Lance Stroll connaît du succès aux 24 heures de Daytona 2016

Lance Stroll... (Photo John Raoux, AP)

Agrandir

Lance Stroll

Photo John Raoux, AP

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Associated Press
DAYTONA BEACH, Floride

Le Québécois Lance Stroll, qui fait partie de l'équipe de développement de l'écurie de F1 Williams, a connu du succès à sa première participation aux 24 heures de Daytona.

Le pilote de Mont-Tremblant a aidé la voiture no 1 de l'équipe Chip Ganassi Racing à terminer au cinquième rang en compagnie des pilotes Brendon Hartley, Andy Priaulx et Alexander Wurz. Stroll est ainsi devenu l'un des plus jeunes pilotes à terminer dans le top-5 à cet évènement d'envergure.

«Je me suis vraiment amusé cette fin de semaine et c'était une belle expérience, a déclaré Stroll. J'étais concentré pour chacune de mes présences derrière le volant. C'était bien de dépasser autant de voitures, ça demandait beaucoup de concentration.»

La deuxième voiture de l'équipe a franchi la ligne d'arrivée 11 tours après le bolide vainqueur au Daytona International Speedway. L'équipe pouvait espérer terminer dans les trois premières positions, mais la voiture a connu des ennuis reliés à la température avec cinq heures à faire alors qu'elle occupait la quatrième place.

Des problèmes de boîte de vitesse avec moins de deux heures à écouler ont ensuite coûté neuf tours de retard à la voiture, la reléguant au cinquième rang.

«Nos deux problèmes ont été malheureux parce que nous avions un bon rythme, a-t-il ajouté. Après notre passage au garage, il fallait espérer avoir un peu de chance, mais ce n'est pas arrivé.»

Scott Sharp a quant à lui savouré sa deuxième victoire à l'évènement, des années après sa première.

L'équipe Extreme Speed Motorsports (ESM) a ainsi procuré une première victoire à Daytona au manufacturier japonais Honda, après avoir devancé Wayne Taylor Racing par 26 secondes au fil d'arrivée.

Seuls deux bolides ont terminé l'épreuve sur le tour du meneur, et la bataille la plus chaude s'est déroulée loin derrière entre les meneurs de la série GT Le Mans, deux voitures de l'équipe Corvette Racing.

Corvette a donné le feu vert à ses pilotes Oliver Gavin et Antonio Garcia, qui se sont livré une lutte féroce pendant les 30 dernières minutes de cette épreuve d'endurance. Les deux Corvettes jaunes se sont retrouvées nez à nez à maintes reprises, mais c'est finalement Gavin qui a battu Garcia par 0,34 seconde.

L'équipe ESM était composée de Sharp, Ed Brown, Johannes van Overbeek et du nouveau venu Luis Felipe Derani, un pilote brésilien qui disputait sa première course en carrière chez les professionnels.

La «voiture étoile» de Chip Ganassi Racing n'a pu défendre son titre acquis l'an dernier en raison d'un problème de freins qui a entraîné un retard de 10 tours pendant la séance nocturne. Le bolide no 2 a éventuellement été contraint à l'abandon après que Kyle Larson eut vraisemblablement éprouvé des problèmes de freins qui l'ont expédié dans un mur de pneus.

C'était la dernière tentative de Ganassi pour décrocher la victoire en Rolex puisque l'équipe ne préparera plus de voitures dans la série Prototype après Daytona. Ganassi préfère aligner deux bolides en série GT. Ça fait partie du plan du manufacturier américain Ford pour effectuer un retour en Le Mans, 50 ans après qu'il eut balayé le podium de cette célèbre course d'endurance. Les voitures de Ganassi sont au coeur du retour de Ford en série GT.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer