article:4446150:article

Mercedes SLK 2002-2010: Pour jouir du soleil, du vent et des odeurs

La SLK de Mercedes-Benz a rouvert le bal des voitures de grande série à toit rigide escamotable à la fin des années 90.

Agrandir

La SLK de Mercedes-Benz a rouvert le bal des voitures de grande série à toit rigide escamotable à la fin des années 90.

Photo Éric Lefrançois, Collaboration Spéciale

Publicité

Publicité

Jean-François Guay | La Presse

Publié le 22 mai 2011 | Mise à jour le 22 mai 2011 à 16h00

Collaboration spéciale - Le roadster SLK a amorcé le virage jeunesse de Mercedes-Benz dans les années 90. Son lancement en 1998 coïncidait avec le retour en force des roadsters européens.

La SLK se distinguait par son toit rigide à vérins hydrauliques qui se rétractait en 25 secondes et des poussières directement dans le coffre. Cette technologie permettait, notamment, de mieux isoler les occupants des bruits éoliens typiques aux cabriolets à toit souple de l'époque. En contrepartie, cette façon de faire grugeait un précieux espace dans le coffre.

À ses débuts, la SLK ouvrait son capot à une seule motorisation, un 4-cylindres de 2,3 litres suralimenté (192 chevaux). Celui-ci a fait carrière jusqu'à la fin de 2004 et a été supprimé au moment du renouvellement du modèle en 2005. Durant la même période, de 2001 à 2004, un V6 atmosphérique de 3,2 litres (215 chevaux) officiait de compromis par rapport au V6 suralimenté de 3,2 litres (349 chevaux) de la version AMG. Ce dernier avait été inauguré en 2002 pour contrecarrer la version M de la BMW Z3. Pour diriger la puissance aux roues motrices arrière, la boîte manuelle à six rapports était réservée aux SLK230 et SLK320, alors que la SLK32 AMG devait se contenter de la boîte automatique à cinq rapports Touch Shift. Cette dernière était optionnelle dans les autres versions.

En 2005, une nouvelle génération de SLK a été dévoilée. Plus profilée, plus logeable et plus confortable, cette SLK comportait également des motorisations plus modernes et performantes. Un V6 de 3,5 litres (268 chevaux) et un V8 de 5,5 litres suralimentés (355 chevaux) étaient au menu. En 2006, un V6 de 3 litres (228 chevaux) était ajouté à la gamme. En 2009, la puissance du V6 de 3,5 litres a bondi à 300 chevaux.

Peu importe le millésime, l'habitacle est étroit et les grandes personnes se sentiront plus à l'aise dans une Audi TT. Toutefois, l'habitacle de la SLK était plus vaste que celui des Z3 et Boxster. De même, la SLK était perçue comme le plus luxueux des roadsters allemands.

Les SLK sont des voitures convoitées sur le marché de l'occasion. Éant donné la complexité du toit escamotable et du coût élevé des réparations, il est préférable d'acheter une voiture certifiée ou encore sous garantie. Sinon, il est impératif de faire inspecter le véhicule par un concessionnaire de la marque ou un atelier de mécanique spécialisé de confiance pour lequel la mécanique allemande n'a aucun secret. Dans le cas où le véhicule exige des réparations, je vous conseille de faire exécuter les travaux par le propriétaire, avant d'acheter, afin d'éviter les mauvaises surprises.

>>> Pour plus de d'information sur la valeur de revente, les détails techniques et les rappels, consultez cette fiche.

Publicité

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Escape 2012: Rideau

Ford - Escape 2012: Rideau

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer