandon au GP de Shanghai dimanche dernier. Photo: AFP

Le double champion du monde 2005-2006, dont le contrat avec McLaren arrive à terme à la fin de la saison, connaît un début de saison compliqué en F1: il n'a pas décroché le moindre point lors des deux premiers Grands Prix, en Australie et en Chine.

Son écurie retrouve les 500 miles après trente-huit ans d'absence. «Je suis particulièrement ravi d'avoir pu faire revenir McLaren à Indianapolis», a réagi l'Américain Zak Brown, le nouveau directeur exécutif de McLaren Technology Group.

Pour l'occasion, l'écurie de Woking s'est alliée à Andretti Autosport team, quatre fois vainqueur des 500 miles (2005, 2007, 2014 et 2016).

«Les 500 miles sont la seule course d'IndyCar à laquelle nous participerons cette année, mais il est possible que cela se répète dans les années à venir et il est possible que McLaren se lance pleinement en IndyCar à un moment dans l'avenir», a précisé Mansour Ojjeh, directeur du comité exécutif de McLaren Technology Group.

«De la même manière, nous pourrions potentiellement participer à nouveau aux 24 Heures du Mans un jour (...) mais, pour être clair, nous n'avons absolument pas de plan défini dans ce sens à ce jour.»

Châssis Dallara et moteur Honda

McLaren misera sur un châssis Dallara DW12 à Indianapolis et elle sera dirigée par l'écurie Andretti Autosport menée par Michael Andretti, un ex-champion de la série IndyCar qui a piloté en F1 en 1993. Alonso se rendra à Indianapolis immédiatement après le Grand Prix d'Espagne le 14 mai afin d'effectuer deux semaines d'essais à bord du bolide de la série IndyCar.

Au volant de la McLaren 2017, le ping-pong... - image 5.0

Agrandir

Au volant de la McLaren 2017, le ping-pong était le seul sport où il pouvait espérer gagner. Fernando Alonso et l'Allemand Nico Hulkenberg, de Renault, ont joué au ping-pong avant le GP de Chine dimanche dernier. Photo: AP

«Je n'ai jamais piloté une voiture IndyCar auparavant, et je n'ai jamais couru sur un super-ovale, mais je suis confiant de pouvoir m'y adapter rapidement», a-t-il évoqué.

«J'ai regardé de nombreuses courses de la série IndyCar à la télé et sur Internet, et il semble évident qu'il faut beaucoup de précision pour négocier des virages avec autant de voitures en piste à près de 354 km/h. Je suis conscient que la courbe d'apprentissage sera très, très prononcée.»

Andretti comptera six voitures en piste à l'Indianapolis 500, dont celle pilotée par Alexander Rossi, un ex-pilote d'essais en F1 qui a remporté contre toute attente la 100e édition de cette prestigieuse course l'an dernier.

L'équipe Andretti a démontré une belle progression depuis l'an dernier, après que Honda eut dominé Chevrolet pendant toute la saison. Les pilotes Honda ont cependant gagné les deux premières épreuves de la saison, et les voitures Andretti se sont révélées compétitives.

Des rumeurs avaient circulé dans les paddocks lors du GP Indy de Long Beach, dimanche dernier,  à l'effet que les dirigeants de la série IndyCar tentaient d'attirer un «pilote vedette» en prévision de la course de cette année, mais elles n'ont pu être vérifiées. Alonso était l'un des noms qui revenaient souvent, et l'association a du sens puisque l'écurie McLaren est maintenant dirigée par Zak Brown.

Brown a dirigé une firme de marketing installée à Indianapolis pendant des années avant de faire progressivement le saut vers la F1.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer