article:4446758:article

La meilleure moto de tourisme du monde?

Le niveau de confort et la qualité de l'équipement de la Victory Cross Country Tour font l'objet d'une nette amélioration.

Agrandir

Le niveau de confort et la qualité de l'équipement de la Victory Cross Country Tour font l'objet d'une nette amélioration.

Photo fournie par Polaris

Publicité

Publicité

Bertrand Gahel | La Presse

Publié le 23 août 2011 | Mise à jour le 25 août 2011 à 05h01

Grâce à une qualité d'équipement supérieure à celle du modèle Cross Country duquel elle est dérivée, la nouvelle Cross Country Tour accède à la catégorie des montures de tourisme de luxe. Il s'agit d'une routière confortable et compétente sur tous les plans. Mais la meilleure?

Grâce à une qualité d'équipement supérieure à celle du modèle Cross Country duquel elle est dérivée, la nouvelle Cross Country Tour accède à la catégorie des montures de tourisme de luxe. Il s'agit d'une routière confortable et compétente sur tous les plans. Mais la meilleure?

Photo Barry Hathaway, fournie par polaris

Agrandir

Park City, Utah - Victory est la filiale moto du géant des véhicules récréatifs Polaris. Né en 1998, le constructeur ne produit que des customs. La Cross Country Tour se veut une version de tourisme de luxe du modèle Cross Country qui, lui, se veut plutôt une moto de tourisme léger.

Bien que la base de la Cross Country est demeurée presque intacte lors de la transformation du modèle en Cross Country Tour, le niveau de confort et la qualité de l'équipement jouissent d'une nette amélioration.

On profite par exemple d'un pare-brise beaucoup plus haut sur la Tour. Si sa hauteur a le léger désavantage de forcer le pilote à regarder au travers, il offre en revanche une excellente protection aux éléments et génère un faible niveau de turbulences.

Étrangement, toutefois, la Tour n'a pas d'ajustement électrique de la hauteur du pare-brise, mécanisme pourtant offert sur la Vision, l'autre modèle de tourisme de Victory. Il s'agit d'un manque.

Publicité

Les efforts en matière d'aérodynamisme vont plus loin, puisque des ailettes articulées sous le carénage avant et des trappes dans les protège-jambes permettent au pilote de modifier le flot d'air à son goût. Et ça marche, puisqu'on arrive à se rafraîchir un peu par temps chaud et à s'isoler du vent lorsque la température est plus basse, une circonstance où les poignées et la selle chauffante livrées de série deviennent par ailleurs des équipements fort appréciés.

L'une des plus importantes différences entre la Cross Country originale et la nouvelle version Tour concerne le volume des porte-bagages qui, grâce à l'ajout d'une mallette fixée sur le dessus, passe à plus de 155 litres, la plus grande contenance du créneau de tourisme, selon Victory.

Un régulateur de vitesse, une chaîne audio de puissance et de sonorité décentes avec intégration iPod ainsi que l'ABS font par ailleurs aussi partie des équipements livrés de série sur la Tour. La mécanique reste le même V-Twin de 106 pouces cubes avec transmission à 6 rapports, tandis que le châssis en aluminium demeure identique à celui de la Cross Country.

Ce qui nous ramène à la question forcée par l'affirmation de Victory: la somme de toutes ces caractéristiques équivaut-elle à la meilleure moto de tourisme du monde? Pas du tout. En fait, compte tenu du calibre des modèles rivalisant avec la Tour, c'est même un peu prétentieux.

Des bruits parasites

Cette réalité n'empêche toutefois pas la Cross Country Tour de représenter un excellent outil de longue distance.

Elle offre un confort élevé, une tenue de route agréablement solide et précise, et des performances plaisantes grâce à une mécanique forte en couple, et ce, même si celle-ci bénéficierait d'une bonne dose de raffinement. En effet, la mécanique remplit les oreilles du pilote d'une foule de bruits parasites qui vont à l'encontre de la philosophie custom voulant qu'au-delà de ses performances, un V-Twin transmette des sons et des sensations de haute qualité. Un peu comme un gros V8 dans une bagnole sport.

Ce n'est pas le cas ici et la plus brève des randonnées sur une Electra Glide, modèle concurrent chez Harley-Davidson, suffira pour comprendre ce qui manque à la Tour à ce niveau.

La plupart des constructeurs évitent habituellement de lancer de telles affirmations, justement parce qu'elles suscitent les comparaisons les plus sévères, et ce, peu importe le créneau. Mais Victory n'est pas le constructeur moyen.

Depuis près de 15 ans maintenant, la marque tente de se positionner comme l'option de rechange à une Harley-Davidson. Non seulement elle n'y arrive pas, mais elle semble même souffrir d'un manque d'intérêt de la part des motocyclistes, manque beaucoup plus lié à une identité pas encore tout à fait définie qu'à la qualité des produits qui, elle, est excellente.

En clamant haut et fort offrir la meilleure moto de tourisme du monde, Victory ne peut qu'attirer l'attention en forçant le débat. Mission accomplie.

Victory Cross Country Tour 2012

Prix: 23 999$

Garantie: 2 ans/kilométrage illimité

Moteur: bicylindre en V SACT de 1731 cc refroidi par air et huile

Transmission: à 6 rapports, entraînement final par courroie

Poids à sec: 384 kg

Frein avant: 2 disques avec étriers à 4 pistons

Frein arrière: 1 disque avec étrier à 2 pistons

Pneu avant: 130/70-18

Pneu arrière: 180/60-16

---------------------------

Bertrand Gahel est l'auteur du Guide de la moto.

---------------------------

Les frais pour la réalisation de ce reportage ont été payés par Polaris.

 

Propulsé par FordComparer des véhicules »

1 Ford - Escape 2012: Rideau

Ford - Escape 2012: Rideau

2

Ajouter un véhicule

3

Ajouter un véhicule

Sélectionner d'autres modèles

Recherche

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

image title
Fermer
image title
Fermer