Honda Civic: attendue au tournant

  • Honda Civic 2016 (PHOTO FOURNIE PAR HONDA)

    Plein écran

    Honda Civic 2016

    PHOTO FOURNIE PAR HONDA

  • 1 / 7
  • Honda Civic 2016 (PHOTO FOURNIE PAR HONDA)

    Plein écran

    Honda Civic 2016

    PHOTO FOURNIE PAR HONDA

  • 2 / 7
  • Honda Civic 2016 (PHOTO FOURNIE PAR HONDA)

    Plein écran

    Honda Civic 2016

    PHOTO FOURNIE PAR HONDA

  • 3 / 7
  • Honda Civic 2016 (PHOTO FOURNIE PAR HONDA)

    Plein écran

    Honda Civic 2016

    PHOTO FOURNIE PAR HONDA

  • 4 / 7
  • Honda Civic 2016 (PHOTO FOURNIE PAR HONDA)

    Plein écran

    Honda Civic 2016

    PHOTO FOURNIE PAR HONDA

  • 5 / 7
  • Honda Civic 2016 (PHOTO FOURNIE PAR HONDA)

    Plein écran

    Honda Civic 2016

    PHOTO FOURNIE PAR HONDA

  • 6 / 7
  • Honda Civic 2016 (PHOTO FOURNIE PAR HONDA)

    Plein écran

    Honda Civic 2016

    PHOTO FOURNIE PAR HONDA

  • 7 / 7

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Éric LeFrançois

Collaboration spéciale

La Presse

La neuvième génération de la Civic (2011-2015) ne laissera pas un souvenir impérissable, aux yeux des critiques surtout. Celle-ci souffrait d'une finition légère, d'une suspension de bois et, pour couronner le tout, avait une personnalité aussi effacée que celle d'un ver de terre.

En fait, sa seule originalité se trouvait sans doute dans la forme hétéroclite de son tableau de bord. Certaines choses ont été corrigées en cours de route, mais le mal était fait. Et si la Civic est demeurée malgré ces avatars au sommet du palmarès des ventes canadiennes, cette performance est à mettre au crédit de l'impressionnante machine commerciale de Honda et de ses concessionnaires.

Le décor planté, passons à cette dixième génération chargée de nous faire oublier le (s) faux pas de la mouture précédente. Sage par nécessité, la nouvelle Civic est plus consensuelle que séductrice, mais cette fois pas désagréable à regarder et s'inscrit dans le registre de l'élégance sobre. Le nouveau dessin de sa carrosserie lui donne indiscutablement plus de tonus, plus de prestance, mais sans en faire une référence esthétique pour autant. Le style manque encore de cohérence : un peu lourd à l'avant et un peu emberlificoté à l'arrière.

Hormis en hauteur, cette dixième génération est légèrement plus imposante que le modèle qu'elle remplace et les gains matérialisés bénéficient aux occupants et à leurs bagages. Cette Honda dégage une belle habitabilité à l'arrière, mais elle se contente d'une garde au toit relativement basse, ne manqueront pas de relever les gens de plus de 1,80 m. En dépit d'une ouverture échancrée, le couvercle du coffre s'ouvre sur un espace beaucoup plus accueillant que celui de sa prédecesseure.

Au chapitre de l'aménagement intérieur, un domaine qui a longtemps été l'un de ses points forts avant de devenir banal, la marque n'a pas lésiné. La présentation générale est très soignée, de même que la découpe du tableau de bord, élégante et un brin futuriste avec ses compteurs digitaux au graphisme un peu suranné, toutefois. En revanche, que de bons mots pour la position de conduite plus agréable et les sièges joliment dessinés. L'ergonomie des commandes frise la perfection, mais certains détails sont toujours agaçants, comme le positionnement des prises USB/auxiliaire, logées dans la partie basse de la console, ou le manque de sensibilité des touches tactiles du système audio. Dans ce dernier cas, elles ont été, par chance, dupliquées au volant.

Talon d'Achille de la génération précédente, l'habitacle est pourvu de matériaux de très bonne facture, dans sa déclinaison Touring (la plus chère) à tout le moins. Cette dernière ne manque de rien et bénéficie de toutes les avancées de sécurité active proposées par Honda : régulateur de vitesse intelligent, capteurs de pluie des essuie-glaces et fonction de charge sans fil pour les téléphones portables. Mais toutes ces douceurs ont un prix qui ne place pas cette Civic à la portée de toutes les bourses.

DYNAMISME RETROUVÉ

Publicité

Déposée sur une toute nouvelle architecture qui, à terme, sera aussi partagée par d'autres véhicules de la gamme, la Civic fait, dès les premiers tours de roue, oublier sa devancière. Mieux suspendue qu'autrefois, la Civic se révèle plus confortable sur chaussée déformée, plus silencieuse et contrôle admirablement bien les mouvements de sa caisse. Autre agréable surprise, le freinage est apparu plus facile à moduler et, surtout, doublé d'un dispositif antiblocage à la fois plus perspicace et silencieux.

Allégée, bien insonorisée, la Civic est équipée d'une direction plus rapide, mais encore un brin trop légère, et le train avant est résolument plus accrocheur qu'autrefois dans les courbes. Qu'à cela ne tienne, la nouvelle Honda nous met tout de même rapidement en confiance et se révèle plus agréable à conduire que bon nombre de ses concurrentes, sans atteindre pour autant le bel équilibre des Volkswagen Golf et Mazda 3, les deux références en cette matière.

Côté moteurs, la seule réelle innovation est l'arrivée dans le catalogue du moteur suralimenté par turbocompresseur de 1,5 L du genre tempéré. Dotée de l'injection directe d'essence, cette motorisation, dont la puissance a été poussée à 174 chevaux, apporte un supplément d'âme à cette compacte japonaise. Doté d'une seule volute, le turbocompresseur affiche un léger temps de réponse à l'accélération, lequel peut être partiellement gommé en optant pour la position S (Sport) sur le sélecteur de vitesses. Ce moteur donne l'impression d'être plus vif que ne l'indique le temps mesuré à l'accélération (0-100 km/h en 7,5 s). La force de couple se manifeste de façon régulière et plutôt bien équilibrée dès 1700 tr/min. Nul doute que ce moteur n'en est qu'à sa première phase de développement et que Honda se garde une « marge de manoeuvre » pour pimenter les futures déclinaisons sportives de la Civic. 

Souhaitons seulement que ce faisant, la marque japonaise songe à offrir une boîte manuelle (non offerte avec ce moteur) en lieu et place de la CVT (automatique à variation continue) actuellement offerte. Cette dernière offre un rendement correct, mais sans plus, et l'on regrette toujours l'absence d'un mode de sélection manuel. Sans doute cette dernière critique s'atténuera lorsque les versions Si et Type-R promises dans la prochaine année descendront dans nos rues. Mais celles-ci vont coûter encore plus cher...

FICHE TECHNIQUE

L'ESSENTIEL

Marque/Modèle: Honda Civic Touring (2016)

Fourchette de prix: 15 990 $ à 26 990 $

Garantie de base: 3 ans/60 000 km

Consommation réelle: 8,7 L/100 km

Pour en savoir plus: www.honda.ca

TECHNIQUE

Moteur (essence): L4 DACT 1,5 turbo

Puissance: 174 ch à 6 000 tr/min

Couple: 162 lb-pi emtre 1 700 et 5 500 tr/min

Poids: 1326 kg

Rapport poids-puissance: 7,62 kg/ch

Mode: Traction

Transmission de série: Automatique à variation continue (CVT)

Transmission optionnelle: Aucune Direction

Diamètre de braquage (m): Crémaillère/10,9

Freins av-arr: Disque/Disque

Pneus (av-arr): 215/50R17

Capacité du réservoir: 47 L

Essence recommandée: Ordinaire

ON AIME

Moteur 1,5 litre turbo alerte

Boîte CVT bien adaptée

Habitacle valorisant (Touring)

ON AIME MOINS

Touring: un prix pas très Civic

Design tarabiscoté

Dégagement pour la tête

Partager

Comparer des véhicules »

1

Honda - Fit 2015

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer