article:4654565:article

Tony Kanaan remporte les 500 miles d'Indianapolis

Tony Kanaan laisse exploser sa joie.

Agrandir

Tony Kanaan laisse exploser sa joie.

Photo Reuters

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Jenna Fryer | La Presse Canadienne

Publié le 26 mai 2013 | Mise à jour le 26 mai 2013 à 19h59

Indianapolis - Tony Kanaan a remporté les 500 milles d'Indianapolis pour la première fois de sa carrière, dimanche, après avoir fini une fois deuxième et deux fois troisième.

Le Brésilien a dépassé Ryan Hunter-Reay quand la course a repris avec trois tours à faire, puis il a filé vers l'arrivée sous le drapeau jaune, après que le champion en titre Dario Franchitti eut subi une collision.

La course de dimanche a établi un record de l'événement pour les changements de meneur (68), ainsi que pour le nombre de pilotes différents qui ont pris les commandes.

Kanaan a célébré sa victoire en embrassant sa femme Lauren et en se versant une pleine bouteille de lait sur la tête.

Publicité

«Je dois admettre que le dernier tour a été le plus long de ma vie», a déclaré le populaire pilote brésilien.

«J'ai été un peu chanceux aujourd'hui (dimanche), a dit Kanaan, détrempé de lait. Je regardais dans les estrades et c'était incroyable. Je suis sans mot. Ça y est. J'ai gagné.»

Kanaan avait obtenu plusieurs belles occasions de triompher au Indianapolis Motor Speedway, mais avait échoué à chaque fois. Il était le meneur en 2007 avant une interruption provoquée par la pluie et il avait finalement dû céder la tête à Franchitti lors de la reprise de la course.

En tout, Kanaan avait mené pendant 221 tours avant la course de dimanche - plus que tout autre pilote n'ayant jamais gagné sauf Michael Andretti et Rex Mays - mais sa deuxième place obtenue en 2004 derrière Buddy Rice était le plus près qu'il n'avait jamais été de la victoire. Il avait aussi terminé deux fois troisième, dont l'an dernier, encore une fois derrière Franchitti.

«Je l'ai voulue toute ma vie, mais avec les années, je me disais que c'était correct si je n'avais jamais la chance de gagner, a raconté Kanaan. Nous pouvons démentir qu'il est faux que les bons gars ne gagnent jamais. J'ai prouvé que c'était faux.»

Cette fois, c'est un incident impliquant Franchitti qui a forcé la sortie du drapeau jaune confirmant la victoire de Kanaan.

«C'est magnifique pour lui», a déclaré Mario Andretti, qui a lui aussi été victime de malchance sur cette piste lors de sa carrière de pilote. «Ça fait assez longtemps qu'il court ici pour qu'il mérite la victoire, ça ne fait aucun doute. Il a été très fort toute la journée. Il mérite pleinement cette victoire.»

La recrue Carlos Munoz a fini deuxième à sa première présence à Indianapolis, suivi de Hunter-Reay, Marco Andretti et Justin Wilson.

«Il est certainement quelqu'un que je suis content de voir gagner, si ce n'est pas moi le vainqueur, a admis Hunter-Reay. Nous avons été bafoués lors de la relance, c'est tout ce que je peux dire.»

Helio Castroneves, qui tentait de devenir le quatrième pilote à remporter l'épreuve quatre fois, a dû se contenter de la sixième position. Alexandre Tagliani, de Lachenaie, a fini 24e.

Tagliani a indiqué que ses espoirs se sont envolés quand il est entré en contact avec le mur.

«Je me suis retrouvé à l'extérieur et j'ai touché le gris et la voiture a glissé, a-t-il expliqué. Quand vous faites plusieurs tours, les billes de débris s'accumulent et j'ai roulé sur les billes et j'ai effleuré le mur avec l'arrière un peu - juste assez pour plier la suspension et nous avons dû la changer. Nous avons pris plusieurs tours de retard.»

Kanaan et Andretti ont pris place en tête de peloton pendant une première moitié de course mouvementée.

Kanaan s'y est faufilé à partir de l'extérieur de la quatrième ligne, tandis qu'Andretti partait de l'extérieur de la première ligne. Ce dernier a passé les 29 premiers tours à changer de rang avec Kanaan, comme représentant de sa famille voulant mettre fin à la «malédiction des Andretti».

La famille n'a pas gagné les 500 milles depuis 1969 quand le grand-père de Marco, Mario, a signé l'exploit. Michael Andretti, père de Marco, a célébré deux victoires comme propriétaire d'équipe mais n'a jamais triomphé comme pilote, sur cette piste.

En 2006, Marco Andretti a obtenu la deuxième place dans le deuxième dénouement le plus serré de l'histoire de la course.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

Toyota Prius c 2012: Le Troisième élément

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer