article:4442674:article

Du disgracieux au superbe

La Nissan 370Z

Agrandir

La Nissan 370Z

Photo fournie par Nissan

Publicité

Publicité

Charles René | La Presse

Publié le 21 décembre 2009 | Mise à jour le 23 décembre 2009 à 05h01

Voici dix véhicules qui ont marqué le monde de l'automobile pour le meilleur et pour le pire.

Ford Transit Connect

 

Difficile de cerner l'engin. Cet espèce d'hybride entre voiture compacte et camion de livraison, formule largement utilisée sur le Vieux Continent, est très pratique, c'est indéniable; mais beau? Rien n'est moins sûr. On a tendance, lorsqu'on le regarde de profil, à voir une Ford Focus surmontée d'une boîte pour camionnette Fibrobec. L'ensemble est tout sauf homogène. Le pare-brise est immense, trop pour les dimensions de la chose. La version équipée de sièges à l'arrière est d'ailleurs encore plus hideuse, avec sa deuxième rangée de fenêtres qui prolonge l'horreur vitrée ondulée sur ses jupes.

Kia Amanti

Publicité

Proposée depuis 2004 par Kia, cette berline se veut le modèle le plus luxueux du constructeur coréen. Elle est un véritable «?running gag?» depuis son dévoilement, de par son côté anachronique. De face, l'Amanti ressemble à une pâle copie d'une Mercedes Classe-E 1996, avec ses phares ovales qui côtoient une grille centrale striée de manière transversale et longitudinale. L'arc du toit, très plongeant à l'avant comme à l'arrière, est affreusement mis à contribution dans le design, comme si l'on voulait rendre hommage de manière très malhabile à la vénérable Jaguar S-Type 3.8 des années 60. Que dire de l'arrière, sinon qu'il y a beaucoup de Lincoln Town Car là-dedans (et ce n'est pas une magnifique référence).

Lincoln Navigator

Symbole de richesse, de démesure, de succès chez les rappeurs américains (bien que beaucoup moins puissant que le Cadillac Escalade), le Navigator est imposant, presque vulgaire. En fait, sa partie avant est la transposition même du kitsch sur un camion. Pas assez d'une grille titanesque? Aussi bien en faire deux et contribuer à rendre sa laideur encore plus aiguë. L'usage à outrance d'appliques et de moulures de chrome n'aide en rien. Pour ce qui est du capot, il est bombé pour aucune raison particulière. L'arrière se passe de commentaires, si ce n'est que le pot d'échappement semble superflu, de par sa petitesse, et perdu dans cette imposante masse métallique.

Porsche Panamera

Porsche Panamera

Photo Éric LeFrançois, collaboration spéciale, La Presse

Agrandir

Porsche Panamera

La Panamera se veut la première berline produite à grande diffusion par le constructeur de Stuttgart. Il est bizarre de constater à quel point les designers de Porsche ont pu rater une si belle occasion de créer un chef-d'oeuvre sur le plan esthétique. En fait, les mauvaises langues disent qu'elle ressemble étrangement à un Porsche Cayenne écrasée. C'est la partie arrière qui désole. Le problème, c'est qu'elle semble avoir été empruntée à la 911, un coupé à moteur arrière. Transposer le tout à une berline à moteur avant a été une opération très périlleuse. Nous pourrions y voir une Citroën DS moderne gauchement dessinée...

Rolls-Royce Phantom

Rolls-Royce est le paroxysme de l'opulence britannique depuis ses premiers balbutiements en 1904. Cette opulence caractéristique est toujours intacte, la beauté en moins. La partie avant de la Phantom, porte-étendard de la marque, est d'une laideur extraordinaire. Sa grille imitant le radiateur de ses aïeules n'est qu'un clin d'oeil raté. Ses phares rectangulaires sans vie détonnent avec la rondeur des petits phares du dessous. Le Spirit of Ecstasy ne devrait pas trôner sur l'avant d'une bagnole du genre.

Mentions déshonorables

Honda Insight, Infiniti QX56, Lincoln MKT

 

Consultez la galerie complète de nos cinq voitures au design raté.

Et le beau...

Aston Martin V8 Vantage

La V8 Vantage est le modèle d'entrée de gamme du constructeur anglais. C'est néanmoins la plus belle Aston Martin. Ses dimensions plus réservées que celles de ses soeurs cachent un charme réservé, mais bien réel. Ce charme réside dans sa pureté, il n'y a pas de flafla, seulement un ensemble cohérent, magnifique. La calandre, concave en ses angles supérieurs, rappelle l'important héritage de la marque et complète le faciès surmonté par un capot peu plongeant. Les phares arrière écorchés par des traits aux couleurs de la carrosserie ajoutent à son originalité, réservée mais sublime.

Hyundai Genesis Coupe

Véritable électrochoc que cette Genesis. Premier coupé sport du fabricant, c'est l'aboutissement d'une saisissante étude de style. En fait, lorsque l'on s'attarde à sa partie avant, on dénote une agressivité magnétisante. Sa calandre menue laisse une grande place aux immenses phares. Le renflement des ailes arrière, résultat d'une voie arrière légèrement plus large, ajoute au trapu, au massif de l'oeuvre. Il y a, certes, quelques ressemblances avec l'Infiniti G37, mais pas assez pour en tenir compte. Il ne lui manque qu'un nom pour s'affirmer totalement.

Nissan 370z

La 350Z était déjà, lors de son lancement en 2003, un fort bel engin, empreint d'inédit. Sa descendante, la 370Z, repousse cette pertinence à un autre niveau. Plus courte et plus large, elle envoûte. Elle explore des avenues jusque-là inexplorées. Ses phares, filiformes et en hameçon, captent l'oeil. La ligne du toit, décrivant un angle obtus à partir du point culminant des glaces latérales, soutient cette fraîcheur insufflée. Les jantes sont également d'une grande beauté?: leurs branches, appuyées sur l'intérieur de leur circonférence via de petits triangles rectangles, séduisent.

 

Mercedes Classe CLS

Mercedes la qualifie de coupé à quatre portières. Le terme porte indéniablement à confusion, tant il semble digne d'un oxymore. Cependant, dès que l'on scrute la CLS, on peut y trouver un sens. Cette berline a un arc de toit très peu prononcé, très lisse, sans aspérité, et des fenêtres qui l'épousent, un peu comme un coupé. C'est tout simplement la plus belle berline au monde. En livrée AMG, cette noble dame bénéficie à des endroits stratégiques (jantes, jupes de bas de caisse, etc.) de certains artifices qui accentuent son charme.

Mercedes Classe GLK.

Mercedes Classe GLK.

Photo fournie par Daimler AG

Agrandir

Mercedes Classe GLK

Le GLK est certainement le plus bel utilitaire sport actuellement sur le marché. En fait, cette beauté réside, comme c'est souvent le cas, dans son anticonformisme très moderne. Sa ligne de caisse assez basse permet une fenestration imposante, un peu à la manière du Classe G. Néanmoins, ces proportions sont magnifiquement mises à profit. Latéralement, certains éléments, comme une partie creuse qui commence un peu en bas des poignées, accroissent cette recherche de détails pour former un tout homogène. Le capot prolonge joliment les ailes avec son renflement, un peu à la manière d'un classique, le Land Rover Serie II.

Mentions honorables

Ford Mustang, Maserati GranTurismo, Volkswagen GTI

 

Consultez la galerie complète des cinq plus belles voitures de 2009.

Comparer des véhicules »

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer