Mercedes CLA: l'étoile du peuple

La Mercedes CLA... (Photo fournie par Mercedes)

Agrandir

La Mercedes CLA

Photo fournie par Mercedes

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Éric LeFrançois

collaboration spéciale

La Presse

Présentée comme le nouvel instrument de conquête de la marque à l'étoile, la CLA de Mercedes n'a encore rien cassé au chapitre des ventes. Elle suscite sans doute l'envie pour ses tarifs attractifs, mais aussi pour sa ligne, directement inspirée de la CLS. Par contre, des éléments comme le recours à une banale tige métallique pour maintenir le capot en l'air ou encore des sièges que d'aucuns jugeront trop filiformes sur de longs parcours ressortent.

Présentée comme le nouvel instrument de conquête de... (Photo fournie par Mercedes) - image 1.0

Agrandir

Photo fournie par Mercedes

Le tableau de bord rappelle vaguement celui de la Classe B avec ses compteurs classiquement ronds, comme les buses d'aération de type aviation. Au centre, on retrouve, comme sortie de nulle part, la tablette électronique de Mercedes. Celle-ci se trouve en liaison avec le système Command, gestion centralisée de nombreux accessoires. Il se contrôle au moyen d'une molette placée au pied de la console.

À l'intérieur, pas la peine de sortir un ruban à mesurer, les places arrière sont étriquées. De plus, en raison du style plongeant de son toit, la CLA rend l'accès et la sortie difficiles à l'arrière. En revanche, les valises et autres objets voyagent plus librement dans le coffre grâce à un volume correct pour la catégorie.

Issue d'une architecture modulaire - similaire à celle de la Classe B -, la CLA est donc entraînée par ses roues avant (traction). Une version à quatre roues motrices (4Matic) est inscrite au programme et demeure «l'option» avec laquelle il faut prendre rendez-vous en raison de son efficacité beau temps, mauvais temps.

Présentée comme le nouvel instrument de conquête... (Photo fournie par Mercedes) - image 2.0

Agrandir

Photo fournie par Mercedes

Un quatre-cylindres 2 litres suralimenté par turbocompresseur se charge de mouvoir la CLA de sa position statique. Pour l'y aider, la CLA retient les services d'une boîte semi-automatique à double embrayage comptant sept vitesses.

Celle-ci comporte trois modes (Economy, Sport, Manuel) et aucun ne donne entière satisfaction. En mode Eco, elle castre les performances (autrement vives), en mode Sport, elle maintient trop longuement les rapports et, enfin, à Manuel, elle manque à la fois de rapidité et de souplesse. Puisqu'il faut choisir, aussi bien s'en tenir au mode Sport.

En ville, le rayon de braquage est court, mais l'épaisseur des montants et la structure tarabiscotée des vitres de custode arrière gênent la visibilité de trois quarts et les appuie-têtes de la lunette. Par chance, il y a une caméra de recul et des capteurs d'angles morts. Malgré une direction peu communicative, la CLA est rassurante par sa tenue de route prévisible et son souci de la sécurité.




Comparer des véhicules »

1

Mercedes-Benz - Classe-B 2015

1 Jeep - Cherokee 2017

Jeep - Cherokee 2017

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer