Chrysler Pacifica: dans l'air du temps

La Chrysler Pacifica... (Photo fournie par le constructeur)

Agrandir

La Chrysler Pacifica

Photo fournie par le constructeur

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Éric LeFrançois

collaboration spéciale

La Presse

La fourgonnette qui a fait une bonne partie de la renommée de Chrysler au début des années 80 abandonne ses rondeurs fonctionnelles pour des formes biseautées et oblongues. Elle renonce aussi à son comportement routier insipide et sans saveur pour un «toucher de route» plus affûté. Ces changements - et il y en a bien d'autres - étaient nécessaires pour revitaliser ce concept aujourd'hui répudié par de nombreux consommateurs.

La Chrysler Pacifica... (Photo fournie par le constructeur) - image 1.0

Agrandir

La Chrysler Pacifica

Photo fournie par le constructeur

La Chrysler Pacifica... (Photo fournie par le constructeur) - image 1.1

Agrandir

La Chrysler Pacifica

Photo fournie par le constructeur

En rompant avec une idée dépassée de l'automobile, la Pacifica «veut épouser les nouvelles valeurs d'une société qui a changé».

Cette cinquième génération multiplie donc les signes d'allégeance à ces «faux 4 x 4» qui se vendent comme des petits pains chauds. La calandre, quasi absente sur les précédentes générations, est plongeante et surdimensionnée, la garde au sol est plus élevée de 4 cm et le profil très étiré se resserre de manière particulière au niveau de la partie arrière afin d'améliorer l'aérodynamisme. L'originalité de cette poupe est accentuée par la chute de la ligne de toit et le dessin étiré de la vitre de custode. La Pacifica a également largement remanié son habitacle, dont la présentation réalise un saut en qualité.

Cette nouvelle génération s'est allégée, ne dodeline plus dans les virages et, sans faire aussi bien qu'une berline, paraît à son affaire sur les routes sinueuses. Le groupe motopropulseur (V6 de 3,6 litres et boîte automatique à 9 rapports) affiche d'honnêtes prestations. Plus intéressant encore, à compter de l'automne, la Pacifica sera également proposée avec un groupe propulseur hybride - une première dans ce segment. Cette déclinaison, dont on sait encore peu de choses, permettra de rouler une trentaine de kilomètres sans faire fumer ses échappements.

La Pacifica capte quelques legs du monospace d'autrefois. La modularité reste l'un de ses points forts et, grâce à un pare-brise de grande taille, l'habitacle bénéficie d'une luminosité souvent inconnue dans les VUS existants. De plus, avec son plancher plat et ses sièges qui se calent aisément sous le plancher, la Pacifica est pensée comme une plateforme de type Lego. Cette flexibilité permet à peine de relativiser le défaut congénital de toutes les fourgonnettes (et des VUS à sept ou à huit places): la modeste capacité du coffre lorsque tous les sièges sont occupés.

--------------------

ON AIME

> Silence de l'habitacle

> Version hybride prometteuse

> Polyvalence et fonctionnalités

ON AIME MOINS

> Autonomie du réservoir de carburant

> Absence d'un rouage intégral

> Prix élevé

--------------------

Fourchette de prix: de 43 995 $ à 52 995 $

Frais de transport et de préparation: 1795 $

Garantie de base: 3 ans/60 000 km

Capacité de remorquage maximale: 1633 kg




Comparer des véhicules »

1 Chrysler - 200 2015

Chrysler - 200 2015

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer