Six Heures de Silverstone : Alonso et Toyota déclarés vainqueurs puis disqualifiés

Fernando Alonso et ses deux coéquipiers croyaient avoir... (photo AFP)

Agrandir

Fernando Alonso et ses deux coéquipiers croyaient avoir remporté les Six heures de Silverstone, en Angleterre, mais leur Toyota TS050 Hybrid LMP1a été disqualifiée en soirée au terme des examens post-course. Ci-haut, la voiture lors des 24 heures du Mans le 17 juin dernier.

photo AFP

Agence France-Presse
LONDRES

Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima avaient commencé à célébrer après avoir été déclarés vainqueurs des Six Heures de Silverstone dimanche au volant de leur Toyota hybride No 8.
Crroyant à une troisième victoire consécutive dans le championnat d'endurance WEC, ils ont finalement été disqualifiés pour non-conformité.

La nouvelle a été annoncée dimanche soir par la Fédération internationale de l'automobile (FIA), qui aussi exclu de la course la deuxième Toyota TSO 50 Hybrid du trio Conway-Kobayashi-Lopez pour les mêmes raisons.

Après ces disqualifications, c'est donc l'équipe suisse Rebellion R13 de Mathias Beche, Thomas Laurent et Gustavo Menezes qui récupère la victoire.

Échec aux tests mécaniques post-course

Les deux Toyota ont échoué aux tests de flexibilité des patins. Tous les relevés ont été faits en présence d'un représentant technique de Toyota avant d'être confirmés auprès des commissaires.

Déjà vainqueurs au Mans et à Spa, le trio, qui a passé la ligne en tête, a devancé l'autre Toyota de Conway, Kobayashi et Lopez, comme lors des deux premières courses de la saison. Sans cette disqualification, l'écurie Toyota aurait réussi un troisième doublé consécutif.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box
image title
Fermer
image title
Fermer