Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux   

  • Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Plan latéral avant (Evox)

    Plein écran

    Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Plan latéral avant

    Evox

  • 1 / 10
  • Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Avant (Evox)

    Plein écran

    Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Avant

    Evox

  • 2 / 10
  • Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Arrière (Evox)

    Plein écran

    Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Arrière

    Evox

  • 3 / 10
  • Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Plan latéral arrière (Evox)

    Plein écran

    Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Plan latéral arrière

    Evox

  • 4 / 10
  • Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Siège du conducteur (Evox)

    Plein écran

    Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Siège du conducteur

    Evox

  • 5 / 10
  • Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Tableau de bord (Evox)

    Plein écran

    Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Tableau de bord

    Evox

  • 6 / 10
  • Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Siège du passenger (Evox)

    Plein écran

    Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Siège du passenger

    Evox

  • 7 / 10
  • Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Habitacle (Evox)

    Plein écran

    Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Habitacle

    Evox

  • 8 / 10
  • Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Coffre (Evox)

    Plein écran

    Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Coffre

    Evox

  • 9 / 10
  • Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Moteur (Evox)

    Plein écran

    Land Rover LR2 2013: Par monts et par vaux    - Traction intégrale, 4 portes - Moteur

    Evox

  • 10 / 10

Fiches techniques

Prix : de 44950 $ à 48750 $

Assurances : n.d $

Coût d'entretien : n.d $

Points forts

  • Motricité impressionnante
  • Bonne habitabilité
  • Mécanique éprouvée

Points faibles

  • Moteur parfois besogneux
  • Fiabilité autrefois douteuse
  • Présentation intérieure fade

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Jacques Duval
La Presse

Les gens de chez Land Rover jubilaient. Leur flegme anglo-saxon les empêchait sans doute de sauter de joie, mais après 21 jours sans pluie, sans neige, sans verglas ou autre entrave à la circulation automobile, la météo leur a livré ce qu'ils attendaient en optant pour le Québec comme site du lancement mondial de leur nouveau véhicule utilitaire sport, le LR2.

Ce cadeau du ciel fait de gros flocons de neige entremêlés de pluie abondante et noyés d'un épais brouillard était ardemment souhaité afin de démontrer les aptitudes hors route du LR2 face à un mélange de glace, de gadoue et d'ornières si profondes qu'il était périlleux d'essayer d'en sortir.

Car, de tous les 4X4 traditionnels sur le marché, les produits Land Rover ont toujours été reconnus comme étant d'habiles grimpeurs et il n'y a guère que le Jeep Wrangler qui puisse se mesurer à ces engins britanniques «when the going gets rough», pour employer une expression anglaise.  

Pour en faire la démonstration, les responsables de la marque avaient donc choisi la région de Montebello et ses sentiers en forêt pour nous faire conduire le LR2 dans des conditions dites «extrêmes». J'en ai eu pour preuve une excursion hors route à travers des sentiers pierreux, des ruisseaux à la profondeur des pare-chocs, des sols boueux à souhait et une infinie variété d'obstacles en apparence insurmontables. Pourtant, les seules cicatrices résultant d'une telle utilisation furent limitées au sous bassement du véhicule qui, plus souvent qu'à son tour, râpait le sol après une manoeuvre sur trois roues. Quant au bruit strident entendu par la suite en provenance de la roue avant gauche, il ne s'agissait, selon les mécanos, que d'un caillou coincé entre le disque et l'étrier. Rien de grave.  

Un véhicule comme le nouveau LR2 doit pouvoir se livrer à de tels exercices pour démontrer sa pleine valeur. Si l'on se fie aux statistiques, moins de 10 % des acheteurs de véhicules utilitaires sport les utilisent hors route. Certains sont trop luxueux pour se prêter à ce genre de cabrioles ou n'ont tout simplement pas les qualités de traction nécessaires pour abattre de dures besognes. En revanche, les acheteurs de Land Rover attachent beaucoup d'importance aux capacités tout terrain de leurs véhicules, d'où la nécessité de les confronter à des conditions extrêmes. L'efficacité du LR2 tient à de nombreux facteurs, principalement à ses quatre roues motrices permanentes et à son différentiel arrière Haldex à glissement limité. Le véhicule hérite également d'un dispositif appelé «Terrain Control» qui adapte automatiquement la force de traction à l'adhérence de chacune des roues. Et le système sait faire la différence entre la neige, le verglas, la boue, le sable et tutti quanti.

Au quotidien

Il n'en demeure pas moins qu'un Land Rover comme celui-là passera la majeure partie de son existence sur la route et qu'il est important de souligner aussi ce à quoi on doit s'attendre au quotidien d'un LR2 dans un environnement moins hostile.

Publicité

Sur route, ce VUS n'est pas désagréable à conduire. On y accède aisément malgré la hauteur des seuils de portes, les sièges sont confortables et la position de conduite correctement étudiée. Avec trois personnes dans le véhicule pendant toute notre randonnée, le dégivrage aurait pu toutefois être plus efficace. Des quatre versions existantes du LR2, le modèle SE proposé à 44 590$ est sans doute le plus intéressant grâce à un équipement de série qui comprend la majeure partie des accessoires vraiment utiles, que ce soit les jantes de 18 pouces ou les autres équipements électroniques d'aides à la conduite associés aux véhicules haut de gamme. La présentation intérieure est un peu fade, mais on appréciera par ailleurs les sièges en cuir et la grande clarté de l'habitacle, merci à un toit ouvrant double se prolongeant jusqu'aux places arrières.

Celles-ci, incidemment, sont très accueillantes en plus d'être légèrement surélevées afin de procurer une meilleure visibilité aux passagers. À part bien sûr lors des manoeuvres hors route, le confort de la suspension à quatre roues indépendantes n'est jamais remis en question. Quant au comportement routier, la direction ultra rapide confère une grande maniabilité au LR2 tandis que les quatre freins à disques assurent des arrêts stables en cas d'urgence.

 

Que ce soit sur trois roues ou sur quatre, le Land Rover LR2 est un véritable passe-partout capable d'affronter tout genre de terrain.

Que ce soit sur trois roues ou sur quatre, le Land Rover LR2 est un véritable passe-partout capable d'affronter tout genre de terrain.

Photo fournie par Land Rover

Ce Land Rover, qui fait carrière sous le nom de Freelander en Europe, se donne aussi un petit côté écologique en ayant troqué son moteur 6 cylindres en ligne pour un 4 cylindres turbo de 2 litres dont les 240 chevaux, couplés à une transmission automatique à 6 rapports, sont la plupart du temps à la hauteur de la situation. En chiffres, on peut compter sur un 0-100 km/h réalisable en 8,8 secondes avec une consommation moyenne de 11 litres aux 100 km.

Au terme d'un essai rarement aussi exhaustif, on peut conclure que la version 2013 du Land Rover LR2 joue son rôle de VUS avec une adresse peu commune. On aurait même de la difficulté à lui trouver un concurrent sérieux quand vient le moment de rallier des endroits reculés, sinon difficilement accessibles. En utilisation quotidienne cependant, il rejoint une profusion de modèles sans doute plus généreux en matière de luxe, de confort et de poudre aux yeux, et cela à des prix similaires. Conduire un Land Rover, toutefois, c'est faire partie d'une confrérie dont il faut connaître les prérogatives avant d'y adhérer.    


Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

Ford - Fusion 2012: L'apprentie sportive

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Commentaires (4)

Commenter cet article »

  • Vivement qu'ils les refassent totalement afin qu'ils soient un peu plus aux gouts du jour mais surtout qu'ils ressemblent plus au nouveau Ranger Rover IV.
  • J'ai jeté un bon coup d'oeil au LR2 au Salon. La visibilité est quasi-parfaite - pourquoi les autres fabricants réduisent-ils autant la surface vitrée? On voir parfaitement autour du LR2 et l'habitacle sobre est agréable, le tout au prix d'un Escape Titanium (qui partage le même moteur). Dommage que le réseau de concessionnaires soit aussi restreint, et que la fiabilité des composantes électroniques inquiète...
  • en regardant l'intérieur du coffre, je confirme quasiment. L'attache des dossier 60/40 et l'intrusion des amotisseurs sont trop pareil pour être du hazard!
  • Question: Est-ce que c'est possible que ce modèle ait été basé sur un Escape (ancienne génération)?
    Quelqu'un a une idée?
    Les proportions sont tellements pareil dedans et dehors

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Connectez-vous | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de lapresse.ca. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer