article:4596673:article

Vettel: «J'ai eu un parcours plutôt normal»

Sebastian Vettel.

Agrandir

Sebastian Vettel.

Photo AFP

Publicité

Publicité

| Agence France-Presse

Publié le 22 novembre 2012 | Mise à jour le 6 décembre 2012 à 14h49

Sao Paulo, Brésil - L'Allemand Sébastian Vettel, qui mène le Championnat du monde de Formule 1 avec 13 points d'avance sur l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), à une manche de la fin, a estimé jeudi que son parcours était «plutôt normal», depuis ses débuts en F1 en 2007.

Interrogé jeudi en conférence de presse, à la veille des premiers essais libres du Grand Prix du Brésil, Vettel trouve injuste que l'on attribue surtout ses succès à la qualité de sa voiture, la Red Bull RB8 à moteur Renault, et au génie de son ingénieur en chef, Adrian Newey.

«Aussi loin que je me souvienne, personne n'a jamais obtenu de grandes victoires avec une voiture vraiment mauvaise. C'est dans la nature des choses: un jour, il y a un bon pilote dans une bonne équipe, c'est une bonne combinaison et elle est difficile à battre», a rappelé Vettel.

«C'est arrivé à tout le monde d'être dans une voiture plus faible, nous avons tous été dans cette situation: Michael (Schumacher) a débuté dans une Jordan qui n'était pas compétitive, mais il s'est fait remarquer, Fernando (Alonso) a débuté dans une Minardi et il s'est aussi fait remarquer».

Publicité

Vettel sans tension

«J'ai débuté chez BMW-Sauber en remplaçant Robert (Kubica) pour une course (NDLR: le GP des USA 2007, marquant son premier point en F1, à 19 ans), c'était une belle opportunité et après j'ai eu la place chez Toro Rosso, qui à l'époque n'avait pas une voiture compétitive, mais nous avons fait du bon travail et même gagné une course (NDLR: à Monza en 2008, sur une piste mouillée)».

«Nous avons fait une belle saison, puis je suis monté chez Red Bull Racing et nous avons fait une saison fantastique. C'était la première fois que j'étais dans le coup, que je pouvais monter sur le podium et gagner des courses (en 2009). En fait, j'ai eu un parcours plutôt normal», a dit l'Allemand de 25 ans.

Sur la finale de dimanche à Interlagos, Vettel n'a pas laissé transparaître de tension: «C'est du sport et tout peut arriver. Il faut surtout se concentrer sur nous-même. Le week-end commence demain, pas dimanche, et nous devons aller pas à pas, sur ce circuit où nous avons toujours été rapides, pour obtenir le meilleur résultat possible», a conclu le double champion du monde en titre.

Les premiers essais libres du GP du Brésil sont prévus vendredi matin à 10h00 locales (7h00 HNE) sur le circuit d'Interlagos.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer