Boîte techno

Au tour de Nissan de faire le saut en Formule E

Nissan, pionnier de la voiture électrique avec la... (Photo : Sarah Birkett-Mongeau, La Presse)

Agrandir

Nissan, pionnier de la voiture électrique avec la LEAF, se joindra au Championnat du monde de Formule électrique dès la saison prochaine. Ci-haut, une voiture de l'écurie Mahindra, lors du GP de Formule E de Montréal.

Photo : Sarah Birkett-Mongeau, La Presse

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Alain McKenna

Collaboration spéciale

La Presse

Après Mercedes-Benz et Porsche, c'est au tour du constructeur de la Leaf de rejoindre les rangs de la série monoplace tout électrique, à partir de la saison 2019-2020. « Nous voulons être les leaders dans la voiture électrique, alors c'est tout naturel de faire partie de cette série », a résumé un porte-parole en marge du salon de l'auto de Tokyo, la semaine dernière.

Cette adoption en série de la Formule E par des constructeurs bien en vue semble cimenter l'avenir de la série, qui jouit d'une bonne réputation au sein de l'industrie automobile : elle offre une vitrine internationale et hautement technologique qui plaît à des marques soucieuses de se positionner en tête de l'innovation et de l'électrification des transports. Et en prime, comparativement à d'autres séries comme la Formule 1, une participation dans la Formule E demeure relativement abordable pour des multinationales comme Volkswagen AG, Daimler ou Renault-Nissan.

Jean Todt, président de la FIA, a récemment laissé entendre que la série était bien partie pour être encore en piste en 2040, tandis que plusieurs pays auront banni les voitures à essence sur leurs routes.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer