Saison 2018 de Formule 1

Vers un duel de champions - Objectif : rejoindre Fangio

Lewis Hamilton (Mercedes) et Sebastian Vettel (Ferrari)... (Photo Associated Press)

Agrandir

Lewis Hamilton (Mercedes) et Sebastian Vettel (Ferrari)

Photo Associated Press

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Le Britannique Lewis Hamilton et l'Allemand Sebastian Vettel, meneurs des équipes Mercedes et Ferrari, respectivement, ont remporté huit des dix derniers championnats du monde de F1. Avec quatre titres chacun, ils ne sont devancés que par l'Allemand Michael Schumacher (sept) et par l'Argentin Juan Manuel Fangio (cinq).

Le légendaire pilote argentin Juan Manuel Fangio. Photo Wikipédia... - image 1.0

Agrandir

Le légendaire pilote argentin Juan Manuel Fangio. Photo Wikipédia

Et tout indique que Hamilton et Vettel vont encore se disputer le titre mondial cette saison, leurs équipes ayant montré, lors des essais présaison, qu'elles étaient les plus performantes. Chez Mercedes, qui pourrait égaler un record avec un cinquième titre de suite, la nouvelle W09 a déjà fait la preuve d'une remarquable fiabilité, un atout particulièrement important cette saison alors que chaque pilote ne pourra utiliser qu'un total de trois groupes propulseurs.

Hamilton a marqué des points lors de ses 25 derniers départs, une constance exceptionnelle qui explique une bonne partie de ses succès. Très rapide, le Britannique sait aussi qu'il peut pousser sa voiture sans redouter un bris mécanique. Le directeur de Mercedes, Toto Wolff, craint néanmoins la concurrence.

« La saison dernière, la compétition a été très vive avec Ferrari et nous n'avons jamais pu relâcher nos efforts, a-t-il indiqué. Cette saison promet de ne pas être différente »

« Avec la montée en puissance de Red Bull, on pourrait même avoir une lutte à trois pour la victoire et même pour le titre. »

- Lewis Hamilton

Chez Ferrari, Vettel a été impressionnant lors des essais de Barcelone, améliorant le record officieux du circuit par plus d'une seconde, tout en terminant sans ennuis plusieurs simulations de Grand Prix.

L'Allemand avait remporté deux des trois premières épreuves la saison dernière, avant de voir Hamilton prendre l'ascendant sur des circuits plus rapides. De toute évidence, la nouvelle Ferrari SF17H est plus polyvalente que la voiture de l'an dernier, et Vettel devrait être compétitif partout.

« Nous partons sur de très bonnes bases avec cette voiture et j'ai pleine confiance en notre équipe pour continuer son développement et améliorer son potentiel, a souligné Vettel. Tout le monde à Maranello souhaite autant que moi redonner à Ferrari un titre mondial.

« J'ai évidemment hâte de rouler à Melbourne [il avait gagné l'année dernière], car nous serons alors tous dans les mêmes conditions et nous aurons une meilleure idée de notre place par rapport aux autres équipes. Mais j'ai une grande confiance en notre voiture... »

DES SURPRISES SUR LE PODIUM

Ce serait étonnant que quelqu'un vienne perturber le duel Hamilton-Vettel pour le titre, mais plusieurs spécialistes croient que les pilotes de Red Bull seront en mesure de viser la victoire à l'occasion. Souvent ralentis par des ennuis mécaniques la saison dernière, l'Australien Daniel Ricciardo et le Néerlandais Max Verstappen croient être mieux armés cette saison.

Capture_d_e_cran_2018_03_21_a_12_40_13 Daniel Ricciardo (Red Bull). Photo AFP

« Nous espérons avoir fait un grand bond en avant cette saison de façon à être compétitifs face à Mercedes et à Ferrari, a souligné Verstappen. Et ce serait bien si nous l'étions dès le début, avec une voiture rapide en Australie et tout au long de la saison. »

Derrière les trois équipes de pointe, la lutte s'annonce vive pour la quatrième place au classement des constructeurs. Force India et Williams ont profité, lors des dernières saisons, des performances et de la fiabilité des moteurs Mercedes pour dominer leurs rivaux, mais les deux équipes semblent avoir reculé cette saison et elles devront se méfier de Renault, Haas et même McLaren.

Derrière les pilotes de Ferrari, le plus rapide des essais présaison de Barcelone a en effet été l'Espagnol Fernando Alonso, sur sa McLaren. Le passage du moteur Honda au Renault ne s'est pas encore traduit par une plus grande fiabilité, mais la voiture est visiblement rapide.

300
Fernando Alonso, qui deviendra cette saison le quatrième pilote à avoir disputé 300 Grands Prix (il en est à 293), espère remonter sur le podium.

Curieusement, le moteur Honda a roulé comme une horloge dans la nouvelle Toro Rosso à Barcelone et on suivra avec curiosité les performances de cette équipe au cours de la saison. C'est un secret de polichinelle que Red Bull n'est pas satisfaite de sa collaboration avec Renault, et l'équipe pourrait être tentée d'adopter aussi le moteur Honda s'il confirme ses progrès.

Dernière équipe du plateau, Sauber est maintenant partenaire avec Alfa Romeo, et la nouvelle C37 a belle allure. On suivra à son volant les débuts en F1 du Monégasque Charles Leclerc, un jeune pilote à qui on promet un bel avenir.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer