article:4617428:article

Ferrari espère une F138 compétitive dès le début de la saison

La nouvelle Ferrari F138, présentée vendredi en la présence de ses deux pilotes titulaires, Fernando Alonso (à droite) et Felipe Massa.

Agrandir

La nouvelle Ferrari F138, présentée vendredi en la présence de ses deux pilotes titulaires, Fernando Alonso (à droite) et Felipe Massa.

Photo AP

Publicité

Publicité

| Agence France-Presse

Publié le 1 février 2013 | Mise à jour le 15 février 2013 à 12h49

Rome - La Scuderia Ferrari, vice-championne du monde en titre, a présenté sa nouvelle Formule 1, la F138, vendredi à Maranello, et a fait part de son souhait de ne pas rater à nouveau le début de saison pour avoir une chance de remporter en 2013 un titre mondial, pilotes ou constructeurs.

«Cette année nous avons un seul objectif, alimenter notre histoire faite de grandes victoires, a dit le directeur de la Scuderia, Stefano Domenicali. Il est fondamental de donner tout de suite une voiture compétitive à nos pilotes, car malheureusement les années précédentes nous ne sommes pas arrivés parfaitement prêts au début de la saison, après l'hiver».

Esthétiquement, la F138, une nouvelle fois signée Nikolas Tombazis, ressemble à la F2012. Les formes ont été affinées dans la soufflerie allemande de Toyota à Cologne car celle de Maranello, le siège de Ferrari en Emilie-Romagne, est en rénovation pour encore deux ans.

L'aérodynamique a été, plus que jamais, au centre des préoccupations des ingénieurs de la Scuderia cet hiver, notamment pour mieux gérer la température des nouveaux pneus Pirelli. La F2012 n'a que rarement été au niveau des Red Bull et des McLaren, en performance pure et donc aux essais qualificatifs, soit un gros handicap pour ses pilotes souvent mal placés sur la grille de départ.

La 59e Ferrari de F1, depuis 1950, est «une évolution de la voiture de l'an dernier», a expliqué Domenicali qui souhaite continuer sur la lancée des «points positifs» de 2012, notamment «la fiabilité et l'excellente stratégie» en matière d'arrêts aux puits.

Nouveau commanditaires chinois

«Ce sera difficile de répéter la saison dernière avec sept vainqueurs différents aux sept premiers Grands Prix, a dit l'Espagnol Fernando Alonso, vice-champion du monde en titre. Je pense que deux ou trois équipes gagneront presque toutes les courses et il faudra qu'une de ces équipes soit la nôtre.»

Publicité

Alonso attendra les essais de Barcelone (19-22 février) pour piloter la F138, afin de mieux se préparer pour l'ouverture en Australie (17 mars), «mais dans cette équipe nous avons totalement confiance les uns dans les autres. Nous sommes comme une seule et même personne avec Felipe (Massa)», a dit Alonso.

Le Brésilien, qui va entamer sa huitième saison comme titulaire, et un autre Espagnol, Pedro de la Rosa (ex-McLaren et HRT), embauché cet hiver comme pilote d'essai, se partageront le baptême de la F138 à Jerez de la Frontera, de mardi à vendredi prochain.

Stefano Domenicali a aussi souligné que «peu d'équipes, en cette période de difficultés économiques, peuvent se vanter d'avoir augmenté le nombre de partenaires». Un nouveau commanditaire chinois, Weichai Power (42 000 salariés), fabrique et distribue des pièces pour automobiles et camions.

La déclaration du jour est venue du président de Ferrari, Luca di Montezemolo, actuellement en pleine campagne électorale puisqu'il figure sur la liste de Mario Monti: «Si l'Italie était une F1, elle ne gagnerait jamais, même avec le meilleur pilote du monde: elle est trop complexe, trop lente et trop coûteuse».

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer