article:4570437:article

GP de Belgique: Button l'emporte, Grosjean s'excuse

Parti de la pole position, Jenson Button a fait une course parfaite, de bout en  bout, et a bien géré ses pneus, ne faisant qu'un seul arrêt aux puits.

Agrandir

Parti de la pole position, Jenson Button a fait une course parfaite, de bout en bout, et a bien géré ses pneus, ne faisant qu'un seul arrêt aux puits.

Photo : Thomas Kienzle, AFP

Publicité

Publicité

| Agence France-Presse

Publié le 2 septembre 2012 | Mise à jour le 2 septembre 2012 à 14h53

Photo : Tom Gandolfini, AFP

Agrandir

Spa, Belgique - Le Britannique Jenson Button (McLaren) s'est fait plaisir en remportant dimanche «une victoire très spéciale» au Grand Prix de Belgique de Formule 1, alors que l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) a fait la bonne affaire du jour en prenant les 18 points de la 2e place.

Le podium a été complété par le Finlandais Kimi Räikkönen (Lotus), souvent placé (6 podiums en 2012), mais jamais gagnant, victime cette fois-ci d'une stratégie à deux arrêts qui n'était pas la bonne, cette année, sur le circuit de Spa-Francorchamps.

Au classement du championnat, Vettel revient de 42 à 24 points de Fernando Alonso, éliminé dès le départ, mais toujours en tête, malgré son premier résultat nul de la saison, concédé bien malgré lui. L'Espagnol était toujours rentré dans le Top 10 lors des 11 premières manches.

Button se replace dans la course au titre, à la 6e place, mais à 63 points d'Alonso, dont la Ferrari a été la principale victime du carambolage du départ. La Lotus de Romain Grosjean, après un contact avec l'autre McLaren de Lewis Hamilton, s'est envolée et a frôlé le casque de l'Espagnol, parti devant Grosjean.

En plus d'Alonso, Hamilton et Grosjean, une quatrième voiture a été éliminée sans avoir pu passer le cap du premier virage, la Sauber du Mexicain Sergio Pérez, partie de la 2e ligne. Quant à son coéquipier japonais Kamui Kobayashi, dont la voiture fumait sur la première ligne, il a raté son départ puis terminé à une obscure 13e place.

Les quatre pilotes sont sortis indemnes, mais beaucoup de débris ont ensuite été déblayés par les commissaires, pendant quatre tours de neutralisation par la voiture de sécurité. Puis la course a repris et plus personne n'a revu Button jusqu'à ce qu'il franchisse la ligne d'arrivée avec 14 secondes d'avance sur Vettel, pour sa 14e victoire en F1.

Vettel: «une course folle»

Publicité

Parti de la pole position, Button a bien géré ses pneus, ne faisant qu'un seul arrêt au stand, comme Vettel, pour remporter sa deuxième victoire en 2012 après le GP d'Australie à Melbourne, en ouverture de la saison.

«Je n'arrive pas à m'y habituer. Ce circuit est tellement spécial pour tous les pilotes que gagner ici, en menant de bout en bout, c'est vraiment quelque chose. Surtout cette saison où tout n'a pas toujours été facile pour moi. On va un peu faire la fête avant de partir pour Monza où on va essayer de refaire la même chose», a souri Button sur le podium.

«C'était une course folle, je suis parti de la 10e place et on a eu une bonne stratégie, la voiture était très performante, je me suis bien amusé, surtout quand je me suis battu avec Michael (Schumacher). J'ai hâte de revenir ici l'an prochain, ce circuit est incroyable», a dit Vettel, qui repasse devant son coéquipier Mark Webber, 6e de la course, au classement du championnat.

Au pied du podium, un autre Allemand, Nico Hülkenberg, a obtenu le meilleur résultat d'une Force India en 2012, devant le Brésilien Felipe Massa (Ferrari), 5e au terme d'une course d'équipe pour éviter que Webber prenne trop de points à Alonso dans la course au titre.

Enfin, pour son 300e GP de F1, Michael Schumacher, le septuple champion du monde allemand, parti de la 13e place sur la grille de départ, s'est hissé à la 2e place, au 13e tour, à la faveur des ravitaillements, puis a encore terminé à la 7e place, son chiffre fétiche et le numéro qu'il porte sur sa Mercedes.

Lotus F1 ne fera pas appel de la suspension de Grosjean

L'écurie Lotus F1 ne fera pas appel de la suspension du Français Romain Grosjean (Lotus) pour une course, le Grand Prix d'Italie, et annoncera «un peu plus tard cette semaine» le nom de son remplaçant à Monza, a-t-elle annoncé dimanche soir à Spa, dans un communiqué.

«C'était une journée difficile pour notre équipe, mais nous respectons pleinement la décision des commissaires. Romain ne pilotera pas à Monza, mais peut toujours compter sur notre soutien. Nous annoncerons le nom de son remplaçant un peu plus tard dans la semaine», indique Eric Boullier, le directeur de l'écurie Lotus F1, dans un texte distribué en salle de presse.

Pour remplacer Grosjean à Monza la semaine prochaine, le favori logique est le pilote de réserve, le Belge Jérôme d'Ambrosio, titulaire chez Virgin (Marussia) en 2011, mais le fait que Lotus se donne le temps de la réflexion n'est pas forcément un bon signe pour d'Ambrosio, selon la presse belge présente dimanche à Spa.

Plusieurs pilotes plus expérimentés que le Belge sont actuellement au chômage et à la recherche d'un volant pour 2013. Alors qu'il ne reste plus que huit manches au calendrier, Lotus, actuellement 3e du championnat des constructeurs, devant Ferrari, doit à tout prix continuer à engranger des points très importants pour son avenir.

Grosjean devra aussi payer une amende de 50 000 euros suite au carambolage dont il a été jugé responsable, dimanche, au départ du Grand Prix de Belgique, sur le circuit de Spa-Francorchamps.

Grosjean s'excuse

«Je souhaite m'excuser auprès de tous les pilotes concernés et de leurs fans», écrit Grosjean dans ce communiqué. «Quand toute sa vie est organisée autour de la course, ne pas pouvoir participer (à un GP) est probablement l'une des pires expériences qu'on peut traverser», ajoute-t-il.

Les commissaires de course ont estimé que Grosjean, 26 ans, avait commis une «faute extrêmement grave» assortie d'une «erreur de jugement», en «éliminant» deux des «principaux animateurs du championnat», l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari) et le Britannique Lewis Hamilton (McLaren).

«Je respecte le verdict des commissaires (...) Heureusement, personne n'a été blessé (...) Je peux juste dire que cette journée fait partie d'un processus qui fera de moi un meilleur pilote», conclut Grosjean.

Grosjean a accroché Hamilton au départ, alors que la McLaren, partie derrière lui, était en train de le dépasser sur la droite. Sa Lotus s'est ensuite envolée au dessus de la Ferrari d'Alonso, partie devant lui, frôlant le casque et le cockpit de l'Espagnol, toujours leader du championnat.

C'est la première saison complète de Grosjean en F1, après quelques Grands Prix chez Renault F1 à la fin de la saison 2009. Il est déjà monté trois fois sur le podium (Bahreïn, Canada, Hongrie) et occupe la 8e place du championnat après 12 manches, dont six terminées dans les points.

1. Jenson Button (GBR/McLaren-Mercedes), les 308,052 km en 1 h 29:08.530

(moyenne: 207,344 km/h)

2. Sebastian Vettel (GER/Red Bull-Renault)           à    13.624

3. Kimi Räikkönen (FIN/Lotus-Renault)                à    25.334

4. Nico Hülkenberg (GER/Force India-Mercedes)        à    27.843

5. Felipe Massa (BRA/Ferrari)                        à    29.845

6. Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault)                à    31.244

7. Michael Schumacher (GER/Mercedes-AMG)             à    53.374

8. Jean-Eric Vergne (FRA/Toro Rosso-Ferrari)         à    58.865

9. Daniel Ricciardo (AUS/Toro Rosso-Ferrari)         à  1:02.982

10. Paul di Resta (GBR/Force India-Mercedes)          à  1:03.783

11. Nico Rosberg (GER/Mercedes-AMG)                   à  1:05.111

12. Bruno Senna (BRA/Williams-Renault)                à  1:11.529

13. Kamui Kobayashi (JPN/Sauber-Ferrari)              à  1:56.119

14. Vitaly Petrov (RUS/Caterham-Renault)              à    1 tour

15. Timo Glock (GER/Marussia-Cosworth)                à    1 tour

16. Charles Pic (FRA/Marussia-Cosworth)               à    1 tour

17. Heikki Kovalainen (FIN/Caterham-Renault)          à    1 tour

18. Pedro de la Rosa (ESP/HRT-Cosworth)               à    1 tour

Les autres concurrents n'ont pas été classés

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer