Stroll au sujet de Carlos Sainz : «Il conduit comme un pied.»

Encore à pied Lance Stroll est (pour la... (photo : AFP)

Agrandir

Encore à pied Lance Stroll est (pour la troisième fois en trois courses) rentré à pied dimanche. Cette fois, il a été embouti par l'Espagnol Carlos Sainz, de Toro Rosso, qui a été blâmé pour la collision.

photo : AFP

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

D'après PC

Une autre course, une autre déception pour Lance Stroll. Le pilote québécois devra encore ronger son frein en attendant la prochaine course, après avoir encore été heurté par derrière et contraint à l'abandon, cette fois au 12e tour du Grand Prix de Formule 1 du Bahreïn.

Lance n'est pas content. Photo: AFP... - image 1.0

Agrandir

Lance n'est pas content. Photo: AFP

Stroll a été heurté de plein fouet par Carlos Sainz à l'entrée du premier virage, alors que le pilote Toro Rosso sortait de la ligne des puits. La voiture de Stroll a été percutée du côté droit, et l'Espagnol s'est plaint de la manoeuvre du pilote recrue âgé de 18 ans.

«Stroll m'a frappé. Il ne m'a pas vu arriver et a effectué le virage comme si je n'étais pas là», s'est écrié Sainz sur les ondes de la radio de Toro Rosso.

Sainz se plaint... et est blâmé et sanctionné

«Il (Sainz) conduit comme un pied, et il a complètement détruit le côté de ma voiture. J'étais à 50 ou 60 mètres devant lui dans la zone de freinage et il a simplement plongé dans le virage alors que j'effectuais le mien, s'est défendu Stroll, visiblement irrité. Que puis-je dire de plus? Il n'y avait rien à faire (...) C'était ridicule.»

Sainz a blâmé Stroll, qui a blâmé Sainz.... - image 3.0

Agrandir

Sainz a blâmé Stroll, qui a blâmé Sainz. Photo: AFP

Sans surprise, l'incident a été analysé après la course par les commissaires de piste afin de déterminer si des sanctions devaient être appliquées. Ceux-ci ont finalement blanchi Stroll de toute faute, et infligé une pénalité de trois places à Sainz sur la grille de départ du prochain Grand Prix.

«La preuve vidéo a démontré que la voiture no 18 (Stroll) suivait sa ligne de course normale», pouvait-on lire dans le communiqué de la FIA.

«La voiture no 55 (Sainz) a quitté la ligne des puits et tenté un dépassement très optimiste dans le virage aux dépens de la voiture no 18. Les commissaires ont déterminé que le pilote de la voiture no 55 était à blâmer pour la collision.»

En plus de sa pénalité de trois places, Sainz a reçu trois points d'inaptitude, portant son total pour les 12 derniers mois à sept. Si un pilote écope 12 points d'inaptitude en 12 mois, alors qu'il purgera une course de suspension.

Ce dénouement est décevant pour Stroll, qui était parvenu à éviter le pire au départ après s'être élancé de la 12e place. Le pilote Williams connaissait une course propre jusque-là, et il s'était même offert le tour le plus rapide - à ce moment-là - lors de son 11e passage. Stroll avait mis la table pour celui-ci en effectuant un arrêt aux puits au huitième tour pour chausser des pneus tendres, plus performants.

«Le gars m'a simplement rentré dedans»

«J'ai perdu quelques positions au départ, mais ensuite je tournais vraiment bien sur les pneus tendres, a rappelé Stroll. J'ai même pu effectuer quelques dépassements, sauf que tout ça est tombé à l'eau à cause de Sainz.»

Cet accrochage ressemblait étrangement à celui survenu la semaine dernière à Shanghai, alors que Stroll avait été embouti à l'entrée d'un virage par la Force India de Sergio Perez. Un point de vue qui n'était pas partagé par le principal intéressé.

«Ce n'était pas la même chose en Chine, a-t-il nuancé. En Chine, l'incident s'est produit en pleine course. Là, le gars (Sainz) était 50 ou 60 mètres derrière moi, il a freiné super tard et il m'a simplement rentré dedans.»

Il s'agissait du troisième abandon en autant de courses pour Stroll, après ceux survenus en Australie et en Chine. À Melbourne, au GP d'Australie, les freins de sa Williams avaent lâché après 41 tours.

Stroll n'a toujours pas obtenu de point de classement cette saison.

«Je me console en me disant que la saison est encore jeune, et que j'aurai encore plusieurs occasions de me reprendre», a-t-il résumé. «J'ai hâte que ma chance tourne.»

Le coéquipier de Stroll chez Williams, Felipe Massa, a fini sixième, à 54,326 secondes du vainqueur, Sebastian Vettel.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer