article:4445626:article

Ferrari FF: L'art du compromis

La Ferrari FF.

Agrandir

La Ferrari FF.

Photo Éric LeFrançois, collaboration spéciale

Publicité

Publicité

Éric Lefrançois | La Presse

Publié le 3 mars 2011 | Mise à jour le 5 mars 2011 à 10h44

Genève - Rien à faire. En contemplant la Ferrari FF, on ne peut s'empêcher de croire qu'elle aurait été plus révolutionnaire encore avec deux portes additionnelles. Un avis que ne partage pas la marque italienne. Plutôt que de suivre les traces d'Aston Martin (Rapide) ou Porsche (Panamera), Ferrari préfère nous servir un coupé étiré, un peu comme un espresso allongé. Une forme singulière que nos amis anglais cataloguent comme un «shooting brake» ou si vous préférez l'expression française «break de chasse».

Même si l'accès aux places exige certaines contorsions, les deux occupants qui s'assoiront à l'arrière ne trouveront rien à redire sur l'espace qui leur est alloué. À la condition bien sûr de mesurer moins de 1,95 mètre. C'est tout de même mieux que la 612 Scaglietti, autre modèle quatre places de la marque, dont la production va s'arrêter dans les prochaines semaines.

FF pour Four Four. Quatre places, mais aussi quatre roues motrices. Une première chez Ferrari. Entièrement développé dans les ateliers de Maranello, fief de la marque, ce rouage intégral se double d'un contrôle dynamique de motricité qui intervient sur chacune des roues et ce, de façon indépendante. Ferrari n'en dit pas plus sur le mode de fonctionnement de ce dispositif si ce n'est de souligner «qu'il est le plus léger de sa catégorie».

Sous le capot interminable, toute la place est prise (enfin presque) par le nouveau moteur V12 de 6,3 litres. Dotée de l'injection directe, cette mécanique fait galoper 600 chevaux à 8 000 tours-minute. Pour faire passer la puissance à la chaussée, Ferrari a recours à une boîte 7 rapports à double embrayage, mais dotés d'un dispositif de coupure automatique à l'arrêt (réduction des émissions polluantes oblige).

Avec une masse répartie presque équitablement entre les deux trains roulants ( 47% vers l'avant et 53% vers l'arrière), un rapport poids-puissance de 2,7 kg/chevaux, la FF s'annonce aussi équilibrée que véloce. À ce sujet, Ferrari revendique un 0 à 100 km/h en 3,7 secondes et une vitesse maximale de 335 km/h.

Les premières livraisons de la FF débuteront à l'été. Aucun prix n'a encore été communiqué.

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer