Banc d'essai - Jaguar E-Pace : le bébé de la famille

  • Lancé il y a deux ans, le F-Pace a permis à la marque anglaise de doubler sa production. L'E-Pace, plus compact, vient lui prêter main-forte. Commercialisé d'ici peu, ce modèle devrait rajeunir la clientèle et lui aussi avoir un fort impact sur les ventes de Jaguar dans le segment des VUS compacts de luxe, catégorie en pleine expansion. ()

    Plein écran

    Lancé il y a deux ans, le F-Pace a permis à la marque anglaise de doubler sa production. L'E-Pace, plus compact, vient lui prêter main-forte. Commercialisé d'ici peu, ce modèle devrait rajeunir la clientèle et lui aussi avoir un fort impact sur les ventes de Jaguar dans le segment des VUS compacts de luxe, catégorie en pleine expansion.

  • 1 / 10
  • Jaguar E-Pace 2019 ()

    Plein écran

    Jaguar E-Pace 2019

  • 2 / 10
  • Jaguar E-Pace 2019 ()

    Plein écran

    Jaguar E-Pace 2019

  • 3 / 10
  • Jaguar E-Pace 2019 ()

    Plein écran

    Jaguar E-Pace 2019

  • 4 / 10
  • Jaguar E-Pace 2019 ()

    Plein écran

    Jaguar E-Pace 2019

  • 5 / 10
  • Jaguar E-Pace 2019 ()

    Plein écran

    Jaguar E-Pace 2019

  • 6 / 10
  • Jaguar E-Pace 2019 ()

    Plein écran

    Jaguar E-Pace 2019

  • 7 / 10
  • Jaguar E-Pace 2019 ()

    Plein écran

    Jaguar E-Pace 2019

  • 8 / 10
  • Jaguar E-Pace 2019 - banc d'essai Éric Lefrançois 5 mars 2018 - crédit: Jaguar Land Rover ()

    Plein écran

    Jaguar E-Pace 2019 - banc d'essai Éric Lefrançois 5 mars 2018 - crédit: Jaguar Land Rover

  • 9 / 10
  • Jaguar E-Pace 2019 ()

    Plein écran

    Jaguar E-Pace 2019

  • 10 / 10
Éric LeFrançois

Collaboration spéciale

La Presse

Avec près de 15 000 unités vendues l'an dernier sur le territoire canadien, les VUS compacts de luxe ne semblent pas peser très lourd, il est vrai. D'où l'importance de rappeler que l'offre actuelle se compte sur les doigts d'une seule main (BMW X1, Audi Q3, Infiniti QX30, Mercedes GLA). Outre Jaguar, des constructeurs comme Volvo (XC40) et Lexus (concept UX), pour ne nommer que ces deux-là, intégreront bientôt cette catégorie appelée à croître de manière exponentielle.

En raison de l'offre accrue, bien sûr, mais aussi parce que ces modèles s'engageront dans une sorte de chassé-croisé plutôt paradoxal avec les modèles issus de constructeurs généralistes. Ces derniers, avec des déclinaisons de plus en plus luxueuses (et coûteuses), comme les versions Overland du Jeep Cherokee (essayée la semaine dernière) ou Titanium du Ford Escape, multiplient les tentatives pour prendre pied au sein du cercle fermé des véhicules de luxe.

Les marques haut de gamme amorcent un mouvement inverse pour élargir leur assise et lancent des modèles financièrement plus accessibles. L'E-Pace participe à ce ballet.

SENS DU RACCOURCI

Pour accélérer la mise en circulation de l'E-Pace, Jaguar exploite au mieux la synergie avec sa consoeur Land Rover. Cette dernière lui fait « cadeau » d'une architecture conçue en partenariat avec Ford, au temps où il était propriétaire des deux marques anglaises... Aussi bien le dire, il y a de cela très longtemps.

Sans surprise, Jaguar soutient avoir révisé plusieurs éléments pour mieux adapter cette plateforme à ses besoins et à son identité de marque.

Parmi les transformations apportées à ce modèle, soulignons l'intégration de la suspension arrière à bras multiples de la berline XE et la conception des supports (suspension, direction et moteur) plus rigides. Aussi, pour réduire à la fois le poids du véhicule et son centre de gravité, plusieurs éléments sont en aluminium (capot, portières, hayon et toit). Enfin, l'E-Pace est équipé d'un rouage à quatre roues motrices nommé Active Driveline AWD.

Il bénéficie des principaux attributs du dispositif de Land Rover comme le contrôle de descente en pente, mais y ajoute de nouvelles fonctionnalités - contrôle assisté de la trajectoire plus sophistiqué et plus rapide - destinées à la rendre plus dynamique sur une chaussée asphaltée.

Au Canada, l'E-Pace ne soulève son capot qu'à des moteurs quatre cylindres 2 L de la famille Ingenium. Ce dernier se décline en deux puissances (P250 ou P300). Seule une boîte automatique à neuf rapports propose de relayer chevaux et couple aux roues motrices.

BABY JAGUAR

Surnommé Baby Jaguar par les Britanniques, ce VUS affiche des dimensions légèrement plus imposantes que celles de ses concurrents précités. Un avantage duquel Jaguar compte tirer profit, au même titre que la silhouette de ce modèle dont la partie arrière présente plusieurs similitudes avec la F-Type. Personne ne s'en plaindra.

Outre son dessin très pur, cette Jaguar a la particularité de « meubler » ses puits de roue avec des pneus de 21 po. Du jamais vu encore dans cette catégorie.

De sa taille supérieure, l'E-Pace ne tire pas tellement profit. Les portières antérieures étroites compliquent l'entrée et la sortie aux places arrière. Ces dernières sont relativement confortables pour deux, mais le dégagement au niveau des genoux - comme pour bien de ses concurrents - est compté. La place centrale ? N'en parlons pas. Elle est inconfortable et étroite. Alors pourquoi ne pas permettre dans ce cas que cette portion se rabatte ? Cela aurait ajouté à la modularité somme toute limitée de ce modèle.

Cela dit, le coffre se montre plutôt accueillant, et ce, malgré la forte inclinaison de l'ouvrant arrière.

La présentation générale est valorisante au premier coup d'oeil et rappelle beaucoup, encore une fois, celle de la F-Type avec cette poignée de maintien verticale enracinée au pied de la console et la simplicité des commandes de climatisation. Le bloc d'instrumentation virtuelle entièrement configurable est joliment exécuté et l'écran central, parfaitement intégré au tableau de bord.

PLUS TOUT-TERRAIN QUE SPORTIVE

Contact et déjà une petite déception. Le quatre-cylindres qui anime l'E-Type ne connaît rien à la musique. La sonorité est quelconque et ne comporte pas la signature auditive généralement associée à la marque anglaise. Qu'à cela ne tienne, les performances sont au rendez-vous pour peu que l'acheteur privilégie la déclinaison P300 (voir notre fiche technique), plus en adéquation avec la nature et le poids de ce véhicule.

Les performances affichées par ce 2 L suralimenté sont assez convaincantes, mais sa consommation l'est moins. De plus, ce moteur implanté transversalement est légèrement muselé par la boîte à neuf rapports qui l'accompagne.

Celle-ci, au rendement plutôt souple en conduite apaisée, perd littéralement la tête lorsque le pied droit se fait plus pressant sur la pédale d'accélérateur. Dès lors, la gestion des rapports apparaît plutôt étourdie.

Sur les routes sinueuses de Corse, l'E-Pace est apparu stable, plutôt agile, mais pas aussi sportif que souhaité. Le poids y est pour quelque chose, mais il y a aussi la direction qui n'offre pas le ressenti attendu d'une Jaguar. À titre de comparaison, les X1 et X2 de BMW procurent plus d'agrément à ce chapitre. Quant à l'amortissement, il est ferme (surtout avec les roues de 21 po) mais pas inconfortable pour autant, et ce, même en tout-terrain. À ce sujet, l'E-Pace est sans doute le plus performant de sa catégorie hors des sentiers battus. Mais quelle importance ?

Note de la rédaction : les frais de transport liés à ce reportage ont été payés par JLR Canada.

Trois fleurs, trois tomates

On aime 

Bouffée de fraîcheur dans un segment encombré 

Rouage intégral performant 

Volume du coffre 

On aime moins 

Train avant pas assez directeur 

Accès et dégagement à l'arrière 

Plateforme lourde et vieillissante

La facture

Marque/modèle : Jaguar E-Pace

Fourchette de prix : de 42 700 $ à 59 000 $

Frais de transport et de préparation : 2095 $ 

Garantie de base : 48 mois/80 000 km

Consommation réelle : 10,6 L/100 km

Chez les concessionnaires : maintenant

Concurrentes à suivre : Audi Q3, BMW X2, Lexus NX

Fiche technique

Moteur : L4 DACT 2 L turbocompressé

Puissance : 296 ch à 5500 tr/min

Couple : 295 lb-pi entre 1500 et 4500 tr/min

Poids : 1894 kg

Rapport poids/puissance : 6,4 kg/ch

Mode : intégral

Transmission de série : automatique 9 rapports

Transmission optionnelle : aucune

Diamètre de braquage : 11,4 m

Freins (av.-arr.) : disque-disque

Pneus (av.-arr.) : 235-55R19

Capacité du réservoir : 68,5 L

Essence recommandée : super 

Capacité maximale de remorquage : 1600 kg




Comparer des véhicules »

1 Jaguar - F-TYPE 2015

Jaguar - F-TYPE 2015

1 Jeep - Cherokee 2018

Jeep - Cherokee 2018

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box
image title
Fermer
image title
Fermer