À ne plus inviter au même party: Jacques Villeneuve et Lance Stroll

Les propos de Jacques Villeneuve --analyste à la... (photo Bernard Brault, la presse)

Agrandir

Les propos de Jacques Villeneuve --analyste à la chaîne télé Sky Italie-- ont (encore) touché un nerf chez Lance Stroll.

photo Bernard Brault, la presse

D'après La Presse Canadienne

On croyait que la hache de guerre était enterrée entre Lance Stroll et Jacques Villeneuve. Il semble que non.

Jeudi, le pilote originaire de Mont-Tremblant est revenu sur les commentaires de l'ex-champion du monde de F1, qu'il n'a visiblement toujours pas digérés.

Le troisième pilote chez Williams, le vétéran Robert... - image 1.0

Agrandir

Le troisième pilote chez Williams, le vétéran Robert Kubica, est assurément plus populaire que ses deux jeunes coéquipiers. On le voit ici le 22 mars à son arrivée au circuit de l'Albert Park avant le GP d'Australie. Comme pilote d'essai, Kubica a un rôle important dans l'amélioration de la voiture FW41. Photo AFP

Lors d'une rencontre de presse avant le GP de Bahreïn, un journaliste a questionné Stroll au sujet des remarques récentes de Villeneuve sur le troisième pilote chez Williams, Robert Kubica. Il y a trois semaines, Villeneuve a émis l'hypothèse que Kubica pourrait profiter de son rôle dans le développement de la voiture FW41 pour la rendre plus compatible avec son style de conduite à lui, au détriment des deux pilotes en titre, Stroll et le Russe Sergueï Sirotkine. Selon Villeneuve, Kubica aiderait ainsi ses propres visées sur le volant de Stroll ou de Sirotkine.

Ni l'un ni l'autre n'a brillé lors du premier GP de la saison en Australie il y a deux semaines : Stroll a fini 14e, Sirotkine a abandonné.

MOTOR_F1_AUSTRALIA Lance Stroll juste avant le départ du GP d'Australie il y a deux semaines. Photo Reuters

«Je n'écoute plus ce que Jacques dit.»

«Je ne suis pas au courant de cette histoire. Je n'ai pas lu ses commentaires, donc je ne peux pas commenter», a d'abord sèchement répondu Stroll.

Lorsque le journaliste est revenu à la charge, Stroll n'a pas abordé la théorie de Villeneuve, mais il a donné son opinion sur son auteur.

«Il avait déclaré l'an dernier que j'étais la pire recrue en F1, et la dernière fois que j'ai vérifié, j'ai réussi un podium (en Azerbaïdjan), je me suis élancé de la première ligne sur la grille de départ (en Italie) et j'ai amassé 40 points de classement, soit trois de moins que mon coéquipier qui comptait 16 saisons d'expérience. Alors je n'écoute plus ce que Jacques dit.»

«J'ai beaucoup d'autres priorités sur ma liste avant d'arriver à lui», a-t-il ajouté.

Ce n'est pas la première fois que Stroll s'exprime sur Villeneuve, qui a été très critique à son endroit l'an dernier : «Je me fous de ce qu'il dit (...) Jacques est toujours négatif», avait dit dit Stroll fin juin 2017, après sa troisième place au GP d'Azerbaïdjan, à Bakou.

Ceci étant dit, Stroll est bien conscient qu'il ne dispose pas de la meilleure voiture du plateau en ce début de saison.

La FW41 «impilotable» à certains niveaux

«La saison a commencé en Australie, mais nous savions déjà après les tests à Barcelone que le début de la saison serait difficile, a admis Stroll. Il s'agit d'aborder le Grand Prix du Bahreïn dans le bon état d'esprit, et de connaître un bon départ dimanche afin de gagner rapidement des places au classement.»

Le pilote âgé de 19 ans, qui en est à sa deuxième saison en F1, a reconnu qu'il était mécontent du rendement de la voiture, qui est, selon lui, très différente de la Williams FW40 de l'an dernier.

Il a affirmé que la voiture FW41 était «impilotable» à certains niveaux, «mais ce sont des enjeux dont je préfère discuter à l'interne avec les membres de l'équipe».

Il a cependant indiqué que «nous manquons de vitesse, particulièrement dans les longues lignes droites - c'était notre force l'an dernier -, mais sommes plus rapides dans les virages», a-t-il expliqué.

Stroll a ajouté qu'il devait travailler avec ses ingénieurs afin de régler certains problèmes de motricité qui l'ont ennuyé en Australie.

«Par exemple, dès le premier tour, j'ai éprouvé des problèmes à convertir mon moteur du mode départ à celui de course, ce qui m'a fait perdre beaucoup de puissance, a-t-il expliqué. J'étais alors en 13e position, je crois, et comme on le sait on ne peut se permettre de telles erreurs à un moment aussi crucial. Je dois régler ça au plus vite.»

Stroll tentera dimanche de faire mieux que l'an dernier sur le circuit international de Sakhir, où il avait été contraint à l'abandon après être entré en collision avec Carlos Sainz de l'écurie Toro Rosso au 13e tour. 

Après le Grand Prix du Bahreïn, les pilotes se rendront immédiatement à Shanghaï pour disputer le Grand Prix de Chine, le 15 avril.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2018

Jeep - Cherokee 2018

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box
image title
Fermer
image title
Fermer