Grand Prix de Trois-Rivières

Cayden Lapcevich: du talent, mais pas d'argent

En remportant la course de Saskatoon le mois... (PHOTO OLIVIER CROTEAU, LE NOUVELLISTE)

Agrandir

En remportant la course de Saskatoon le mois dernier, Cayden Lapcevich est devenu le plus jeune vainqueur de l'histoire de la série NASCAR au Canada.

PHOTO OLIVIER CROTEAU, LE NOUVELLISTE

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

(TROIS-RIVIÈRES) C'est l'histoire d'un pilote qui a du talent mais pas d'argent. Un classique dans le sport automobile, direz-vous. À ceci près que le pilote en question est deuxième du championnat canadien de NASCAR dès sa première moitié de saison au volant d'une bagnole de la série. Comble de l'ironie, le championnat pourrait s'arrêter pour lui à Trois-Rivières ce soir ou en Nouvelle-Écosse la semaine prochaine. Faute de sous. Ah oui, le pilote en question n'a que 16 ans.

Cayden Lapcevich... (PHOTO OLIVIER CROTEAU, LE NOUVELLISTE) - image 1.0

Agrandir

Cayden Lapcevich

PHOTO OLIVIER CROTEAU, LE NOUVELLISTE

Son équipe a lancé une bouteille à la mer, il y a deux semaines. « La saison de rêve de Cayden Lapcevich pourrait prendre fin prématurément si son équipe Fastline Motorsports ne trouve pas de commanditaire, est-il alors annoncé dans un communiqué de presse. [...] En dépit de son succès, son père et propriétaire de l'équipe, Jeff Lapcevich, n'est pas sûr de l'avenir immédiat de l'écurie. »

« Ça coûte beaucoup trop cher de courir dans cette série. Nous avons perdu notre commanditaire principal après la saison dernière et nous avons essayé de continuer avec les commanditaires associés que nous avons, explique alors Jeff Lapcevich. Cayden a fait un travail fantastique, nous ne pouvons lui en demander plus. Faire la saison entière n'est tout simplement pas envisageable sans aide financière. »

En remportant la course de Saskatoon le mois dernier, Cayden Lapcevich est devenu le plus jeune vainqueur de l'histoire de la série NASCAR au Canada, éclipsant le record de John Ryan Fitzpatrick, vainqueur en 2007 à l'âge de 19 ans. L'ado souffle même dans le cou d'Andrew Ranger, actuel leader du championnat par seulement un point d'avance.

Deux semaines après la publication du communiqué alarmiste, le jeune Cayden est bel et bien présent à Trois-Rivières cette fin de semaine. L'argent manque toujours. Mais l'optimisme est encore présent. « Je pense que l'on va essayer de faire la saison au complet, on va courir en Nouvelle-Écosse la semaine prochaine. On va essayer de finir la saison. Faire du marketing pour cela, pour nous aider à continuer », nous confie l'ado dans le camion de l'écurie de course familiale.

Papa Lapcevich, pilote bien connu de stock-car lui aussi, s'est effacé cette année devant son fils. Ils se sont bien partagé quelques courses de NASCAR l'an dernier, mais pas autant qu'ils l'auraient souhaité. Faute de moyens. Déjà. C'est pourquoi Cayden, un solide gaillard, pilote seul depuis la première course de la saison du 22 mai dernier. Avec brio et succès.

« Je ne sais pas si j'ai de la chance. J'ai du talent, je pense. Je suis entouré des bonnes personnes. Mon père est un pilote de stock-car accompli. On travaille avec la même équipe depuis des années, on travaille tous très bien. J'ai du bon matériel. Je dois beaucoup mes résultats à l'équipe qui m'aide à être sur la piste », souligne Cayden Lapcevich.

Publicité

« Il est très rapide, il a beaucoup d'expérience malgré son jeune âge, commente son rival Andrew Ranger. C'est le fun de voir ça, ça amène de la relève dans la série. Si je suis surpris ? Oui et non. Je ne suis pas surpris, sur les ovales, parce que je savais qu'il était fort. Sur les circuits routiers, il sait quand même bien se comporter, ça m'a surpris un peu. »

« J'apprends vite. La vitesse ne m'effraie pas du tout. Il s'agit juste d'apprendre les procédés, d'apprendre les pistes d'une semaine à l'autre », rétorque le natif de Grimsby, en Ontario.

Du haut de ses 6 pieds 2 et fort de ses 185 livres, Cayden Lapcevich ne se formalise pas outre mesure de ses déboires financiers. Ne pas terminer la saison ne serait pas la fin du monde à ses yeux.

Il restera trois courses en septembre après celle de la semaine prochaine en Nouvelle-Écosse. Pense-t-il aller au bout ? « Oui. » Sûr ? « J'espère. On essaye de faire tout ce qu'on peut. »

Il ne faut pas qu'il y ait une défaillance mécanique majeure d'ici un mois...

Le GP3R en bref

Lacroix en position de tête

Vainqueur du Grand Prix NASCAR de Trois-Rivières l'an dernier, Kevin Lacroix s'élancera de la position de tête dimanche sur le circuit de l'hippodrome. Le pilote de Saint-Eustache devancera sur la grille de départ Alex Tagliani (2e), Andrew Ranger (3e), Alex Labbé (4e) et Daniel Morad (5e). Deuxième du classement général, le jeune Cayden Lapcevich partira de la 14e position.

Record du tour

Les qualifications de samedi ont donné lieu à un temps record sur un tour établi par l'auteur de la position de tête. Kevin Lacroix a réalisé un chrono de 1 min 06,890 s, abaissant de 99 millièmes le précédent record détenu par Andrew Ranger et réalisé l'an dernier.

D'hier...

L'an dernier, six Québécois ont franchi la ligne d'arrivée du Grand Prix de Trois-Rivières aux six premières places. Dans l'ordre : Kevin Lacroix, Andrew Ranger, Alex Tagliani, Alex Labbé, L.P. Dumoulin et Marc-Antoine Camirand. Jamais pareil résultat n'a été enregistré depuis au moins 2006.

... à aujourd'hui

Étant donné la prédominance des Québécois au classement général actuel de la série NASCAR, peut-on espérer voir aujourd'hui un podium ou un top 5 plus ou moins similaire à l'an dernier ? Quatre des cinq premières places de la série sont actuellement occupées par Andrew Ranger (1er), Alex Tagliani (3e), Alex Labbé (4e) et L.P. Dumoulin (5e).

Partager

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer