Buick LaCrosse: ce n'est qu'un au revoir

Apparue sur le marché en 2010, la Buick... (Photo fournie par General Motors)

Agrandir

Apparue sur le marché en 2010, la Buick LaCrosse a atteint un stade de mise au point difficile à surpasser. Ci-dessus, le modèle 1SL AWD 2016.

Photo fournie par General Motors

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Éric LeFrançois

collaboration spéciale

La Presse

À l'occasion du Salon de Los Angeles, Buick a soulevé le voile qui recouvre les formes de sa future LaCrosse. C'est donc dire que le modèle dont il est question ici est sur le point de tirer sa révérence.

Le modèle qui lui succédera reprendra à son compte plusieurs des codes esthétiques apparus sur l'étude Avenir et qui, d'ici 2018, seront intégrés à l'ensemble de la gamme Buick. Nous n'en sommes pas encore là, et la génération actuelle de LaCrosse demeure à l'affiche encore quelques mois avant de tirer sa révérence. 

Avis aux amateurs de bonnes affaires, Buick proposera assurément une pluie de rabais dans les semaines à venir.

Outre un prix plus avantageux, l'acheteur éventuel trouvera aussi un autre motif de satisfaction à l'égard de ce véhicule: sa fiabilité. Apparue sur le marché en 2010, cette deuxième génération a aujourd'hui atteint un stade de mise au point difficile à surpasser. 

En effet, au cours des six dernières années, la plus opulente des berlines Buick n'a guère évolué. L'habitacle demeure l'un des plus spacieux de la catégorie. La présentation intérieure n'a rien de bien original, mais respire toutefois la qualité.

Sous le capot, la LaCrosse propose deux mécaniques, dont une à quatre cylindres. Toutefois, pour bénéficier du rouage intégral, il faut impérativement opter pour le V6. D'une cylindrée de 3,6 L, cette motorisation s'arrime à une boîte automatique à six rapports qui parfois hésite avant d'enclencher ses rapports.

Performances honnêtes

Considérant la nature et le poids de cette auto, les performances sont honnêtes, sans plus. En revanche, le confort de roulement et la qualité de l'insonorisation sont étonnants. Loin de se conduire comme un paquebot privé de gouvernail, la LaCrosse se débrouille plutôt bien une fois armée d'un rouage à quatre roues motrices, même si celui-ci ne s'enclenche que si les roues avant perdent de leur motricité. Ce dernier permet de repousser le sous-virage (tendance à tirer tout droit dans les virages) qui touche les versions tractées, en plus d'offrir un comportement plus sûr.

Partager

Comparer des véhicules »

1 Buick - Verano 2015

Buick - Verano 2015

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer