Chevrolet Colorado/GMC Canyon: les sauveurs

Le GMC Canyon... (Photo fournie par le constructeur)

Agrandir

Le GMC Canyon

Photo fournie par le constructeur

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Éric LeFrançois

collaboration spéciale

La Presse

Les acheteurs de Chevrolet Colorado et de GMC Canyon sont «plus éduqués, plus jeunes et aussi plus urbains» que ceux qui se procurent une camionnette pleine grandeur. Voilà le constat d'une étude interne réalisée par la direction de la General Motors qui se félicite encore d'avoir investi dans ce segment de marché que l'on disait moribond.

Le Chevrolet Colorado... (Photo fournie par le constructeur) - image 1.0

Agrandir

Le Chevrolet Colorado

Photo fournie par le constructeur

Le GMC Canyon... (Photo fournie par le constructeur) - image 1.1

Agrandir

Le GMC Canyon

Photo fournie par le constructeur

Le succès remporté par ce duo de General Motors donne aujourd'hui des idées à la concurrence. On raconte que Ford, FCA et Hyundai, pour ne nommer que ces trois-là, songent à rejoindre ce segment longtemps dominé par les marques japonaises.

Moins encombrant que les grosses camionnettes - vendues pourtant à peine plus cher - ce tandem est parfait pour déménager au pied levé le petit canapé de grand-mère ou embarquer des vélos pour peu que l'on évite soigneusement la configuration de base (5,2 pi) dont on ne voit guère l'utilité.

En configuration «multiplace» (Crew Cab), cinq personnes peuvent prendre place dans l'habitacle, mais celles qui s'installent à l'arrière devront se serrer un peu et composer avec un dossier planté trop à la verticale pour être réellement confortable. C'est toujours mieux que la version à cabine allongée, également au catalogue, peu pratique, mais plus accessible financièrement. Pour peu que les places disponibles soient occupées, l'embarquement du moindre sac de voyage exige que l'on rogne sur l'espace vital des passagers. Dans ce cas, pas le choix, si l'on envisage d'emporter quelques bagages, il faudra inévitablement couvrir la benne d'une bâche ou, mieux encore, d'un couvercle rigide.

Longtemps connue pour sa rusticité, la camionnette - petite ou grosse - a été mise au goût du jour et n'a pour ainsi dire rien à envier aux autres catégories de véhicules. Cela dit, réglons en deux lignes le sort de la mécanique de service, un quatre-cylindres de 2,5 L. Ce dernier développe 200 chevaux et s'arrime en exclusivité à une boîte manuelle à six rapports, mais seulement lorsque le rouage d'entraînement ne compte que deux roues motrices. Mieux vaut se tourner vers le V6 3,6 L qui consomme à peine davantage. Et la mécanique turbodiesel? Un bon choix, mais celle-ci entraîne hélas un déboursé très important et se réserve exclusivement aux déclinaisons les plus coûteuses.

--------------------

ON AIME

> Moteur V6 efficace et robuste

> Comportement routier sain

> Configurations multiples

ON AIME MOINS

> Diamètre de braquage important

> La benne de 5,2 pi peu pratique

> Le prix demandé pour la mécanique diesel

--------------------

Fourchette de prix: 20 895 $ à 37 505 $

Frais de transport et de préparation: 2045 $

Garantie de base: 3 ans/60 000 km

Capacité de remorquage maximale: 3175 kg

Pour en savoir plus: www.gmcanada.com

Partager

Comparer des véhicules »

1

Chevrolet - Spark 2015

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer