| Commenter Commentaires (4)

Vettel impérial au GP du Canada!

  • Sebastian Vettel a remporté sa première victoire en carrière au Grand Prix du Canada. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Sebastian Vettel a remporté sa première victoire en carrière au Grand Prix du Canada.

    Bernard Brault, La Presse

  • 1 / 5
  • Sur sa Red Bull, Vettel a devancé Fernando Alonso, sur Ferrari, et Lewis Hamilton, sur Mercedes. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Sur sa Red Bull, Vettel a devancé Fernando Alonso, sur Ferrari, et Lewis Hamilton, sur Mercedes.

    Bernard Brault, La Presse

  • 2 / 5
  • Vettel a dominé la course de bout en bout après avoir pris le départ de la position de tête. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Vettel a dominé la course de bout en bout après avoir pris le départ de la position de tête.

    Bernard Brault, La Presse

  • 3 / 5
  • Après quelques jours de pluie, les dizaines de milliers de spectateurs présents au circuit Gilles-Villeneuve ont eu droit à une journée ensoleillée pour l'édition 2013 du Grand Prix du Canada. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Après quelques jours de pluie, les dizaines de milliers de spectateurs présents au circuit Gilles-Villeneuve ont eu droit à une journée ensoleillée pour l'édition 2013 du Grand Prix du Canada.

    Bernard Brault, La Presse

  • 4 / 5
  • Quelques minutes après la fin de la course, un signaleur bénévole de 38 ans est décédé après avoir été écrasé par une grue qui remorquait une voiture de Formule 1 accidentée. (Bernard Brault, La Presse)

    Plein écran

    Quelques minutes après la fin de la course, un signaleur bénévole de 38 ans est décédé après avoir été écrasé par une grue qui remorquait une voiture de Formule 1 accidentée.

    Bernard Brault, La Presse

  • 5 / 5

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Sebastian Vettel a facilement remporté le Grand Prix du Canada dimanche. Vainqueur pour la première fois à Montréal, le pilote Red Bull a été impérial d'un bout à l'autre de la course. Jamais ses adversaires n'ont été en mesure de rivaliser avec lui.

>>> Relisez notre clavardage sur le GP du Canada

Cette septième manche du championnat du monde, disputée finalement sous le soleil, a accouché d'une confirmation : les Alonso et consorts vont devoir batailler ferme cet été pour espérer ravir le titre au pilote allemand. Après cette victoire, ce dernier compte désormais 36 points d'avance au classement sur Alonso et 44 points sur Raikkonen, grand perdant du jour. 

Si Vettel s'est imposé à Montréal pour la première fois hier, c'est non seulement parce qu'il est parti en position de tête - bien sûr -, mais c'est aussi parce qu'il a été l'auteur d'un excellent départ. Et qu'il a bénéficié d'une voiture nettement plus rapide que ses adversaires. Le reste appartient à la stratégie et à la qualité de pilotage. 

«J'ai poussé la voiture au début, j'avais alors plus de rythme», a d'abord commenté le pilote. 

Derrière lui, Lewis Hamilton (Mercedes) a été handicapé par ses freins, Nico Rosberg (Mercedes) n'a pas été suffisamment rapide et Fernando Alonso (Ferrari) a payé le prix de ses mauvaises qualifications. Quant à Kimi Raikkonen (neuvième) et Lotus, la semaine est à oublier au plus vite... 

Pour l'anecdote, Valtteri Bottas, surprenant troisième au départ, a été rapidement aspiré par ses poursuivants. Le pilote de Williams a terminé 14e. 

Publicité

Vettel, le poing rageur 

Le poing serré, l'index levé, le trophée secoué, Sebastian Vettel était on ne peut plus radieux sur le podium. 

«Cela a été une super course, j'ai eu un très bon départ, ce qui est très important, a-t-il réagi. L'équipe a fait un super travail et les changements de pneus aux puits ont été parfaits. On avait eu deux bonnes courses avant de venir à Montréal, mais cela ne nous avait pas souri. J'avais aujourd'hui une super voiture. Après, pour le reste, il s'agissait de contrôler la course et de gérer un peu le trafic.» 

Deuxième sur le podium, Fernando Alonso a fait plus que sa part pour assurer le spectacle avec son magnifique dépassement sur Hamilton - finalement troisième - à sept tours de la fin. L'Espagnol est pourtant parti de la sixième position sur la grille. 

«On n'a pas eu un bon chrono hier (samedi), on avait de bons espoirs avec ces conditions sèches d'aujourd'hui (dimanche), a dit Alonso aussitôt après la course. Là, on avait un petit peu plus de rythme. Cela a été une course difficile, mais une deuxième place, ce sont de bons points de pris après une fin de semaine difficile. Je suis heureux de ce retour après Monaco.» 

Quelque peu en difficulté depuis deux ou trois courses, Lewis Hamilton ne s'est pas montré très bavard dimanche (hier), comme le reste de la semaine. «La voiture s'améliore et les gars de l'équipe ont fait un fantastique travail. J'ai essayé de faire de mon mieux, cela reste un bon résultat», s'est essentiellement contenté de dire le Britannique qui, cette fois-ci, a été plus performant que son coéquipier, Nico Rosberg (cinquième). 

Sebastian Vettel s'est fait deux petites frayeurs au cours de ce Grand Prix. Au 11e tour, il a frôlé le mur au virage no 3 et au 52e tour, il a fait un tout droit dans l'herbe au premier virage. Entre ces deux petits écarts, il a parfaitement contrôlé la course. «C'est bon d'avoir un petit peu de temps d'avance entre les mains. On a eu assez de rythme pour réagir, pour garder le cap.» 

Ayant fait chou blanc à Montréal jusqu'à hier matin, le leader du classement des pilotes n'a pas fait de son éventuelle victoire qui se dessinait une obsession. «Je ne me disais pas ce matin (dimanche) : je dois gagner, je dois gagner. Mais c'est très plaisant parce que c'est un très bel endroit ici à Montréal, avec cette ambiance, le nombre de spectateurs, le soleil. J'ai eu beaucoup de plaisir aujourd'hui.» 

On en oublierait presque que ce podium à Montréal a de la gueule : trois champions du monde. Tout de même.

Partager

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Auto vous suggère

  • Lotus: «C'est une mauvaise fin de semaine»

    F1

    Lotus: «C'est une mauvaise fin de semaine»

    Cette semaine à Montréal est à oublier pour l'écurie Lotus. Neuvième, Kimi Räikkönen a perdu gros au classement général. Parti dernier, Romain... »

  • Webber fustige Van der Garde

    F1

    Webber fustige Van der Garde

    « Tout allait bien jusqu'à ce que l'on croise un pilote payant sans miroirs. « C'est cette phrase assassine qu'a lancée Mark Webber pour décrire le... »

  • Accident mortel au GP du Canada: la CSST enquête

    Nouvelles

    Accident mortel au GP du Canada: la CSST enquête

    La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) se penchera sur la méthode de travail utilisée par les bénévoles lorsqu'un signaleur de... »

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer