article:4640430:article

Chris LinesLe directeur de Red Bull nie que Sebastien Vettel a miné son autorité

Christian Horner est contraint de faire de la gestion de crise depuis que Vettel a ignoré  les consignes d'équipe et doublé son coéquipier Mark Webber au Grand  Prix de Malaisie.

Agrandir

Christian Horner est contraint de faire de la gestion de crise depuis que Vettel a ignoré les consignes d'équipe et doublé son coéquipier Mark Webber au Grand Prix de Malaisie.

Photo : Brandon Malone, Reuters

Publicité

Publicité

| Associated Press

Publié le 12 avril 2013 | Mise à jour le 26 avril 2013 à 16h49

Le directeur sportif de l'équipe Red Bull, Christian Horner, a nié qu'il a perdu son autorité après le conflit survenu entre ses pilotes au Grand Prix de Malaisie ou que c'est le champion du monde Sebastian Vettel qui dirige véritablement l'équipe.

Horner est contraint de faire de la gestion de crise depuis que Vettel a ignoré les consignes d'équipe et doublé son coéquipier Mark Webber au Grand Prix de Malaisie. Le crise s'est intensifiée, jeudi, lorsque l'Allemand a déclaré qu'il prendrait encore la même décision.

Vettel n'a écopé d'aucune sanction pour avoir ignoré les consignes de Horner, mais le patron de l'équipe a déclaré en marge du Grand Prix de Chine: «Est-ce que mon autorité a été ébranlée, je ne crois pas?

«Il sait qu'il ne peut se passer de l'équipe et se placer au-dessus de celle-ci. Je ne pense pas que Seb pense à diriger l'équipe.»

Vettel a témoigné du profond fossé qui sépare les deux coéquipiers quand il a déclaré, jeudi, que son dépassement en Malaisie était «indirectement» lié à des incidents antérieurs quand Webber n'a pas agi dans les meilleurs intérêts de l'équipe.

Il a ajouté que Webber ne méritait pas que l'équipe le favorise et que, si le respect demeure, il n'y a aucune confiance entre eux.

Ces commentaires francs ont choqué plusieurs observateurs, mais Horner a précisé ce n'était pas «quelque chose de nouveau» entre les pilotes, qui ont été plus souvent rivaux que coéquipiers depuis le début de leur association au sein de l'écurie Red Bull.

Publicité

«Il n'y a jamais eu une histoire d'amitié perdue entre eux, a dit Horner. Ce n'est pas quelque chose de nouveau, c'est le cas depuis quatre ou cinq ans et nous avons dû composer avec.

«À certains moments, évidemment, ce n'est pas facile à gérer pour l'équipe... C'est une saine rivalité.

«Je doute fort qu'ils passeront les vacances estivales ensemble, ou Noël, mais ce n'est pas la raison pour laquelle nous les payons.»

Cette relation houleuse laisse présager que cette cohabitation ne pourra se poursuivre au-delà de la conclusion du contrat d'un an de Webber, mais Horner a soutenu qu'il était trop tôt pour prendre cette décision.

«Les émotions sont encore très vives après les événements en Malaisie, mais c'est un duo très efficace, a mentionné Horner.

«Après deux courses, c'est beaucoup trop tôt pour envisager notre duo de pilotes pour 2014.»

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Escape 2012: Rideau

Ford - Escape 2012: Rideau

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer