article:4442832:article

Honni par les uns, louangé par les autres

BMW X5 2006.

Agrandir

BMW X5 2006.

Photo BMW

Publicité

Publicité

Jean-François Guay | La Presse

Publié le 17 janvier 2010 | Mise à jour le 17 janvier 2010 à 15h00

Il y a toutes sortes de bonnes raisons d'acquérir un gros multisegment à traction intégrale, et encore plus en hiver: une amélioration de la motricité sur les surfaces glissantes, une meilleure visibilité dans la circulation, une sécurité accrue en cas d'impact et des capacités de chargement et de remorquage plus élevées. En revanche, le propriétaire d'un tel engin doit être conscient qu'il doit faire d'importants compromis sur les coûts d'achat et d'entretien, et bien sûr au chapitre de la consommation de carburant.

De même, conduire un pseudo-camion exige de faire des concessions au plan de l'agrément de conduite. Mais, il existe quelques modèles d'exception. Parmi ceux-ci, le X5 de BMW est probablement le multisegment intermédiaire de luxe à cinq ou sept passagers dont le comportement routier se rapproche le plus de celui d'une berline sport.

 

S'il est à son mieux sur les routes en lacet, le X5 est loin d'être aussi doué qu'un Jeep Grand Cherokee ou un Land Rover LR3 en conduite hors route. En effet, on ne se procure pas un X5 pour ses capacités à grimper une pente enneigée ou à traverser un fossé, mais plutôt pour sa tenue de route et son confort sur les autoroutes, ses temps d'accélérations et la puissance de son freinage. À ses débuts, le rouage intégral du X5 était paresseux et ses capacités de baroudeur étaient plutôt limitées. Toutefois, l'avènement d'un système plus sophistiqué en 2004, appelé «xDrive», a rehaussé d'un cran sa motricité en terrain accidenté.

 

Lors de son lancement en 2000, seul un V8 de 4,4 litres (282 à 315 chevaux, selon le millésime) était au catalogue. Ce dernier a tiré sa révérence à la fin de 2006. Afin de réduire le prix, le modèle de base a accueilli en 2001 un six-cylindres en ligne de 3 litres (225 à 265 chevaux, selon l'année). En 2002 et 2003, un V8 de 4,6 litres (340 chevaux) donnait la réplique au Mercedes ML55. En 2004, la cylindrée a augmenté à 4,8 litres (350 chevaux). Pour réduire la consommation, un six-cylindres turbodiésel de 3 litres est proposé depuis l'an dernier. En 2010, l'introduction d'un V8 biturbo de 4,4 litres (555 chevaux) lui permet de rivaliser avec le Porsche Cayenne Turbo S.

 

Publicité

Comparée à celle de ses rivaux, la valeur de revente du X5 est l'une des plus élevées. Un bon conseil: compte tenu de la sophistication de sa mécanique et du coût élevé des pièces de remplacement, il est préférable d'acheter ou de louer un X5 «certifié» doté d'une garantie prolongée.

 

Pour plus de détails sur la valeur de revente, les rappels et les détails techniques, cliquez ici.  

 

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer