Source ID:; App Source:

Horner nie que Red Bull aurait fait une offre à Alonso pour qu'il reste en F1

Le directeur de l'écurie Red Bull, Christian Horner... (PHOTO ANDREJ ISAKOVIC, AFP)

Agrandir

Le directeur de l'écurie Red Bull, Christian Horner

PHOTO ANDREJ ISAKOVIC, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jerome Pugmire
Associated Press
SPA-FRANCORCHAMPS, Belgique

Le directeur de l'équipe Red Bull, Christian Horner, a nié que son équipe ait tenté d'attirer Fernando Alonso en remplacement de Daniel Ricciardo.

Le pilote Fernando Alonso... (Photo Geert Vanden Wijngaert, AP) - image 1.0

Agrandir

Le pilote Fernando Alonso

Photo Geert Vanden Wijngaert, AP

Ricciardo a pris le monde de la F1 par surprise plus tôt ce mois-ci quand, au lieu de signer un nouveau contrat avec Red Bull, il a annoncé qu'il rejoindrait Renault à compter de la saison prochaine.

La F1 a également été sous le choc à la mi-août lorsque Alonso a annoncé qu'il allait quitter le championnat à la fin de la saison pour poursuivre d'autres intérêts en course automobile.

Dans des commentaires faits à la chaîne britannique Sky, Alonso a affirmé qu'il avait été approché par Red Bull au mois d'août et également plus tôt dans la saison.

Horner a offert une réplique en conférence de presse en marge du Grand Prix de Belgique, vendredi.

«Pour être tout à fait clair, il n'y a pas eu d'offre à Fernando Alonso en vue de l'année prochaine, a déclaré Horner. Fernando est un pilote fantastique (mais) il a évidemment choisi sa voie.»

Horner a avoué que les propriétaires de la F1, Liberty Media, lui ont demandé si Red Bull pourrait envisager d'embaucher Alonso, âgé de 37 ans, double champion du monde et pilote très populaire auprès des amateurs.

«Il s'agissait seulement d'une demande pour savoir si nous envisagerions la possibilité de recruter Fernando, ce qui est très facile à comprendre du point de vue d'un promoteur, a déclaré Horner. S'il pouvait être dans une voiture compétitive, je suis certain qu'ils préféreraient qu'il reste.»

Alonso a déclaré ce mois-ci que Liberty avait tenté de lui faire changer d'avis à propos de son départ de la F1, dans la foulée des rumeurs selon lesquelles McLaren ferait ses débuts en IndyCar avec Alonso comme l'un de ses pilotes. L'Espagnol a disputé les 500 milles d'Indianapolis l'an dernier et était en position de les gagner jusqu'à une panne de moteur.

Il a également couru les 24 Heures de Daytona en guise d'échauffement pour les 24 Heures du Mans, où Alonso a fait partie de l'équipe gagnante.

Red Bull avait essayé de mettre Alonso sous contrat en 2007.

Mais Horner a suggéré qu'il serait désormais difficile de travailler avec Alonso, qui a remporté ses deux titres de F1 avec Renault en 2005 et 2006 et a terminé deuxième à trois reprises avec Ferrari avant de rejoindre McLaren en 2015.

«Il a tendance à causer un peu de chaos partout où il est passé.»

Dans des commentaires séparés faits au podcast officiel de la F1, Horner a déclaré: «Je ne suis pas sûr que la venue de Fernando serait la meilleure chose pour l'équipe.»

Cela fait suite aux commentaires de cette semaine du conseiller de Red Bull, Helmut Marko, qui a déclaré qu'Alonso avait fait des demandes «très élevées» lors de ses négociations avec lui il y a 11 ans.

«Si vous regardez ses antécédents chez McLaren et Ferrari, ce fut toujours un "one-man-show", a déclaré Marko à la chaîne de télévision autrichienne Servus TV. Cela ne nous correspond pas.»

Même si Alonso caresse d'autres projets en course automobile, ce n'est pas nécessairement la fin de sa carrière en F1.

«La vie m'a appris par le passé que les choses peuvent changer, a-t-il déclaré. Je n'ai pas de boule de cristal pour savoir ce qui va se passer dans l'avenir. Pour moi, c'est au revoir, mais qui sait dans l'avenir?»

Pendant ce temps, Horner a confié ne pas garder rancune à Ricciardo pour son départ, même si l'Australien devait rester.

«Ç'a été un plaisir de l'avoir au sein de l'équipe, a déclaré Horner. Il a une belle personnalité. Nous lui avons donné une tribune pour s'exprimer et nous lui souhaitons bonne chance.»

Mais son coéquipier chez Red Bull, Max Verstappen, a mis en doute la décision de Ricciardo de choisir Renault, qui n'a pas obtenu de podium depuis son retour en F1 en 2016.

«Si c'est pour un changement de décor, je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur paysage», a déclaré Verstappen.




Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2018

Jeep - Cherokee 2018

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box
image title
Fermer
image title
Fermer