article:4446817:article

Jeep Wrangler (2007-2010) et TJ (2002-2006): On l'aime ou on la déteste

Jeep Wrangler 2005.

Agrandir

Jeep Wrangler 2005.

Photo fournie par DaimlerChrysler

Publicité

Publicité

Jean-François Guay | La Presse

Publié le 4 septembre 2011 | Mise à jour le 4 septembre 2011 à 15h00

Collaboration spéciale - Cela fait plus de 60 ans que les automobilistes nord-américains entretiennent une histoire d'amour et de haine avec la Jeep Wrangler et ses prédécesseures. Certains vont l'aimer pour son style unique, ses capacités de baroudeuse hors du commun ou son toit escamotable alors que d'autres vont la détester pour son manque de confort, l'ergonomie des commandes, sa mauvaise tenue de cap, ses longues distances de freinage ou sa consommation de carburant.

Aussi curieux que cela puisse paraître, les acheteurs de Wrangler ne sont pas tous et toutes des coureurs des bois. En effet, il est étonnant de voir le nombre de conducteurs en habit et cravate et de conductrices portant un tailleur et des talons hauts prendre place derrière le volant d'une Wrangler. Sceptique? Il faut arpenter les stationnements des quartiers d'affaires des centres-villes, les jours de semaine, pour réaliser que la Wrangler a la cote auprès des jeunes professionnels.

À vrai dire, la Wrangler n'a pas d'âge. Année après année, elle continue une carrière que rien ne semble vouloir arrêter. Mais, il est faux de penser que la Wrangler est demeurée une relique du passé. Elle a évolué. Le dévoilement du modèle TJ Unlimited à empattement allongé en 2004 a instauré cette mutation. Depuis, la Wrangler a pris du mieux. Le plus important changement est survenu cette année, la présentation de l'habitacle pouvant maintenant se comparer à un multisegment de luxe. Auparavant, malgré la refonte de 2007, la conception du tableau de bord manquait de soin avec des plastiques durs à profusion. De même, le confort des sièges était loin de pouvoir meubler le lobby d'un hôtel 5 étoiles et la dureté de la banquette arrière rappelait un banc d'église.

En 2012, la Wrangler achèvera sa transformation en étrennant le nouveau V6 Pentastar de 3,6 litres. Depuis 2007, la Wrangler confiait ses déplacements à un V6 de 3,8 litres. Ce dernier avait remplacé le 6 cylindres en ligne de 4 litres qui faisait aussi carrière, dans le TJ, avec un 4 cylindres dans la version d'entrée de gamme SE. À cause de la position de conduite peu orthodoxe, la boîte automatique est un choix judicieux qui saura satisfaire le gabarit de tous les conducteurs et ce, tant masculins que féminins. Par contre, la boîte manuelle permet d'exploiter davantage la puissance et le couple du moteur.

Publicité

Compte tenu de la vocation de cette Jeep, il est essentiel avant l'achat de faire vérifier l'ensemble du véhicule par des techniciens qualifiés à l'affut de ses moindres faiblesses.

>>> Pour plus de d'information sur la valeur de revente, les détails techniques et les rappels, consultez cette fiche.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Escape 2012: Rideau

Ford - Escape 2012: Rideau

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer