Honda CR-V: valeur sûre

Le Honda CR-V... (Photo fournie par Honda)

Agrandir

Le Honda CR-V

Photo fournie par Honda

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Éric LeFrançois

collaboration spéciale

La Presse

À moins d'être entré dans le cercle des initiés déjà, le succès commercial du Honda CR-V garde une part de mystère. Ce modèle n'a rien de très flamboyant. En apparence, ce véhicule qui défile à bon rythme sur la chaîne d'assemblage d'Alliston, en Ontario, est même tout ce qu'il y a de plus banal. Les transformations apportées à la livrée 2016 lui donnent un air plus sérieux, mais n'allègent en rien la partie arrière, qui paraît toujours aussi lourde et bossue.

Avant d'amasser la poussière des musées, cette quatrième génération entame son dernier tour de piste en évitant soigneusement de s'écarter de ce qui a fait sa bonne fortune. En clair: sa polyvalence, même si celle-ci a déjà été supérieure. Rappelez-vous l'époque où le CR-V nous était servi avec une table de pique-nique. Ou encore avez-vous en mémoire que la tablette suspendue entre les sièges avant s'escamotait pour faciliter le passage vers les places arrière? Il y a les bons et les mauvais souvenirs aussi. Comme ce lourd hayon (normal, la roue de secours y était accrochée) qui s'ouvrait sur le trottoir. Peu pratique et dangereux également.

Le comportement routier de ce Honda ne peut être qualifié de très amusant. La direction a gagné en rapidité et les mouvements de caisse sont mieux maîtrisés. On note avec plaisir une stabilité légèrement accrue sans que cela ne le rende guère plus vivace sur un parcours sinueux. La suspension demeure sèche, particulièrement sur une chaussée dégradée. Cette critique se trouve partiellement atténuée par la qualité des sièges qui figurent, encore aujourd'hui, parmi les meilleurs du segment.

Sous le capot le moteur de 2,4 L a gagné en souplesse et le couple se manifeste plus tôt. L'économie de carburant est meilleure aussi, mais le crédit ne revient pas qu'au seul moteur, mais aussi à la boîte à variation continue (CVT) qui l'accompagne. Son mode de fonctionnement demeure transparent jusqu'à 4000 tr/min. Après, ça gronde un peu.

Si tous les ingrédients sont réunis pour abaisser le coût d'utilisation, les frais d'acquisition, eux, demeurent plus élevés que la moyenne de ses concurrents. Sa valeur résiduelle l'est généralement aussi.

Partager

Comparer des véhicules »

1

Honda - Fit 2015

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer