article:4442480:article

Saturn séries L et W (2000-2005): non à la rouille

La Saturn LW 2004.

Agrandir

La Saturn LW 2004.

Photo fournie par GM

Publicité

Publicité

Jean-François Guay | La Presse

Publié le 22 novembre 2009 | Mise à jour le 22 novembre 2009 à 15h00

Avec la disparition de Saturn, l'avenir des véhicules d'occasion de cette marque peut paraître compromis. Toutefois, GM a confirmé que la garantie serait honorée et que la fourniture de pièces se poursuivrait.

Évidemment, on pourrait rappeler les problèmes des propriétaires de véhicules Daewoo après l'acquisition du constructeur sud-coréen par GM, en 2002. Dans le contexte actuel, cependant, il serait surprenant que GM ne respecte pas ses engagements, histoire de ne pas ternir son image et d'éviter de se mettre à dos des millions de consommateurs. Car n'oublions pas que, depuis 20 ans, GM a vendu plus de 4 millions de Saturn, dont 80% roulent toujours.

 

Saturn a connu toute une remontée au début des années 2000 grâce aux succès du Vue et de la Ion. Auparavant, la marque avait connu des hauts et des bas avec ses compactes berline SL, coupé SC et familiale SW, sans oublier les intermédiaires berline L et familiale LW.

 

Dévoilée en grande pompe en 2000, la Série L devait faire une lutte acharnée aux Honda Accord et Toyota Camry. Toutefois, les acheteurs ne se sont jamais bousculés. Alors que la première livrée (2000-2002) tentait d'imiter la silhouette et l'habitacle de certaines européennes (sans l'agrément de conduite), la deuxième mouture (2003-2005) est revenue à ses origines en adoptant un style et un comportement routier plus américanisés.

 

Publicité

En 2005, seul le V6 de 3 litres, jumelé à la boîte automatique à quatre rapports, était au catalogue. Faute de demande, la boîte manuelle a dû prendre sa retraite en 2004. De 2000 à 2004, la berline L et la familiale LW d'entrée de gamme étaient équipées du quatre-cylindres Ecotec de 2,2 litres.

 

Malgré quelques ratés, Saturn a toujours su innover. Pendant des années, sa gamme s'est démarquée en proposant une carrosserie constituée de panneaux en polymère qui résistent mieux aux chocs et aux égratignures. Face à la corrosion, les anciennes Saturn sont immunisées. De même, la Série L a été la première intermédiaire à offrir en option un lecteur DVD (à partir de 2004), et la seule de sa catégorie à proposer le dispositif OnStar.

Pour plus de détails sur la valeur de revente, les rappels et les détails techniques, cliquez ici.

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer