article:4634613:article

Controverse au GP de Malaisie: nos experts se prononcent

Sebastian Vettel (à gauche) a fait fi des consignes d'équipe et a doublé son coéquipier Mark Webber, plus lent mais devant lui à 10 tours de la fin du GP de Malaisie.

Agrandir

Sebastian Vettel (à gauche) a fait fi des consignes d'équipe et a doublé son coéquipier Mark Webber, plus lent mais devant lui à 10 tours de la fin du GP de Malaisie.

Photo AP

Publicité

Publicité

|

Publié le 25 mars 2013 | Mise à jour le 8 avril 2013 à 16h49

Ce dimanche au Grand Prix de Malaisie, une controverse est survenue chez l'écurie Red Bull; lorsque Mark Webber menait la course, suivi de près par son coéquipier Sébastian Vettel, une consigne de ralentir a été lancée aux deux coureurs par l'écurie. Webber a obtempéré, mais Vettel lui, a préféré accélérer, dépasser Webber et ainsi gagner la course.

Une victoire controversée pour le moins controversée.

Nos experts en course automobile en discutent.

Controverse au GP de Malaisie

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (11)
  • Ceux qui sont d'accord avec le geste de Vettel oublie qu'il a eu une demande de son patron.
    Si mon patron me demande de faire quelques choses et je le fait pas, je m'attends à des conséquences.
    Et surtout, Vettel oublie que dans le passé, Webber a suivit les consignes d'équipes pour lui permettre de gagner ses championnats.
    En tant qu'amateur, la F1 devrait interdire les consignes d'équipes.
  • C'est une «cheap shot» de la part de Vettel.
    Vettel a pu profiter d'un avantage indû parce que Webber a observé la consigne d'équipe en cessant d'attaquer au maximum pour préserver ses pneus. Ils ne se battaient donc plus à armes égales et Vettel s'en est servi.
    Comme le dit arcoli : À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
  • N'oublions pas que le patron c'est l'écurie Red Bull. les consignes d'équipes sont acceptables et acceptées. Weber avait gagné la course. Ce n'est pas comme les coéquipiers de Shumi qui devaient appliquer les freins pour le laisser passer. Les têtes brûlés qui croient que le sport devrait passer avant la vie sont des immatures. Sans Red Bull et ses fantastiques voitures, Vettel ne serait pas là où il est aujourd'hui et n'aurait pas toutes ses commandites. Oui c'est un pilote exceptionnel et il a la chance d'être dans une équipe qui laissent ses pilotes s'exprimer. Mais il est aussi dans une équipe. Dimanche il a pris une mauvaise décision et a été égoiste. Le jour où il investira son propre argent dans sa propre écurie, il fera ce qu'il voudra. Il pourra même se tuer au volant pour faire plaisir à certains qui écrivent ici.
  • Les consignes d'équipes en F-1 est une façon d'arranger les courses.
    Pourquoi dire à un pilote de ne pas dépasser son coéquipier s'il le peut vraiement ?
    Ce week-end S. Vettel n'a pas suivi la consigne demandée par ses supérieurs, et il a remporté le GP.
    Un pilote porte des habits couverts de publicité de même que sa voiture, donc ses commanditaires peuvent être privés d'exposure, si le pilote ne remporte pas un GP alors qu'il le pourrait.
    La F-1 est un sport organisé dans le sens arrangé.
    C'est comme la lutte dans les années 60 - 70, l'arbitre ne voyait pas les mauvais coups du méchant lutteur, alors que toute la foule lui criait de regarder en arrière de lui.
    La F-1, j'ai décroché depuis très longtemps ...
    Lance Armstrong gagne 7 Tour de France et Mikaël Shoesmaker a remporté 7 Championnats de F-1 vous voyez le parralèle [ ! ]
    Une course c'est une course, point à la ligne.
    Frank
    *
  • L'esprit sportif n'est pas un trait de caractère allemand: Schumi, Vettel, même combat.
    Que reste-t-il des victoires de Schumi? Des chiffres. Mais les amateurs de ce sport garderont toujours à l'esprit que la victoire était plus importante que le sport.
    Que la fin a justifié trop souvent les moyens condamnables.
    Dans 20 ans, on me demandera qui était Schumi. Je répondrai qu'il a gagné le plus de victoires. Qu'il avait du talent avec une bonne voiture. Qu'il a remporté une victoire au lendemain de la mort de sa mère.
    En somme, je répondrai qu'il a accumulé les victoires. Mais qu'il ne sera jamais un champion à célébrer.

  • Vettel, c'est du Schumi tout craché. Il est là pour gagner, et c'est pas Webber le calculateur qui va lui enlever de précieux points. À ce que je sache, les courses de F1 durent entrent 300 et 305 km et non pas 255, alors vivent les pilotes qui vont à fond. Le jeune Rosberg aurait dû faire la passe à Lewis mais il n'a pas 3 championnats derrière la cravate.
    Ceux qui ont vu la fin de la course Sprint comprennent mieux c'est quoi courser car le pauvre Hamlin c'est fait joliment planter dans le mur même si Logano coursait aussi propre qu'il est possible de le faire dans de telles conditions et aussi sinon plus vite qu'en F1.
  • @ rito 2, Je comprends ton commentaire mais à l'époque de Gilles, sa voiture à fond plat a eu raison de ses excès de pilotage, le meilleur au monde avec Senna Ayrton bien sur... Mais le cas présent diffère, ces 2 gars là ne s'aiment pas et sincèrement moi Webber me laisse pas mal froid, trop calculaleur, peureux même sur les bords. Ça me fait penser à des gars comme Jacques Duval ,Bertrand Godin, même Patrick jusqu'à un certain point. D'excellents pilotes mais la vie passait avant le sport...
  • Si la formule 1 est un sport d'équipe, Vettel a péché. Mais s'il s'agit d'un sport individuel, Vettel a pris la bonne décision. Je crois fermement que les pilotes doivent se battre jusqu'au dernier tour, sans retenu. Quel le meilleur gagne. C'est ça le sport ! La formule 1 est un sport à haut risque et on ne devrait jamais imposer aux pilotes de lever le pied de l'accélérateur.
  • Le geste de Vettel me rappelle un incident semblable survenu en avril 1982 à San Marino alors que Didier Pironi, coéquipier et ami de Gilles Villeneuve a lui aussi ignoré la consigne de Ferrari et l'a dépassé pour remporter la course. Villeneuve n'a pas compris ni accepté la traîtrise de Pironi et le manque de soutien de Ferrari. Il s'est tué le 8 mai suivant en qualifications à Zolder.
    Je pense que Christian Horner ne banalisera pas le geste comme l'avait fait Ferrari à l'époque. Pour ma part j'enverrais Vettel chez Ferrari pour le reste de la saison en retour de Massa. Vettel apprendrait à la dure ce que sont les consignes d'équipe et Massa pourrait enfin s'exprimer en piste.
    Mais je serais surpris que Horner retienne ma proposition !
  • Le point de vu de Pierre-Marc ne tiens pas pour la simple raison que Webber, en suivant la consigne, a levé le pied pour sauver la voiture et les pneus. Se faisant était évidement plus lent et ne pilotais pas pour préserver sa position. A vaincre sans péril on triomphe sans gloire
  • Faut-il rappeler à nos experts que c'est une course et que nos experts étaient les premiers à fulminer lorsque Shumaker se faisait offrir sur un plateau d'argent la pôle. Le seul maître après Dieu dans le cockpit c'est le pilote. Ne venez surtout pas me dire des phrases qui commence par si.

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer