GP de Chine - Ils sont attendus au virage

Lawrence Stroll attend Paddy Lowe au virage.... (photo d'archives, Bernard Brault, La Presse)

Agrandir

Lawrence Stroll attend Paddy Lowe au virage.

photo d'archives, Bernard Brault, La Presse

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

La Presse, AFP

Qui et quoi surveiller pendant le Grand Prix de Chine, troisième manche de la saison de Formule 1, disputé dimanche sur le circuit de Shanghai.

Lance est patient; l'autre Stroll, par contre, peut-être moins...

Après une saison de F1, on sait que Lance Stroll est calme et patient. On l'a vu lors du premier tour (toujours le plus dangereux) de presque chaque GP qu'il a couru, y compris celui de dimanche dernier au Barhreïn, où il a évité la casse dans une mêlée très désordonnée. Il en est sorti avec une amélioration de cinq places par rapport à sa 20e place au départ.

Lance Stroll avec des fans avant le GP... - image 2.0

Agrandir

Lance Stroll avec des fans avant le GP d'Australie. Photo AFP

On l'a vu quand il est resté (pour l'essentiel) calme face aux flèches lancées par le commentateur et ancien champion de F1 Jacques Villeneuve. Et on l'a vu récemment lorsqu'il a expliqué, de façon posée, pourquoi sa FW41 Williams est une charrette (il l'a dit plus poliment). Alors même si la voiture traîne encore de la patte dimanche à Shanghaï, Lance Stroll va persévérer. Parce qu'il est calme et patient. C'est son père, Lawrence Stroll --81e fortune mondiale selon Forbes-- qui sera l'homme à surveiller si la voiture ne s'améliore pas vite. Il n'a pas l'air d'un énervé, par contre il est peut-être moins patient. 

Ce n'est pas pour voir fiston traîner en queue de peloton qu'il finance Williams à coups de millions. Il a été vu la semaine dernière au Bahreïn attablé dehors avec l'ingénieur-chef de l'écurie Williams, Paddy Lowe, qui n'avait pas l'air content d'être là. C'est surtout Stroll qui parlait et Lowe qui écoutait. On ne sait pas ce que Lawrence Stroll fera si la FW41 ne décolle pas, mais il n'y a rien de plus mobile que 10 millions de dollars. Rappelons que plusieurs médias avaient rapporté en 2014 que papa Stroll était passé à un doigt d'acheter Sauber. D'autres écuries ont besoin d'argent.

Le jeune Gasly, lui, a une voiture qui roule vite

La recrue Pierre Gasly a été la sensation du week-end dernier en prenant la quatrième place à Bahreïn pour son septième Grand Prix seulement.

Pierre Gasly, de Toro Rosso, jeudi matin à... - image 4.0

Agrandir

Pierre Gasly, de Toro Rosso, jeudi matin à Shanghaï. Photo Reuters

«C'était vraiment extraordinaire, comme le soutien que je reçois depuis. Je suis super impressionné», a dit le jeune Français jeudi.

Son écurie Toro Rosso peut-elle s'installer en haut du milieu de tableau ? «Je pense que nous avons compris beaucoup du potentiel de la voiture, des réglages, des pneus, mais il nous faut des confirmations et ce week-end sera une bonne opportunité de voir si le potentiel est là sur d'autres pistes.»

Le pilote de 22 ans, qui a fait preuve d'un sang-froid remarquable pour inscrire ses tout premiers points en F1, affichait jusque-là comme meilleur résultat une douzième place au Brésil.

Ferrari essaiera de visser toutes les roues comme du monde dimanche

Ferrari et son équipe cliente Haas sont dans l'oeil de la Fédération internationale de l'automobile (FIA) après une série d'arrêts aux stands «dangereux».

Francesco Cigorini, après s'être fait casser une jambe par... - image 6.0

Agrandir

Francesco Cigorini, après s'être fait casser une jambe par la voiture de Kimi Räikkönen à Bahreïn. Photo AP

Dernier incident en date: lors du précédent GP, le Finlandais Kimi Räikkönen a roulé sur la jambe d'un de ses mécaniciens après avoir été autorisé à redémarrer trop tôt.

En essais, il avait déjà pu repartir avec une roue mal fixée.

En Australie, les deux Haas, qui bénéficient du même matériel que la Scuderia, avaient abandonné pour les mêmes raisons.

«Ca a de moins en moins l'air d'une coïncidence, même si les deux incidents à Melbourne étaient assez clairement une erreur humaine. (A Bahreïn,) le mécanicien n'avait même pas encore enlevé la roue, ce qui est un peu déconcertant», a commenté le directeur de course Charlie Whiting, confirmant que la FIA allait se pencher sur le cas des pistolets qui servent à fixer les roues.

Haas, McLaren, Sauber, Force India et Williams: trajectoires opposées

Les deux premiers GP de la saison laissent augurer d'un grand chambardement derrière les trois «top teams» (Mercedes, Ferrari et Red Bull), que les courses à venir doivent ou non confirmer.

Kevin Magnussen, de l'écurie Haas, jeudi matin à... - image 8.0

Agrandir

Kevin Magnussen, de l'écurie Haas, jeudi matin à Shanghaï. Photo AFP

À Bahreïn, Haas a surfé sur sa bonne forme entrevue en qualifications en classant cinquième le Danois Kevin Magnussen. McLaren semble sortie du marasme depuis la fin de sa collaboration avec Honda : elle a vu à chaque course ses deux monoplaces prendre des points. Bonne dernière avec cinq unités seulement en 2017, Sauber, équipée désormais d'un moteur Ferrari dernière génération, a marqué les esprits avec la neuvième place du Suédois Marcus Ericsson sur le circuit de Sakhir.

Quatrième et cinquième écuries l'an dernier, Force India et Williams sont par contre à la traîne avec 1 et 0 point respectivement. Par contre, Force India apparaît en progrès. Williams, pas.

Verstappen «ne change rien»

Pilote résolument agressif, le Néerlandais Max Verstappen (Red Bull) semble avoir du mal, depuis le début de saison, à trouver le bon côté de la limite.

Max Verstappen, de Red Bull, jeudi matin à... - image 10.0

Agrandir

Max Verstappen, de Red Bull, jeudi matin à Shanghaï. Photo AP

En Australie, le prodige de 20 ans a terminé sixième après un tête-à-queue. À Bahreïn, il a abandonné après s'être frotté de trop près à Lewis Hamilton. Il ne s'en excuse pas: «je pense que j'avais ma chance. Ce n'était rien de fou, rien de risqué. Malheureusement, cette fois, ça n'a pas marché». Et n'entend pas non plus se comporter différemment en Chine: «Nous sommes ici pour gagner ou monter sur le podium. C'est ce que je vais essayer de faire encore ce week-end. Pour moi, ça ne change rien». Son coéquipier australien Daniel Ricciardo doit, lui, se remettre d'un abandon consécutif à une panne qui lui a «brisé le coeur».

Classements

Classements du Championnat du monde de Formule 1 avant le Grand Prix de Chine, 3e manche de la saison, disputé dimanche sur le circuit de Shanghai:

Classement des pilotes:

1. Sebastian Vettel (GER) 50 pts

2. Lewis Hamilton (GBR) 33

3. Valtteri Bottas (FIN) 22

4. Fernando Alonso (ESP) 16

5. Kimi Räikkönen (FIN) 15

6. Nico Hülkenberg (GER) 14

7. Pierre Gasly (FRA) 12

8. Daniel Ricciardo (AUS) 12

9. Kevin Magnussen (DEN) 10

10. Max Verstappen (NED) 8

11. Stoffel Vandoorne (BEL) 6

12. Marcus Ericsson (SWE) 2

13. Carlos Sainz Jr (ESP) 1

14. Esteban Ocon (FRA) 1

Le Canadien Lance Stroll a zéro point.

Classement des constructeurs:

1. Ferrari 65 pts

2. Mercedes 55

3. McLaren 22

4. Red Bull 20

5. Renault 15

6. Toro Rosso 12

7. Haas 10

8. Sauber 2

9. Force India 1

Le programme à Shanghaï (heure de Montréal)

Essais libres 1 : jeudi 22 h-23 h  30 

Essais libres 2 : vendredi 2 h-3 h 30 du matin

Essais libres 3 : vendredi 23 h-minuit

qualifications : samedi 2 h-3 h du matin

Course : dimanche 2 h 10 du matin




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer