• Accueil > 
  • Auto > 
  • Dossiers > 
  • Banc d'essai d'autoradios avec Louis-Jean Cormier, de Karkwa
article:4445340:article

Banc d'essai d'autoradios avec Louis-Jean Cormier, de Karkwa

Louis-Jean Cormier a mis son oreille à l'épreuve de sept autoradios, trois chaînes haut de gamme et quatre destinées au grand public.

Agrandir

Louis-Jean Cormier a mis son oreille à l'épreuve de sept autoradios, trois chaînes haut de gamme et quatre destinées au grand public.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Publicité

Publicité

Pierre Marc Durivage | La Presse

Publié le 19 janvier 2011 | Mise à jour le 21 janvier 2011 à 11h43

«C'est probablement dans l'auto où  l'on écoute le plus souvent de la musique», confie Louis-Jean Cormier.

«C'est probablement dans l'auto où l'on écoute le plus souvent de la musique», confie Louis-Jean Cormier.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Agrandir

Fini le temps où une balade en auto était une épreuve pour les oreilles des mélomanes. Désormais, même les modèles de base offrent une qualité intéressante. À quel point? Nous avons demandé à Louis-Jean Cormier, leader du groupe Karkwa, de tester les chaînes de sept voitures. Voici son verdict.

Elle est bien loin l'époque où les radios d'auto se contentaient de jouer la bande AM. Aujourd'hui, pour bon nombre d'automobilistes, la qualité de la chaîne hi-fi est un critère d'achat. Les constructeurs l'ont compris et offrent une gamme de plus en plus étoffée de chaînes haute-fidélité. Nous avons offert au leader de Karkwa, Louis-Jean Cormier, de troquer sa guitare pour le volant et de mettre son oreille experte à l'écoute de quelques-unes de ces chaînes stéréo, de catégories haut de gamme et grand public.

La relationniste de la maison de disques Audiogram a d'abord été surprise par notre demande. Un journaliste du cahier L'Auto? Après explications, elle s'est mise à rire de bon coeur: «Je viens justement de parler à Louis-Jean et il m'a dit qu'il allait écouter dans sa voiture la version remasterisée du dernier album du groupe!»

Le principal intéressé confirme. «C'est probablement dans l'auto où l'on écoute le plus souvent de la musique», confie Louis-Jean Cormier, le jour des tests de son. En plus d'être guitariste et chanteur de Karkwa, Louis-Jean Cormier est un réalisateur de talent, comme en témoigne le Félix remporté pour sa réalisation de l'album-hommage à Gaston Miron, 12 hommes rapaillés. C'était donc tout naturel pour lui d'écouter dans sa voiture la version remasterisée des Chemins de verre. Cette nouvelle version du disque sera bientôt en magasin, mais sans indication pour la distinguer de la première. «C'est comme une édition fantôme», explique Louis-Jean Cormier.

C'est entre autres avec cette mouture inédite que nous avons analysé sept chaînes stéréo le jour des tests. Trois dans des berlines haut de gamme (BMW 750i, Audi A8 et Infiniti M37x) et quatre dans des compactes grand public (Chevrolet Cruze, Toyota Corolla, Honda Civic et Volkswagen Jetta).

Il s'agissait d'abord d'établir un barème, un cadre de référence. Nous avons donc convenu d'écouter d'abord les meilleures chaînes, le tout sans aucune égalisation sonore, avec des disques compacts et avec un lecteur MP3, en l'occurrence un iPhone. Chacune des grandes berlines offre un mode d'écoute Surround, mais nous avons jugé l'effet plus ou moins pertinent dans tous les cas, du moins à l'écoute d'enregistrements stéréo - nous n'avons pas analysé de musique enregistrée en Dolby Surround 5.1, technologie encore assez peu utilisée.

Les constructeurs mettent le paquet  quand  vient le temps d'équiper  leurs grandes berlines. Tout  ça dans le but d'offrir la   meilleure expérience musicale possible aux  automobilistes mélomanes.

Les constructeurs mettent le paquet quand vient le temps d'équiper leurs grandes berlines. Tout ça dans le but d'offrir la meilleure expérience musicale possible aux automobilistes mélomanes.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Agrandir

Fuite en avant

Publicité

Il faut le dire d'entrée de jeu, les constructeurs mettent le paquet quand vient le temps d'équiper leurs grandes berlines. Ils choisissent les meilleurs dispositifs. Ils retiennent les services de grands fabricants de chaînes haute-fidélité à qui ils confient la responsabilité de faire l'analyse acoustique des habitacles pour ensuite faire l'installation des amplificateurs et haut-parleurs. Tout ça dans le but d'offrir la meilleure expérience musicale possible aux automobilistes mélomanes.

En ce qui concerne les berlines grand public, le souci mis à l'installation des dispositifs est bien sûr moins grand, budget oblige. Une oreille avertie peut le percevoir: «On sent des pièces de l'habitacle vibrer, contrairement aux modèles haut de gamme où tout est parfaitement intégré», a flairé Louis-Jean Cormier. N'empêche, elle est loin l'époque où il était presque obligatoire de changer la radio fournie avec la voiture pour avoir un son de qualité. D'autant plus que les radios des véhicules grand public sont de plus en plus équipées d'accessoires qui étaient, il n'y a pas si longtemps, l'unique apanage des voitures de prestige. Pensons aux bornes de connexion pour iPod.

Quant aux constructeurs de luxe, ils tentent de conserver leur statut en rivalisant de puissance et en offrant de nouveaux gadgets encore plus sophistiqués - et complexes, comme le Surround, l'annulation des bruits parasitaires et des haut-parleurs escamotables.

On assiste très certainement à une surenchère en ce qui a trait à la qualité des chaînes haute-fidélité d'auto. Il reste à voir si l'oreille humaine sera en mesure d'apprécier les subtilités de ces accessoires sophistiqués. Pour l'instant, c'est le mélomane-conducteur qui est bien servi!

La Toyota Corolla

La Toyota Corolla

Photo fournie par Toyota

Agrandir

Toyota Corolla

La Corolla offre une chaîne à quatre haut-parleurs, la configuration classique qui était retenue par la majorité des constructeurs jusqu'à tout récemment.

Le défi d'un tel système est de reproduire toutes les fréquences avec des haut-parleurs qui tentent de jouer plusieurs rôles à la fois. «Un seul haut-parleur essaie de gérer l'ensemble des sons, ce qui résulte en l'absence de quelques fréquences et la présence démesurée de certaines autres, a remarqué Louis-Jean Cormier. On s'aperçoit notamment que la basse devient floue à mesure que le volume augmente.»

La définition est tout de même satisfaisante, mais on sent et on sait que les limites de la chaîne de la Corolla peuvent être rapidement atteintes.

On propose depuis peu de remédier à la situation en ajoutant le dispositif DPS Bongiovi, logiciel de traitement sonore conçu en exclusivité pour les clients canadiens de Toyota par l'ingénieur de son ontarien Tony Bongiovi. Le logiciel traite le son en fonction de 120 paramètres de calibrage, en passant par la disposition des haut-parleurs dans l'habitacle, le style de musique et les bruits environnants. Le son de la chaîne audio est donc envoyé aux haut-parleurs après avoir été analysé et égalisé en temps réel. Selon Toyota, le résultat équivaut à celui de chaînes haute-fidélité beaucoup plus puissantes et encombrantes, pour une fraction du prix (l'installation de la chaîne DPS Bongiovi coûte environ 350$). Il faudra vérifier par nous-mêmes...

Honda Civic

Honda Civic

Photo CNW

Agrandir

Honda Civic

Comme la Corolla, la Civic offre une chaîne de base à quatre haut-parleurs.

La berline compacte de Honda trahit cependant encore plus son âge que sa soeur ennemie de Toyota. Vivement la nouvelle génération de la Civic, présentée la semaine dernière au salon de Detroit, en espérant qu'elle soit équipée d'une chaîne audio plus au goût du jour.

«C'est de loin la moins intéressante, a dit Louis-Jean Cormier, de but en blanc. Je n'aime pas du tout cette chaîne. C'est très mince. On se doit de travailler avec l'égalisateur, ce qui permet d'améliorer les fréquences moyennes-graves. Mais il y a manifestement un trou dans les moyennes.

«C'est acceptable à bas volume, on peut trouver le moyen de faire quelque chose en rehaussant le niveau des basses, mais ça se gâte quand on augmente le son, ça devient très flou», a conclu le musicien.

On conseille donc aux acheteurs de la Civic d'opter pour le système optionnel à six haut-parleurs, ou d'attendre de voir ce que le constructeur japonais offrira dans son nouveau modèle, qui doit arriver chez les concessionnaires au printemps.

La Chevrolet Cruze

La Chevrolet Cruze

Photo: GM

Agrandir

Chevrolet Cruze

General Motors attend beaucoup de sa petite berline Cruze. Elle doit d'abord faire oublier les Cobalt et Cavalier de triste mémoire en plus de rivaliser avec les ténors de la catégorie que sont les Toyota Corolla, Honda Civic et Mazda3, sans compter sur l'arrivée imminente de la nouvelle Focus, réponse tant attendue de Ford.

Les ingénieurs du constructeur américain ont manifestement été attentifs à chaque détail, y compris la chaîne audio. La Cruze est la seule des voitures de notre essai à offrir six haut-parleurs de série. Et ça s'entend. «Il y a de la basse en masse, c'est assez confortable comme son, a analysé Louis-Jean Cormier. On n'a pas le spectre et la précision des fréquences des voitures haut de gamme, mais c'est franchement bien.»

À un niveau d'écoute raisonnable et avec les réglages d'égalisation à plat, le musicien a même jugé le son de la Cruze d'entrée de gamme plus intéressant que celui de la version LTZ, plus étoffée avec son dispositif à neuf haut-parleurs et amplificateur indépendant. «À haut volume, le son devient toutefois un peu mou, l'amplificateur semble s'essouffler. La basse s'amincit», a souligné notre expert après l'écoute de la chaîne audio de la Cruze LS.

La Volkswagen Jetta 2011.

La Volkswagen Jetta 2011.

Photo Éric LeFrançois, collaboration spéciale

Agrandir

Volkswagen Jetta

Volkswagen accorde depuis longtemps une attention particulière à la qualité de ses chaînes audio. L'arrivée d'une génération plus abordable de la Jetta allait-elle changer la donne?

Le modèle de base Trendline est offert avec une chaîne à quatre haut-parleurs. Il faut opter pour la version Comfortline pour compter sur deux haut-parleurs supplémentaires. «Il y a du jus en masse, j'ai l'impression de me retrouver dans ma vieille Jetta», a dit Louis-Jean Cormier en souriant. Après cette appréciation initiale, le musicien a néanmoins nuancé son analyse. «C'est tout de même un peu mou. On aurait tendance à faire une légère égalisation, notamment en ce qui concerne les fréquences moyennes-graves, qui sont plutôt présentes et qui pourraient devenir agaçantes à la longue.»

Volkswagen a par ailleurs annoncé récemment qu'elle allait offrir sur sa Jetta et sa nouvelle berline intermédiaire Passat une chaîne haut de gamme à neuf haut-parleurs conçue par Panasonic et le fabricant de guitares et amplificateurs Fender. Impossible toutefois de savoir si elle sera offerte au Canada.

Les berlines compactes: le verdict de Louis-Jean Cormier

Somme toute, les berlines compactes de grand public offrent des performances honnêtes mais, sans surprise, elles n'offrent pas la présence et la fidélité des studios mobiles que sont devenues les grandes berlines haut de gamme.

Malgré tout, elles n'ont pas trop à rougir, mise à part peut-être la Corolla et la Civic, qui auraient avantage à améliorer leur offre, un processus qu'ont justement déjà entrepris Toyota et Honda.

Laquelle de la Cruze et de la Jetta mérite les grands honneurs? «C'est difficile à départager, mais la Chevrolet m'est apparue la meilleure, celle qui se rapproche le plus des modèles haut de gamme, a conclu Louis-Jean Cormier. En fait, je m'attendais sincèrement à ce que la différence soit plus marquée. C'est très convenable, et compte tenu de la différence de prix, les berlines haut de gamme souffrent un peu de la comparaison.»

L'Audi A8 2011.

L'Audi A8 2011.

Photo Éric LeFrançois, collaboration spéciale

Agrandir

Audi A8

Chez Audi, le dispositif de base retenu pour l'A8 est une chaîne Bose de 650 watts à 14 haut-parleurs, dont un caisson de graves.

Si la signature Harman Kardon était manifeste chez BMW, elle l'est aussi pour Bose chez Audi. «Même avec des réglages d'égalisation à zéro, on a affaire à un son plus coloré, à des hautes plus cristallines; c'est typique de Bose», a analysé Louis-Jean Cormier quand il est monté à bord de l'A8.

«On peut augmenter le son sans trop de saturation, comme dans la BMW», a-t-il ensuite ajouté après avoir généreusement tourné le bouton du volume.

Un bon point pour l'Audi, la différence de son entre l'iPod et le CD est moins marquée que dans la BMW. Par contre, la manipulation des commandes de la radio est un peu moins aisée.

Une option qu'il nous a été impossible d'utiliser - il faisait un froid polaire lors de l'essai - est la fonction de compensation du bruit qui fait ainsi la différence entre la musique souhaitée et les bruits indésirables. Ceux-ci sont automatiquement et immédiatement égalisés, un peu à la façon des écouteurs Bose, justement, qui éliminent les bruits ambiants par annulation de phase.

Fait à noter, pour les purs et durs, Audi propose dans son A8 un système Bang&Olufsen de 19 haut-parleurs et 1400 watts. C'est sans doute le nec plus ultra dans le monde de la haute-fidélité automobile, mais il faut être prêt à débourser les quelque 8000$ qu'exige cette option.

La BMW 750i.

La BMW 750i.

Photo Bloomberg News

Agrandir

BMW 750i

La chaîne haute-fidélité Harman Kardon de 600 watts de la BMW 750i compte 16 haut-parleurs, dont deux caissons de graves conçus avec la technologie mise au point par Bob Carver.

Signe distinctif de Harman Kardon, c'est la netteté du son de la «béhème» qui est impressionnante. «Cinq étoiles pour la précision, a évalué Louis-Jean Cormier. Les basses sont bien gérées, les hautes sont pures, les fréquences moyennes sont précises sans être tranchantes.»

Le son est néanmoins un tantinet rude dans les moyennes, «ce qui donne le goût d'ouvrir les basses», selon le musicien.

En matière de distorsion, elle apparaît seulement à très haut volume: «C'est peut-être davantage le seuil de tolérance de notre oreille qui est atteint, ce qui est généralement bon signe, car ça prouve que l'on n'est pas encore sourd!»

Enfin, on remarque que l'écoute des disques compacts est plus fidèle que celle de l'iPhone.

L'Infiniti M37x.

L'Infiniti M37x.

Photo fournie par Infiniti

Agrandir

Infiniti M37x

Les Infiniti M37x et M56x retiennent les services d'une chaîne Bose à 14 haut-parleurs, dont un cône de 10 pouces destiné aux graves. Des paires de haut-parleurs de 2 pouces sont par ailleurs installées dans le dossier des sièges avant, de part et d'autre de l'appuie-tête. L'Infiniti compte comme l'Audi sur le système de réduction de bruit AudioPilot, en plus d'un dispositif d'annulation du bruit du moteur.

«Ça sonne franc et rock, c'est plus punché, a expliqué Louis-Jean Cormier. C'est toutefois plus sourd, plus ramassé, malgré que ce soit dynamique. On a néanmoins tendance à chercher à ouvrir les hautes fréquences.»

C'est à haut volume que le système Bose de l'Infiniti souffre de la comparaison avec l'Audi et la BMW, le son ayant tendance à saturer un peu plus rapidement que dans les allemandes.

Par contre, «la manipulation est plaisante, ça ressemble beaucoup à celle d'un iPod, a dit Louis-Jean Cormier. Et le son des fichiers MP3 est extrêmement près de celui du CD dans l'Infiniti».

Haut de gamme: Le verdict de Louis-Jean Cormier

La chaîne audio de la BMW 750i est celle qui a le plus impressionné notre juge musicien, suivie de très près par celle de l'Audi, qui affiche néanmoins sa personnalité propre signée Bose. Le système de l'Infiniti est légèrement en retrait, mais il est offert dans une voiture qui coûte la moitié du prix. «Il reste que les ingénieurs ont fait des progrès incroyables, a affirmé Louis-Jean Cormier. Ces voitures sont de véritables studios roulants et c'est d'autant plus impressionnant que tout ça est réalisé dans un petit habitacle qui ressemble à une petite tente de métal! C'est franchement impressionnant.»

Bien sûr, il faut avoir le budget pour acheter l'auto qui va avec...

Dans l'ordre habituel: Martin Lamontagne, Julien      Sagot, Louis-Jean Cormier, François Lafontaine et Stéphane Bergeron.

Dans l'ordre habituel: Martin Lamontagne, Julien Sagot, Louis-Jean Cormier, François Lafontaine et Stéphane Bergeron.

Photo Robert Skinner, La Presse

Agrandir

KARKWA, C'EST...

Louis-Jean Cormier (voix et guitare), Stéphane Bergeron (batterie), François Lafontaine (claviers), Martin Lamontagne (basse) et Julien Sagot (percussions et voix)

Quatre albums:

Le pensionnat des établis (2003), Les tremblements s'immobilisent (2005), Le volume du vent (2008), Les chemins de verre (2010)

Plusieurs distinctions: Dix trophées Félix; trois pour Les tremblements s'immobilisent, six pour Le volume du vent et un pour Les chemins de verre.

Trois trophées au Gala de l'alternative musicale indépendante du Québec (GAMIQ) pour Le volume du vent.

Le prix Félix Leclerc des Francopholies de Montréal en 2006. Le prix ECHO de la chanson de la SOCAN en 2008 pour Oublie pas. Le prix Miroir du Festival d'été de Québec en 2009. Le prix Polaris remis au meilleur album canadien de l'année pour Les chemins de verre.

LOUIS-JEAN CORMIER, RÉALISATEUR

Réalisation des deux albums-hommages à Gaston Miron 12 hommes rapaillés, qui lui a valu en 2009 le Félix de meilleur réalisateur.

Coréalisation de l'album éponyme de Marie-Pierre Arthur avec son collègue François Lafontaine de Karkwa.

Réalisation du disque À côté d'la track de David Marin.

Coréalisation avec Michel Rivard du disque tiré de l'opéra-folk Les filles de Caleb.

Le reportage a été réalisé avec la collaboration du Groupe Park Avenue, à Brossard, et de Vision Chevrolet, de LaPrairie.

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer