GP d'Australie: Sebastian Vettel vainqueur, abandon de Lance Stroll

Sebastian Vettel... (Saeed Khan, Agence France-Presse)

Agrandir

Sebastian Vettel

Saeed Khan, Agence France-Presse

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Sébastien Templier
La Presse

(Melbourne, Australie) Sebastian Vettel (Ferrari) a remporté logiquement dimanche le premier Grand Prix de Formule 1 de la saison devant les deux pilotes Mercedes Lewis Hamilton et Valtteri Bottas. Auteur d'une première course en F1 à vie encourageante, le Québécois Lance Stroll (Williams) a dû abandonner au 41e tour, victime d'un problème de freins.

L'équipe Williams change les pneus de la voiture... (Photo Brandon Malone, REUTERS) - image 1.0

Agrandir

L'équipe Williams change les pneus de la voiture de Lance Stroll.

Photo Brandon Malone, REUTERS

«On veut passer le message qu'on est là, qu'on va se battre.» Sur le podium du circuit d'Albert Park, Sebastian Vettel a résumé l'état d'esprit du camp Ferrari et la course en elle-même qu'il a remportée dimanche. Il faudra compter sur la Scuderia cette saison. Le titre mondial n'est pas gagné d'avance pour Mercedes.

Cela s'est joué à peu de choses dimanche, comme souvent. Quand, après avoir changé de pneus, Lewis Hamilton s'est trouvé ralenti par Max Verstappen (Red Bull) et quelque peu gêné par des problèmes de sous-virage. Sebastian Vettel était entretemps devant. Le Britannique n'a jamais pu rattraper l'Allemand. Un signe.

Sebastian Vettel et Ferrari ont renoué avec la victoire qui les fuyait depuis septembre 2015 à Singapour.

Derrière, il ne s'est pas passé grand-chose. La logique a été respectée : Valtteri Bottas (Mercedes) a complété le podium, devant Kimi Raïkkonen (Ferrari), Max Verstappen (Red Bull), Felipe Massa (Williams), Sergio Perez (Force India), Carlos Sainz Junior (Toro Rosso), Daniil Kvyat (Toro Rosso) et Esteban Ocon (Force India).

Lance Stroll abandonne

Dernier sur la grille, le Québécois Lance Stroll a pris un très bon départ pour se glisser dès les premiers virages à la 14e place. Par la suite, il a atteint la 13e position, sa meilleure de la course, jusqu'à ce que ses freins le lâchent dans le 41e tour.

Le pilote de Williams pouvait malgré tout être satisfait de sa journée. «Jusqu'à ce qu'on ait eu les problèmes de freins, c'était pas mal comme course, on était treizième, a réagi dans les paddocks le pilote de 18 ans. Le rythme était bon, on était pas mal rapide. C'est juste dommage ce problème de freins.»

«Je sentais bien la course aujourd'hui (NDLR dimanche), on pouvait se battre avec les gars devant nous pour la 11e ou 12e place, a-t-il ajouté. À la troisième séance d'essais et en qualification samedi, ce n'était pas super, mais aujourd'hui (NDLR dimanche) dans la course, on était là pour faire un bon résultat.»

L'occasion de faire mieux se présente dans deux semaines, le 9 avril, en Chine, sur un circuit que Lance Stroll ne connaît pas non plus.

Pour Vettel, il s'agit d'une 43e victoire en carrière et d'une quatrième depuis son arrivée chez Ferrari.

«Incroyable! s'est exclamé Vettel sur le podium. C'était plutôt fou, de façon positive, de voir les gens envahir la piste avec des drapeaux de Ferrari. C'est une merveilleuse journée.»

Première victoire depuis 2015

Ferrari n'avait pas savouré la victoire depuis celle de Vettel à Singapour en 2015. Mercedes a remporté 19 des 21 Grands Prix la saison dernière, Red Bull gagnant les deux autres.

Pour une deuxième année de suite, Hamilton a entrepris l'épreuve en position de tête sur le circuit d'Albert Park mais s'est contenté du deuxième rang. L'an dernier, il avait cédé la victoire à son coéquipier Nico Rosberg, qui l'a finalement devancé pour le titre en fin de saison avant d'annoncer sa retraite.

Cette fois, Vettel s'est emparé de la tête de la course quand Hamilton est rentré très tôt aux puits pour changer de pneus.

Journée difficile pour le favori local

Le favori local Daniel Ricciardo a connu une journée de misère. Un changement de boîte de vitesses imprévu de sa Red Bull avant la course l'a contraint à partir des puits quelques minutes après le lancement de l'épreuve. Puis une panne de moteur a mis fin à sa course au 31e tour. Un week-end à oublier pour l'Australien.

- Avec La Presse canadienne

Classement

  1. Sebastian Vettel (GER/Ferrari), les 302,271 km en 1h24:11.672 (moyenne: 215,408 km/h)
  2. Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) à 9.975
  3. Valtteri Bottas (FIN/Mercedes) à 11.250
  4. Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) à 22.393
  5. Max Verstappen (NED/Red Bull-TAG Heuer) à 28.827
  6. Felipe Massa (BRA/Williams-Mercedes) à 1:23.386
  7. Sergio Pérez (MEX/Force India-Mercedes) à 1 tour
  8. Carlos Sainz Jr (ESP/Toro Rosso-Renault) à 1 tour
  9. Daniil Kvyat (RUS/Toro Rosso-Renault) à 1 tour
  10. Esteban Ocon (FRA/Force India-Mercedes) à 1 tour
  11. Nico Hülkenberg (GER/Renault) à 1 tour
  12. Antonio Giovinazzi (ITA/Sauber-Ferrari) à 2 tours
  13. Stoffel Vandoorne (BEL/McLaren-Honda) à 2 tours

  • Meilleur tour en course: Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) 1:26.538 au 56e tour (moyenne: 220,605 km/h)

Abandons:

  • Romain Grosjean (FRA/Haas): problème mécanique 14e tour
  • Jolyon Palmer (GBR/Renault): problème mécanique 16e tour
  • Marcus Ericsson (SWE/Sauber): problème mécanique 22e tour
  • Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull): freins 26e tour
  • Lance Stroll (CAN/Williams): problème mécanique 41e tour
  • Kevin Magnussen (DEN/Haas): problème mécanique 47e tour
  • Fernando Alonso (ESP/McLaren-Honda): problème mécanique 51e tour




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer