Volvo XC90 T8: le retour de Volvo

Le Volvo XC90 T8... (PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR)

Agrandir

Le Volvo XC90 T8

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

Publicité

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Publicité

Charles René
La Presse

Volvo a toujours été en marge des autres constructeurs. Il y a évidemment cette obsession pour la sécurité qui l'anime depuis ses débuts, en 1927. Mais au-delà de cette image de prudence, on a souvent vu Volvo oser, autant sur le plan technique que stylistique. Le magnifique coupé Volvo P1800 l'a démontré. De cet héritage, le XC90 T8 hybride rechargeable s'en approprie une grande partie, marquant le retour de la marque suédoise parmi les grands manufacturiers de luxe.

Volvo a toujours été en marge des autres... (PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR) - image 2.0

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

Son design

Le VUS intermédiaire insuffle sans conteste un nouveau dynamisme dans la gamme Volvo. Alors que plusieurs modèles de la marque cultivent leur anonymat, le XC90 émerge du lot avec une présentation très raffinée et cossue. La partie avant est d'ailleurs une belle réussite, avec sa calandre striée et les phares qui complètent les larges ailes avant. Pour un VUS, le coup d'oeil latéral est très intéressant. Le ratio portion avant/portières/portion arrière est très harmonieux, rien ne cloche. L'arrière reprend les inimitables feux épousant les piliers, un détail tout aussi pertinent que sécuritaire.

Volvo a toujours été en marge des autres... (PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR) - image 3.0

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

À bord

L'habitacle de ce XC90 est carrément somptueux, voire rafraîchissant. Un luxe sophistiqué qui marie les cuirs et les essences de bois dans un magnifique enchevêtrement. Évidemment, à près de 80 000 $, un tel niveau d'attention n'est pas surprenant, mais il dépasse largement ce que la plupart des rivaux japonais et allemands proposent. Outre cela, il appert incontournable de saluer le très grand confort des sièges, une spécialité que s'est forgée Volvo. L'espace avant et arrière est certes convenable, mais la troisième rangée sied uniquement à de jeunes enfants. Pour les bagages, le XC90 réserve 615 L lorsque la dernière rangée de sièges est rabattue. C'est acceptable, sans plus.

Volvo a toujours été en marge des autres... (PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR) - image 4.0

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

Sous le capot

En livrée T8, le XC90 est doté d'un groupe motopropulseur hybride rechargeable. Ce système s'appuie sur un quatre-cylindres 2 L turbocompressé et suralimenté auquel on a boulonné un moteur/démarreur électrique. Sur le train arrière, on retrouve le moulin électrique principal servant à mouvoir le véhicule sur le mode électrique. Certainement complexe en apparence, la conjugaison des composantes mécaniques se fait toutefois de manière très coordonnée. Difficile même de savoir quand le quatre-cylindres entre en scène tant l'insonorisation et les supports du moteur thermique rendent la chose transparente. Volvo estime l'autonomie électrique à 43 km, mais en conduite réelle elle se rapproche plus du 30 km.

Volvo a toujours été en marge des autres... (PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR) - image 5.0

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

Derrière le volant

À près de 2300 kg bien pesés, le XC90 T8 est plus lourd que deux Mazda MX-5. Malgré cet embonpoint certain, le VUS ne paraît jamais trop pataud. Le roulis est réduit par l'intervention constante des amortisseurs pneumatiques (jusqu'à 500 fois à la seconde). La direction, légère, joue également un rôle dans cette impression. Elle est d'ailleurs précise, mais manque quelque peu de conviction lorsqu'on la brusque et communique trop peu. On reste cependant impressionné par les 400 ch et 472 lb-pi de couple de la mécanique livrés silencieusement. La transmission intégrale transmet d'ailleurs bien ce couple au sol.

Volvo a toujours été en marge des autres... (PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR) - image 6.0

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

Les technologies embarquées

Volvo a également concentré ses énergies sur le système d'infodivertissement. Misant sur probablement le plus bel écran tactile proposé actuellement sur le marché, le XC90 se veut également un produit très technologique. On navigue au travers des menus de manière très semblable à ce qu'on fait sur une tablette électronique. Bon, il nécessite une phase de familiarisation tant son approche est différente, mais une fois celle-ci passée, on apprécie ses qualités esthétiques et son approche pas trop complexe. Certains boutons restent présents pour mieux se guider dans les menus.

Volvo a toujours été en marge des autres... (PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR) - image 7.0

Agrandir

PHOTO FOURNIE PAR LE CONSTRUCTEUR

Verdict

Le XC90 T8 est l'un de ces véhicules dont l'industrie automobile a réellement besoin pour évoluer. Son groupe motopropulseur puissant et sophistiqué permettant une utilisation quotidienne sur le mode électrique est convaincant. Avec autant de poids à tracter, sa consommation d'essence sur autoroute flirtant avec les 9 L/100 km est acceptable. L'habitacle est aussi particulièrement spectaculaire grâce à la grande attention apportée aux détails avec un regard rafraîchissant. Avec tout cet attirail somme toute assez complexe, le modèle devra néanmoins faire ses preuves sur le plan de la fiabilité. Au-delà de cette mise en garde, Volvo a confectionné ici une belle création.

Observations

> Pour mieux embarquer des objets

Au moyen d'un bouton dans le coffre arrière, on peut abaisser la suspension pneumatique arrière (optionnelle) de 5 cm pour plus facilement embarquer des objets dans le coffre.

> Dans la circulation dense

Le XC90 dispose d'un mode semi-autonome de conduite, permettant d'ajuster automatique la vitesse du véhicule en dessous de 50 km/h ainsi que la direction (le conducteur doit avoir les mains sur le volant).

> Pas de CVT

Le moteur avant à essence dispose d'une transmission automatique conventionnelle à huit rapports, ce qui permet un comportement plus coulé du groupe motopropulseur.

> Capacité de remorquage

Malgré le fait qu'il soit hybride, le XC90 peut tout de même tracter une remorque pouvant peser jusqu'à 2267 kg.

> Temps de charge

Le temps de recharge de la batterie, dont la fiche est accessible sur l'aile avant côté conducteur, se situe autour de 5 heures avec une prise 110 V et descend à 2h30 avec une prise 240 V.

Fiche technique

Version à l'essai : T8 Inscription

Prix (avec options et frais de préparation) : 81 665 $

Moteur : L4 DACT 2 L suralimenté par turbocompresseur et compresseur + deux moteurs électriques

Puissance : 400 ch (totale du système)

Couple : 472 lb-pi de 2200 à 5400 tr/min

Transmission : Automatique à huit rapports

Architecture motrice : Moteur hybride transversal avant + moteur électrique arrière, transmission intégrale

Consommation (Constructeur) : 4,4 L/100 km (en mode hybride)

Concurrentes directes : BMW X5 xDrive40e

Du nouveau en 2016 ? : Aucun changement majeur

Pour en savoir plus : www.volvo.ca

Partager

Comparer des véhicules »

1

Volvo - XC90 2016

1 Jeep - Cherokee 2016

Jeep - Cherokee 2016

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

la boite:1602537:box

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer