| Commenter Commentaires (18)

Ford Escape 2013: Plus spacieux, plus sophistiqué et plus cher

  • Le Ford Escape 2013. (Photo fournie par Ford)

    Plein écran

    Le Ford Escape 2013.

    Photo fournie par Ford

  • 1 / 8
  • Le Ford Escape 2013. (Photo fournie par Ford)

    Plein écran

    Le Ford Escape 2013.

    Photo fournie par Ford

  • 2 / 8
  • Le Ford Escape 2013. (Photo fournie par Ford)

    Plein écran

    Le Ford Escape 2013.

    Photo fournie par Ford

  • 3 / 8
  • Le Ford Escape 2013. (Photo fournie par Ford)

    Plein écran

    Le Ford Escape 2013.

    Photo fournie par Ford

  • 4 / 8
  • Le Ford Escape 2013. (Photo fournie par Ford)

    Plein écran

    Le Ford Escape 2013.

    Photo fournie par Ford

  • 5 / 8
  • Le Ford Escape 2013. (Photo fournie par Ford)

    Plein écran

    Le Ford Escape 2013.

    Photo fournie par Ford

  • 6 / 8
  • Le Ford Escape 2013. (Photo fournie par Ford)

    Plein écran

    Le Ford Escape 2013.

    Photo fournie par Ford

  • 7 / 8
  • Le Ford Escape 2013. (Photo fournie par Ford)

    Plein écran

    Le Ford Escape 2013.

    Photo fournie par Ford

  • 8 / 8

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

La concurrence anticipait ce jour depuis longtemps. Ça y est: l'Escape remet son titre de meilleur vendeur de la catégorie en jeu. Pour conserver sa couronne, ce multisegment américain se fait plus spacieux, plus sobre et plus sophistiqué. Et, hélas, plus cher aussi!

A priori, la fourchette de prix de l'Escape demeure sensiblement la même. Toutefois, en y regardant de plus près, il y a un prix à payer pour avoir droit aux mécaniques les plus avant-gardistes et aux accessoires que Ford vante dans ses publicités. Le hayon qui s'ouvre tout seul en balayant le pied sous le parechoc, par exemple, ne se retrouve pas sur la S - le modèle de base - vendu 23 149$. Celle-ci ne permet pas non plus de bénéficier du rouage intégral (seules les roues avant sont motrices), ni des motorisations Ecoboost. En fait, l'acheteur n'a droit qu'au moteur quatre cylindres de 2,5 litres qui siégeait sous le capot de l'ancien modèle. Une mécanique fiable et éprouvée sans l'ombre d'un doute. Mais celle-ci n'exploite aucune avancée sur le plan technique, comme l'injection directe, susceptible de la rendre plus économique à la pompe. Les moteurs 1,6 et 2 litres suralimentés par turbocompresseur également offerts à bord de l'Escape, eux, si.

Ford prétend que le modèle de base ne représentera que 10% de ses ventes. Selon le constructeur américain toujours, le client préférera opter pour la livrée SE. Celle-ci entraîne un déboursé de 28 549$, soit 5000$ de plus que la S. C'est beaucoup d'argent, mais c'est le prix à payer pour retenir les services d'un 1,6 litre (ou du 2 litres à la condition de payer un autre supplément), mais aussi d'un système de divertissement et de communication Sync et de jantes en alliage. À ce sujet, le modèle d'entrée de gamme couvre ses roues d'acier de vulgaires enjoliveurs. Et pour agrafer la traction intégrale, un autre supplément - 2200$ cette fois - sera exigé. Ford pousse le bouchon encore plus loin avec ses versions SEL et - surtout - Titanium. Cette dernière se positionne en concurrence directe avec les BMW X1, Audi Q5 et Mercedes GLK. Tous des véhicules offrant une garantie de base plus généreuse, une valeur à la revente plus élevée et une image plus valorisante.

Cela dit, il semble peu probable que l'Escape S à moteur 2,5 litres ait un avenir. Déjà, la rumeur circule que le constructeur américain songe à inscrire un multisegment plus compact au sein de sa gamme: l'EcoSport. Ce modèle, dévoilé en janvier dernier au salon automobile de New Delhi, fait actuellement carrière dans certains pays dits émergents (Inde, Chine, Russie, Brésil). Celui-ci repose sur une architecture similaire à la petite Fiesta alors que l'Escape, lui, reprend à son compte la plateforme - modifiée il va sans dire - de la Focus.

Publicité

Des composants semblables, mais une conduite tout de même différente en raison du centre de gravité plus élevé de ce multisegment et de son poids. L'Escape est lourd. Beaucoup trop lourd en fait, si on le compare à certaines récentes créations dans la catégorie. Une plus grande attention dans ce domaine aurait très certainement contribué à un meilleur rendement des mécaniques - le 1,6 litre notamment - plus vives encore et à un comportement plus agile. À ce sujet, l'Escape se défend plutôt bien. Il n'a certes pas un caractère aussi sportif qu'un CX-5 (Mazda), mais le Ford paraît tout de même moins empesé qu'une Honda CR-V. Surtout lorsque vient le moment de modifier rapidement la trajectoire désirée. On regrette seulement que la direction communique vaguement l'emplacement des roues directrices. À ce désagrément, il convient d'en ajouter un second: le fort diamètre de braquage. Celui-ci complique les manoeuvres de stationnement.

 

Les places  arrière du nouvel Escape sont... (Photo fournie par Ford) - image 2.0

Agrandir

Les places arrière du nouvel Escape sont plus spacieuses, notamment au niveau des jambes et des hanches. En revanche, la banquette est peu confortable.

Photo fournie par Ford

De toutes les mécaniques offertes, le 2 litres est sans contredit celui qui sied le mieux à ce véhicule. Vif et plein d'entrain, ce moteur fait des étincelles au chapitre des performances. C'est mon préféré. Le 1,6 litre ne doit pas être écarté pour autant. Il ne tarde pas à passer à l'action et crée même l'illusion de mouvoir l'Escape avec rapidité. Il n'en est rien, ce moteur manque de souplesse et s'essouffle assez rapidement. D'ailleurs, il met près de 10 secondes à atteindre les 100 km/h après un départ arrêté. Les reprises ne sont pas plus toniques et ce 1,6 litre doit une fière chandelle à la boîte semi-automatique qui l'accompagne. Celle-ci fait l'impossible pour garder le moteur dans sa plage optimale. Au-delà des performances pures, la vraie déception touche la consommation. Au cours de cet essai, il m'a été impossible de passer sous la barre des 10 L/100 km. De plus, la petitesse du réservoir d'essence (57 litres) limite l'autonomie.

Copier-coller

Le propriétaire d'une Focus ne se sentira pas dépaysé à bord de l'Escape. Le mobilier est sensiblement le même. L'emplacement des commandes aussi. Le souci des détails est apparent à plusieurs endroits et la qualité des matériaux se situe dans la bonne moyenne, sans plus.

Les dimensions accrues du châssis favorisent principalement les places arrière. Celles-ci sont plus spacieuses, notamment au niveau des jambes et des hanches. En revanche, la banquette est peu confortable. Celle-ci a été considérablement amincie pour permettre de rabattre les dossiers bien à plat.

Par rapport aux véhicules concurrents, l'Escape ne tient pas le haut du pavé. Mais le modèle qui l'a précédé non plus. Et cela ne l'a pas empêché d'être le numéro 1 de sa catégorie pour autant. Voyons voir dans un an.

Le Ford Escape 2013.... (Photo fournie par Ford) - image 3.0

Agrandir

Le Ford Escape 2013.

Photo fournie par Ford

ON AIME

> Liste impressionnante d'accessoires

> Comportement neutre

> Présentation valorisante

ON AIME MOINS

> Poids élevé

> Consommation et autonomie

> Prix corsé

FICHE TECHNIQUE

> Fourchette de prix: 23 149$ à 39 149$

> Transport et préparation: 1550$

> Garantie de base: 3 ans/60 000 km

> Consommation obtenue lors de l'essai: 10,2 L/100 km

> Visible dans les concessions: maintenant

> Pour en savoir plus: www.ford.ca

> Moteur: L4 DACT 1,6 litre - turbo

> Puissance (moteur essence): 173 ch à 5750 tr/min

> Couple (moteur essence): 184 lb-pi à 2500 tr/min

> Poids: 1653 kg

> Rapport poids-puissance: 9,55 kg/ch

> Mode: intégral (4 roues motrices)

> Transmission (série): semi-automatique 6 rapports

> Transmission (optionnelle): aucune

> Direction/braquage: crémaillère/11,8 mètres

> Freins (av-arr): disque/disque

> Pneus: 235/55R17

> Capacité/type de carburant: 57 litres/ordinaire

Partager

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Explorer 2014

Ford - Explorer 2014

1 Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

Ford - Mustang 2012: Bon jusqu'à la dernière goutte...

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer